Certains ravageurs adorent la chaleur, alors surveillez les acariens durant l'été

Le tétranyque rouge du pommier (Figure 1) et le tétranyque à deux points (Figure 2) sont deux espèces d'acariens qui s'attaquent couramment aux cultures fruitières et légumières. Les deux préfèrent un climat chaud et sec, bien que des températures supérieures à 30 °C puissent nuire à la ponte et au développement du tétranyque rouge. La température maximale de croissance du tétranyque à deux points est de 40 °C. Les acariens percent les tissus végétaux avec leurs pièces buccales pour en soutirer les sucs. Les feuilles affectées présentent de petites taches chlorotiques (mouchetures) et roussissent si les populations d'acariens sont suffisamment élevées (Figures 3 et 4). De graves infestations peuvent provoquer des nécroses, des déformations et une défoliation des plants. Il est important de vérifier la présence d'acariens si l'on observe des feuilles décolorées ou roussies au cours des activités de dépistage.

Les acariens sont très petits; alors, à moins de vraiment chercher à les repérer, on peut confondre leurs premiers signes de dommages avec des symptômes de stress environnemental (conditions chaudes et sèches). Les protocoles d'échantillonnage varient selon les cultures, mais habituellement on doit vérifier la présence d'œufs, de nymphes et d'acariens adultes sur le revers des feuilles. Dans certains cas, il peut être utile de secouer les feuilles au-dessus d'un contenant de couleur pâle pour détecter les stades mobiles des acariens. Étant donné que les populations peuvent exploser très rapidement, le dépistage doit se faire fréquemment par temps chaud. Les acariens sont souvent plus abondants le long des chemins de terre et en bordure des champs.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca