Figure 2 : Depuis 2005, nous avons constaté une hausse de 291 %, 309 % et 120 % de la superficie plantée en Honeycrisp, Ambrosia et Gala respectivement (figure 2), tandis que la superficie plantée est en régression pour tous les autres cultivars (sauf Fuji et Gingergold). Les cultivars Honeycrisp, Ambrosia et Gala représentent une superficie globale de production de 7,2 %, 4,2 % et 11,9 % respectivement - soit, ensemble, près de 25 % du total de l'Ontario. Même si ces cultivars ne conviennent pas à toutes les régions de la province, la plupart sont actuellement exploités dans au moins un des cinq districts producteurs.



Retour à Gala, Honeycrisp et AmbrosiaMD - Sérieux prétendants sur le marché ontarien de la pomme