Porte-greffes de pêchers

Les porte-greffes sont essentiels à l'accroissement de la productivité et de l'efficacité, car ils permettent d'augmenter le taux de survie des arbres, de contrôler leur vigueur, ainsi que d'obtenir des fruits plus gros, un rendement plus important et une meilleure qualité. Le choix des porte-greffes peut avoir une influence considérable sur le succès d'un verger et permettre aux producteurs de venir à bout des difficultés, telles que les sols lourds, les champignons pathogènes, les nématodes parasites et les dommages causés par le froid.

L'utilisation des porte-greffes nanifiants est très répandue en pomiculture. En revanche, ces porte-greffes ne connaissent pas le même succès dans l'industrie de la pêche. Plusieurs éléments permettent d'expliquer ce phénomène. Comme les pêchers portent leurs fruits sur des tiges d'un an, il est nécessaire pour eux d'avoir de nouvelles pousses. Bien que les producteurs aiment les petits arbres, les pêchers semi-nains ont présenté par le passé des défauts comme une croissance réduite, un rendement plus faible et des fruits de plus petit calibre. Depuis peu, des progrès ont permis de créer des petits arbres ne présentant pas de tels problèmes.

Aux États-Unis, les producteurs disposent actuellement de sept porte-greffes de semis : Lovell, Halford, Bailey, Tennessee Natural, Guardian, Nemaguard, et Nemared. Parmi les porte-greffes issus de clones que les producteurs de pêches peuvent utiliser aux É.-U., on trouve les porte-greffes Controller, Viking, Atlas, Cornerstone, Brights Hybrids, Sharpe et MP-29. Bon nombre de ces porte-greffes ne sont pas utilisés en Ontario, notamment en raison de problèmes liés à la résistance au froid. Deux porte-greffes sont actuellement commercialisés en Ontario, et un troisième devrait l'être en 2014.

Bailey : Il s'agit d'un cultivar de pêcher ancien mis sur le marché par West Branch, de l'Iowa. Depuis plusieurs dizaines d'années, c'est le porte-greffe le plus utilisé dans l'industrie de la pêche en Ontario. C'est un porte-greffe fiable et résistant au froid qui permet de produire des arbres uniformes de taille moyenne à grande, ainsi que d'obtenir des rendements stables et une bonne productivité. Il est compatible avec la plupart des cultivars produits en Ontario.

Krymsk 86 : Il s'agit d'un porte-greffe hybride pêcher x prunier (Prunus persica x P. cerasifera) qui vient de la région de Krasnodar, en Russie. Lorsqu'il est greffé à un pêcher, à un prunier ou à un abricotier, il supporte en principe les températures froides, la sécheresse et une humidité anormale. Il est également considéré comme résistant aux maladies phytophthoréennes et relativement résistant aux nématodes des racines. La question de savoir si ce nouveau porte-greffe pourrait s'adapter à l'industrie des fruits tendres en Ontario fait actuellement l'objet de recherches.

Krymsk 1 : Ce porte-greffe sera bientôt disponible en Ontario. Il s'agit d'un croisement entre le ragouminier et le prunier myrobolan. On estime qu'il s'agit d'un porte-greffe nanifiant visant à contrôler la vigueur des arbres et à améliorer le calibre du fruit. D'après des recherches préliminaires menées dans d'autres régions sur les pêches et les nectarines, la vigueur des arbres atteignait 50 % à 60 % de celle des pêchers issus de semis et le calibre des fruits était quant à lui plus élevé. Certains pêchers et nectariniers présentent un problème d'incompatibilité. De plus amples recherches devront être menées pour savoir si ce nouveau porte-greffe est adapté à l'industrie des fruits tendres en Ontario.

 


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca