Répercussions de la présence de la drosophile à aile tachetée sur le mûrissement du raisin à vin

La drosophile à aile tachetée (DAT) a été observée dans toutes les régions productrices de raisin de l'Ontario. Des mouches adultes ont été capturées dans des vignobles de Niagara et du comté Prince Edward. Bien que des larves de DAT aient été dépistées dans des cultures de petits fruits, aucune n'a encore été observée jusqu'à maintenant en Ontario dans le raisin.

La situation n'est pas simple, car la sensibilité du raisin à vin à la DAT semble différente selon que les vignobles sont situés dans l'Ouest du continent ou dans l'Est. Dans les États de l'Oregon et de Washington, des raisins des variétés Pinot noir, Riesling et Merlot ont été exposés à la DAT avant la cueillette (17-22 º Brix) dans le cadre d'essais en laboratoire et sur le terrain. Aucun adulte n'a été signalé dans chacun des cas, ce qui signifie que les larves de DAT sont mortes dans le fruit et n'ont pas été en mesure de compléter un cycle vital dans le raisin ni en Oregon ni dans l'État de Washington. Pas plus de six DAT par piège n'ont été capturées dans les pièges placés dans les vignobles ayant fait l'objet de dépistage dans cette région, et la plupart des semaines, on ne capturait qu'une ou deux mouches.

La présence de la DAT a cependant été signalée à Foch dans le Rhode Island, le 21 août (sans précision sur le stade de maturité ni sur les signes de déprédation). De plus, des chercheurs de l'Université Cornell au laboratoire de Hudson Valley estiment en avoir trouvé à Seyval, Vignoles et Foch dans des fruits cueillis le 24 août. Ils ont trouvé des larves à l'intérieur et sur la surface de ce qui semblait être des fruits sains. Par ailleurs, des organes de respiration pour les œufs qui faisaient saillie à partir de minuscules blessures sur les fruits ont été constatés, ce qui laisse croire qu'il s'agit de la DAT. En effet, les autres espèces de drosophiles ne pondent pas leurs œufs sous la peau des fruits sains. Les larves ont été élevées jusqu'au stade adulte, car il est très difficile d'identifier l'espèce de drosophile en cause par la seule observation des larves. On ne peut donc pas confirmer la présence de la DAT avant l'apparition des adultes. Les chercheurs de l'État de New York ont observé une hausse du nombre de DAT capturées au cours des deux dernières semaines avec 11 mouches par piège dans le vignoble de raisin à vin du laboratoire de Hudson Valley.

Organes de respiration d'un œuf dans une piqûre provenant probablement d'une DAT dans un raisin blanc de la variété Seyval de la Hudson Valley, N.Y. (Photo : Peter Jentsch, Université Cornell)

Figure 1 : Organes de respiration d'un œuf dans une piqûre provenant probablement d'une DAT dans un raisin blanc de la variété Seyval de la Hudson Valley, N.Y. (Photo : Peter Jentsch, Université Cornell).

En date du 21 août, le plus grand nombre de DAT capturées par piège dans des raisins à vin en Ontario a été de cinq et aucune larve de DAT n'a été observée dans le raisin. Toutefois, notre saison n'est pas aussi avancée que dans la Hudson Valley et qu'au Rhode Island. Il est donc probable que les captures augmentent dans les vignobles à mesure que le raisin mûrit. Les populations de DAT ont été très élevées dans d'autres cultures et dans les zones non traitées d'hôtes indigènes. Les populations ont en effet tendance à augmenter à mesure que la saison avance. On signale que le pic d'activité de ces mouches se produit lorsque la température est de 20 ºC. Des recherches ont également montré que la DAT est attirée par les fruits meurtris, alors les précipitations qui fissurent le fruit peuvent aussi contribuer à attirer la DAT. On ne sait pas encore cependant si la présence de cet insecte aura plus de répercussions que les pics ordinaires de mouches à vinaigre.

En fait, on connaît peu de choses sur l'incidence de la DAT dans les vignobles de l'Est. La sensibilité des variétés hybrides n'a pas été évaluée dans les études réalisées sur la côte ouest. En raison des conditions qui prévalent durant notre période de précueillette, qui est parfois longue, et des températures plus propices au développement de la DAT pendant ce temps, la pression sur nos vignobles sera vraisemblablement plus importante que dans les vignobles de la côte ouest. Les captures signalées dans l'Est dans les petits fruits et les fruits à noyau ont été beaucoup plus élevées que celles qui ont été signalées dans l'Ouest jusqu'à maintenant.

Que faut-il vérifier? Vérifiez les signes de présence de la DAT dans les variétés hâtives. Il n'y a pas d'autres symptômes manifestes de la présence de la DAT autres qu'une petite goutte de jus qui peut s'écouler d'un petit fruit où des œufs ont été pondus. Les femelles de la DAT peuvent pondre des œufs à travers la peau des petits fruits dans un minuscule orifice qu'elles coupent avec leur ovipositeur dentelé. Elles n'ont pas besoin d'une meurtrissure dans le fruit comme les autres mouches à vinaigre. Les organes de respiration illustrés ne sont visibles qu'avec un microscope ou une loupe offrant un grossissement minimum de 16X. Les chercheurs de l'État de New York ont trouvé des organes de respiration de DAT dans des fruits sains qui pouvaient présenter un soupçon de pourriture aigre. Mais il est probable que la piqûre causée par la ponte des œufs ait permis l'entrée des organismes responsables de la pourriture aigre.

Que peut-on faire? En raison de la prévoyance de l'équipe qui se penche sur la DAT et du coordonnateur du programme de pesticides à usage limité du MAAARO, nous disposons de quelques produits biologiques pour lutter contre la DAT dans le raisin.

Le tableau ci-dessous présente en résumé les produits de lutte biologique qui sont offerts contre la DAT et contre les autres insectes ravageurs du raisin en précueillette. Avant d'appliquer n'importe lequel de ces produits, consultez votre organisme certificateur pour confirmer si leur utilisation est permise ainsi que votre transformateur pour vérifier s'il existe différents délais d'attente avant cueillette.

Produit Dose Intervalle entre les traitements Nombre max. d'applications/an Délai de sécurité après traitement Délai d'attente avant cueillette
Entrust 80W 109 g/ha 5 jours 3 4 jours pour la cueillette mécanisée et 9 jours pour l'élagage et la cueillette manuels. 4 jours pour la cueillette mécanisée et 9 jours pour la cueillette manuelle
Pyganic 4,65L/ha 5 jours 8 (NON recommandé pour lutter contre l'apparition de la résistance) 12 h 0 jour

La rémanence de ces produits est plutôt mal connue.

  • Entrust présente une rémanence moins longue, mais peut être acceptable dans les vignobles biologiques.
  • Pyganic est un produit antiparasitaire qui peut être utilisé en culture biologique et qui présente une bonne efficacité contre la DAT (comparativement à une excellente efficacité pour les raisins non biologiques), mais sa rémanence est faible. L'étiquette recommande que le mélange final soit ramené à un pH de 5,5 à 7,0. Bien que l'étiquette permette jusqu'à 8 applications pour ce produit, sa longévité sera raccourcie en matière de résistance si on l'applique trop souvent.

Les fruits qui ont été éclaircis à la véraison n'offriront probablement pas un site reproducteur pour la DAT. Toutefois, il est fort probable que les fruits éclaircis à partir de maintenant jusqu'à la récolte, surtout en présence de pourriture aigre, hébergeront non seulement la DAT, mais d'autres mouches du vinaigre aussi qui peuvent véhiculer les organismes responsables de la pourriture aigre dans les fruits à mesure qu'ils mûrissent. Si la pourriture aigre ou le Botrytis deviennent problématiques et qu'on doit renoncer à la récolte, retirer les fruits du vignoble ou les enfouir dans le sol dans le milieu des allées.

Pour le moment, on ne sait pas si la DAT constituera une menace pour les raisins à vin de notre région. Étant donné que cet insecte peut causer des dommages aux fruits au moment de la ponte des œufs et offrir ainsi un point d'entrée aux organismes responsables de la pourriture aigre, il est conseillé de faire tout son possible pour atténuer les effets de ce ravageur par un bon assainissement des grappes éclaircies en fin de saison et d'utiliser un produit de lutte biologique homologué qui présente une certaine efficacité contre la DAT.

Pour plus d'information sur la drosophile à aile tachetée, visiter la page Web suivante du MAAARO : www.omafra.gov.on.ca/french/crops/insects/drosophila.html

Pour des photos sur les dommages causés aux raisins prises dans le cadre d'études réalisées en Oregon et dans l'État de Washington, consultez le site suivant (en anglais seulement) : http://ir.library.oregonstate.edu/xmlui/bitstream/handle/1957/19525/em9021.pdf


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca