Quelles sont ces taches sur mes pommes?

Un certain nombre d'insectes, de maladies et de troubles physiologiques peuvent causer des taches sur les fruits, dont bon nombre n'apparaissent pas avant la période des récoltes. Le présent article résume certaines des causes les plus couramment observées dans les vergers de pommes ontariens. Pour plus d'information à ce sujet, voir LIpomiculture Ontario.

Taches amères

Il s'agit d'un trouble physiologique qui affecte souvent les pommes des variétés Spy, Delicious, Idared, Crispin, Cortland, Empire, Honeycrisp et certains autres. De légères dépressions se forment dans le fruit, surtout près du calice. Les tissus de ces endroits déprimés sont foncés, secs et spongieux, et ils ont un goût amer. L'apparition des taches amères est directement associée à des déséquilibres calciques. Pour plus d'information, voir la fiche technique du MAAARO intitulée La lutte contre la tache amère des pommes.

Taches amères sur une pomme qui se manifestent sous forme de légères dépressions surtout près du calice.

Taches liégeuses

Ce type de tache se manifeste habituellement sous forme de légères dépressions décolorées qui peuvent apparaître n'importe où sur la chair des fruits. Ces taches finissent par s'étendre pour former des zones liégeuses qui pénètrent dans la chair des pommes. Comme les taches amères, les taches liégeuses sont associées à un déséquilibre calcique dans le fruit en croissance.

Taches liégeuses sur une pomme visibles sous forme de dépressions décolorées qui peuvent apparaître n'importe où sur la chair du fruit.

Taches vésiculaires

Les symptômes se manifestent par de petites cloques brunes (4 à 5 mm) auréolées de noir pourpré associées aux lenticelles à la surface du fruit. On observe souvent les premières taches près du calice des fruits qui poussent vers l'extérieur de l'arbre face au soleil. Bien que les lésions ne pénètrent que rarement la chair sur plus de 1 à 2 mm de profondeur et n'entraînent aucune pourriture dans le fruit, plusieurs taches peuvent apparaître sur un seul fruit et en réduire ainsi grandement la qualité marchande sur le marché du frais. Pour de plus amples renseignements, voir le module Taches vésiculaires dans LIpomiculture.

Dommages causés par des cloques brunes (4-5 mm) auréolées de noir pourpré, associées aux lenticelles à la surface du fruit.

Pourriture noire

Les lésions dues à la pourriture noire se manifestent d'abord sous forme de taches noires creuses souvent à proximité de fruits momifiés à la suite de l'utilisation d'agents chimiques d'éclaircissage. Ces lésions finissent par s'étendre sous forme d'une pourriture ferme beige ou brune dotée d'anneaux concentriques et d'organes de fructification noirs, ou pycnides. Pour plus d'information, voir l'article du Carnet horticole intitulé La pourriture noire de la pomme.

Les lésions causées par la pourriture noire apparaissent d'abord sous forme de taches noires creuses qui finissent par s'étendre sous forme d'une pourriture ferme beige ou brune dotée d'anneaux concentriques et d'organes de fructification noirs.

Pourriture amère

La pourriture amère se manifeste sous forme de taches brunes qui s'étendent sous forme de lésions enfoncées, souvent encerclées d'un halo rouge. Par temps humide surtout, des masses de spores de couleur saumon sont produites à la surface des lésions. Une pourriture en V typique se développe vers le cœur lorsque le fruit infecté est tranché.

La pourriture amère apparaît sous forme de taches brunes qui s'agrandissent sous forme de lésions enfoncées, souvent encerclées d'un halo rouge.

Taches de suie

Des taches diffuses allant du brun au vert aux contours irréguliers apparaissent à la surface de la peau des pommes et sont souvent plus marquées sur les fruits à peau claire. On peut éliminer ces taches par un frottage vigoureux. En entrepôt, les fruits infectés par les taches de suie se rident plus facilement que les fruits sains. Pour plus d'information sur la biologie et la lutte contre cette maladie, voir le module Taches de suie dans LIpomiculture.

Les taches de suie sont d'abord brunes à vert olive, elles sont floues et leurs contours sont irréguliers à la surface de la peau et souvent plus marquées sur les fruits à peau claire.

Moucheture

La moucheture se présente comme de petits points noirs, luisants et nettement définis, d'environ 0,5 mm de diamètre, réunis plus ou moins nombreux par petits groupes à la surface du fruit; ce sont des organes de fructification appelés thyriothecia. Bien qu'ils apparaissent distincts les uns des autres, ces organes sont en fait reliés par un mycélium de manière à former des colonies, habituellement de forme ronde ou irrégulière, et ils mesurent de 1 à 3 cm de diamètre. La moucheture apparaît souvent avec les taches de suie et n'endommage pas la chair. Pour plus d'information sur la biologie et la lutte contre cette maladie, voir le module Moucheture dans LIpomiculture.

La moucheture se présente comme de petits (0,5 mm) points noirs luisants appelés thyriothecia et qui sont réunis plus ou moins nombreux par petits groupes à la surface du fruit.

Pentatomes

Les pentatomes adultes peuvent endommager les fruits en perçant leur peau pour en extraire des jus. La piqûre laisse une lésion légèrement dentelée et une zone liégeuse brun clair juste sous la surface de la peau. En tranchant le fruit, on peut apercevoir un tube d'alimentation qui s'enfonce rarement sur plus de la moitié de la distance entre la peau et le cœur. On peut trouver plusieurs espèces de pentatomes dans un verger, mais c'est la punaise marbrée qui est la plus à craindre. Pour plus d'information sur cet insecte, voir www.ontario.ca/punaise ou l'article du bulletin Le pomiculteur intitulé Éviter les piqûres de pentatomes.

La piqûre causée par les pentatomes laisse une lésion légèrement dentelée et une zone liégeuse brun clair juste sous la surface de la peau.

Mouche de la pomme

Les lésions causées par la mouche de la pomme sont sous forme de légères fossettes ou dépressions aux endroits où les femelles déposent leurs œufs sous la peau du fruit. Lorsqu'on tranche le fruit, les dommages causés par l'alimentation des larves sont visibles sous forme de galeries sinueuses de chair brune ou décolorée. Les fruits peuvent devenir bosselés en mûrissant, tomber prématurément ou pourrir. Pour plus d'information, voir l'article du Carnet horticole intitulé L'année de la mouche de la pomme.

Les lésions causées par la mouche de la pomme sont sous forme de légères fossettes ou dépressions aux endroits où les femelles déposent leurs œufs sous la peau du fruit.

Dommages dus à la grêle

Les dommages dus à la grêle peuvent se produire en tout temps durant la saison de croissance. Les dommages en début de saison peuvent apparaître sous forme de dépressions ou déformations très profondes sur les fruits. Les dommages plus tard en saison causent plutôt des meurtrissures et il n'est pas rare que les fruits soient fendillés.

Dommages causés en début de saison par la grêle sur une pomme.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca