Mise à jour sur la teigne du poireau- 1er août 2012

En 2011, des pièges à phéromones contre la teigne du poireau ont été mis en place dans les régions productrices d'Alliacées dans le Sud-ouest et le Centre de l'Ontario. Ce ravageur a également été observé dans a région de York, dans le comté de Simcoe et dans la région de Waterloo.

En 2012, un programme de dépistage semblable a été mis sur pied pour l'ail et le poireau dans divers comtés et régions du Sud-ouest et du Centre de l'Ontario. De la mi-avril au début mai, quatre teignes du poireau issues du premier pic de vol ont été capturées dans les pièges de la région de Waterloo. Nous avons observé deux teignes dans les pièges au cours de la première semaine de juillet à ce site. Durant la deuxième semaine de juillet, une seule teigne a été capturée dans le comté de Brant. Bien que ces chiffres soient peu élevés comparativement à d'autres régions, il demeure important d'en savoir davantage sur ce ravageur qui se répand de plus en plus.

La majorité de l'ail dans cette région est déjà récolté. Mais il est important de vérifier la présence de trous de sortie sur les bulbes (Fig. 1). Les cultures d'Alliacées encore vertes et non récoltées sont vulnérables à ce ravageur, d'où l'importance de surveiller les dommages et la présence de larves et de pupes. Se rappeler que les pièges à phéromones attirent les mâles adultes de la teigne du poireau, mais que ce sont les larves qui causent les dommages.

1. Deux trous de sortie creusés par la teigne du poireau

Fig. 1. Deux trous de sortie creusés par la teigne du poireau.

Méthodes de lutte

Les pièges à phéromones peuvent être utilisés pour planifier les traitements avec des produits de lutte biologique qui sont effectués de 7 à 10 jours après le pic de vol (voir le tableau ci-dessous). Le produit Entrust (formulation biologique du spinosad) est homologué pour le sous-groupe de cultures 3-07B pour la maîtrise partielle de la teigne du poireau. Ce produit n'est cependant pas homologué pour les cultures du sous-groupe 3-07A. Ces dernières comprennent notamment l'ail et l'oignon de garde et nous sommes toujours en attente de l'homologation de Entrust pour ce sous-groupe de cultures. Voir les directives d'utilisation sur l'étiquette.

Produit
Matière active
Cultures DAAR (délai d'attente avant récolte) Insectes mentionnés sur l'étiquette Notes
Entrust 80 W

spinosad

Cultures du sous-groupe 3-07B (oignon vert, poireau, ciboulette [feuilles fraîches], échalote [feuilles fraîches], oignon à botteler, oignon rocambole [partie aérienne], ciboule [partie aérienne]
3
Maîtrise partielle des larves de la teigne du poireau Groupe 5 - spinosyne
Appliquer une semaine après les principales captures de la teigne du poireau avec les pièges à phéromones. Il est plus efficace de faire les traitements en soirée.
Entrust 80 W est une formulation biologique. Vérifier auprès de l'organisme certificateur avant d'utiliser.
Maximum de 3 applications/saison.

Certaines pratiques culturales permettent de lutter contre la teigne du poireau, comme la rotation des cultures, l'utilisation de minitunnels flottants (avec extrémités ancrées dans le sol), le positionnement des cultures sensibles à l'écart des zones infestées, le report des semis, l'enlèvement des vieilles feuilles infestées, les récoltes hâtives afin d'éviter les dommages par les populations qui se sont accumulées durant la saison et la destruction des débris de cultures qui pourraient contenir la teigne du poireau (les brûler ou les enfouir, si possible).

Les minitunnels flottants ont été utilisés avec succès dans les régions de l'Est de la province pour protéger les plants de la teigne du poireau. Il est important que les côtés du minitunnel soient bien ancrés dans le sol afin que la teigne ne puisse pas pénétrer par les ouvertures (fig. 2).

Fig. 2. Minitunnels flottants sur certaines parcelles d'ail. Remarquez que les côtés des minitunnels sont bien ancrés dans le sol. (Photo : Andrea Brauner, AAC)

Fig. 2. Minitunnels flottants sur certaines parcelles d'ail. Remarquez que les côtés des minitunnels sont bien ancrés dans le sol. (Photo : Andrea Brauner, AAC)

Autres renseignements sur la teigne du poireau

La teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella Zeller) est une espèce non indigène envahissante d'origine européenne qui s'attaque aux Alliacées, notamment l'ail, les oignons et les poireaux. Depuis qu'on l'a observée pour la première fois dans la région d'Ottawa, en 1993, la teigne du poireau a causé d'importants dommages dans les productions maraîchères commerciales d'Alliacées et surtout dans les productions biologiques de la région. Des recherches menées par le groupe de Peter Mason d'Agriculture et Agroalimentaire Canada laissent croire que ce ravageur se propagera probablement vers le sud et l'ouest. Depuis 2009, on a détecté la teigne du poireau dans quelques comtés du nord de l'État de New York et dans le Vermont.

Si vous soupçonnez la présence de teigne du poireau, veuillez communiquer avec Marion Paibomesai, spécialiste de la culture des légumes, MAAARO, au 519 826-4963.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca