Résultats d'un sondage effectué au Colorado sur l'efficacité des méthodes de nettoyage des pulvérisateurs

Le nettoyage du pulvérisateur représente une étape majeure de chaque journée où l'on fait des pulvérisations. Les résidus de pesticide bouchent et corrodent le matériel et peuvent endommager les cultures. Alors, quelle est donc la meilleure méthode pour nettoyer le pulvérisateur ? En 2013, une équipe de la Colorado State University a réalisé un sondage régional sur les méthodes utilisées pour nettoyer les pulvérisateurs. Les résultats ont été très révélateurs et quiconque utilise un pulvérisateur peut tirer profit de ces derniers. L'enquête comportait deux volets.

Plus de 600 opérateurs de pulvérisateurs au sol ont répondu au premier volet. Les répondants étaient à peu près répartis également entre des opérateurs commerciaux (surtout pour le désherbage dans les grandes cultures, les gazons et les cultures ornementales) et les opérateurs privés. Quatre-vingt-quatre pour cent des répondants avaient plus de trois années d'expérience.

1. Au cours des cinq dernières années, avez-vous déjà constaté des symptômes sur des plants qui auraient été atteints par les pesticides et qui n'étaient pas ciblés par les pulvérisations? (n=608)

Résultats: Oui : 16 % Non : 85 %

2. À quelle fréquence nettoyez-vous le pulvérisateur? Cochez toutes les cases pertinentes (n=587).

  • 60 % : au cours des changements de pesticides (n=352).
  • 31 % : au moment des changements de sites (n=182).
  • 37 % : à la fin de la saison au moment de ranger l'équipement pour l'hiver (n=217).
  • 18 % : à la fin de chaque journée d'utilisation (n=106).

Les opérateurs devraient nettoyer les pulvérisateurs chaque fois qu'ils changent de pesticides, mais uniquement 60 % des répondants le font. Les opérateurs devraient aussi nettoyer le pulvérisateur lorsqu'ils se déplacent vers un autre site (ex. : en passant d'un champ de maïs à un champ de soya), mais seulement 31 % le font. Finalement, les opérateurs devraient nettoyer les pulvérisateurs à la fin de chaque journée, même s'ils ont l'intention de pulvériser le même produit le lendemain, mais seulement 18 % le font. Ces résultats relativement faibles peuvent expliquer en partie que 16 % des opérateurs ADMETTENT avoir constaté des dommages sur des plants non ciblés au cours des dernières années. Alors, pourquoi ne nettoient-ils pas plus souvent leur pulvérisateur?

Les répondants ont signalé que leur principale contrainte n'était pas l'argent ni les coûts, mais le manque d'espace approprié pour nettoyer le pulvérisateur, l'accès souvent difficile à de l'eau propre et le manque de place pour éliminer les résidus de rinçage.

3. Combien de temps faut-il pour nettoyer le réservoir ? (n=591)

Résultats: <30 minutes : 30 %; 30 min à 1 heure : 52 %; > 1 heure : 18 %

4. À quel endroit est nettoyé le matériel?

  • Au site d'application? (n=598)*

Résultats: La plupart du temps : 38 %; De temps en temps: 31 %; Jamais : 37 %

  • Dans le bâtiment où est entreposé le pulvérisateur? (n=597)*

Résultats: La plupart du temps : 53 %; De temps en temps: 29 %; Jamais : 18 %

*À noter que les répondants qui ont signalé qu'ils ne nettoient jamais le pulvérisateur au site d'application, et qui préfèrent le faire à l'endroit où il est entreposé, étaient surtout des opérateurs qui traitent des gazons ou des cultures ornementales correspondent à ceux qui choisissent de ne pas nettoyer leur pulvérisateur chez leurs clients. Cette situation fausse quelque peu les données.

5. Comment éliminez-vous les résidus de rinçage après le nettoyage de la cuve? Cochez toutes les cases pertinentes (n=582).

  • 71 % : épandage dans un site identifié (n=413).
  • 23 % : en laissant s'écouler la solution après avoir retiré le bouchon (n=134).
  • 23 % : entreposage pour utilisation future (n=134).

Idéalement, le pulvérisateur devrait être nettoyé à l'endroit où le produit a été appliqué. Cela ne devrait toutefois pas contaminer les sources d'approvisionnement en eau ou les sites adjacents sensibles et la solution de rinçage ne devrait pas non plus être à la portée des humains, des animaux de compagnie ou des animaux d'élevage. Le plus facile est d'avoir de l'eau de rinçage accessible dans le champ (ex.: à même le pulvérisateur ou dans un véhicule de soutien) afin que l'eau de rinçage puisse être épandue sur les cultures. On peut aussi nettoyer le pulvérisateur dans la section du chargement, mais en présence d'un revêtement imperméable doté d'un avaloir permettant de recueillir les eaux de lavage et de rinçage.

Par la suite, les chercheurs ont tenté de déterminer la méthode de nettoyage la plus efficace. Dans ce volet du sondage, plus de 50 répondants ont fourni des échantillons de leur source d'eau propre, de leur mélange en cuve de pesticides, ainsi que des échantillons des eaux de rinçage provenant de chaque pulvérisateur, rincé selon leur propre méthode de nettoyage.

6. Quelle méthode [de nettoyage] utilisez-vous habituellement? (n=599)

  • De l'eau, puis de l'agent nettoyant pour la cuve + de l'eau, puis un rinçage à l'eau.
  • De l'eau, puis de l'agent nettoyant pour la cuve + de l'eau.
  • Juste de l'eau.

Résultats: De l'eau, de l'agent nettoyant, de l'eau : 50 %; De l'eau, de l'agent nettoyant : 15 %; De l'eau : 35 %

7. Comment remplissez-vous la cuve [à chaque fois]? (n=593)*

Résultats: < 1/3 pleine : 35 %; 1/3 à ½ pleine : 35 %; >1/2 pleine : 17 %; Pleine : 13 %

*À noter qu'on a observé une corrélation inverse entre les dimensions de la cuve et les volumes de remplissage. Les cuves plus petites étaient remplies davantage et vice versa.

8. Quel additif utilisez-vous [le cas échéant]? Cochez toutes les cases pertinentes (n=591)

  • 48 % : seulement de l'eau (n=284)
  • 40 % : agent nettoyant commercial pour la cuve (n=236)
  • 14 % : de l'ammoniac (n=83)
  • 9 % : de l'eau de Javel (n=53)

Selon plusieurs protocoles de nettoyage recommandés, le processus comporte quatre étapes principales :

  • Éviter les surplus de restants de mélange de pulvérisation (à l'exception des volumes inévitables dans le ballast)
  • Rincer la cuve avec un faible volume d'eau.
  • Utiliser agent nettoyant pour cuve (selon les instructions de l'étiquette de pesticide) pour le second rinçage à faible volume.
  • Terminer avec un troisième rinçage à faible volume.

Les répondants ont respecté ce protocole uniquement 50 % du temps. Par ailleurs, 30 % des répondants ont rempli la cuve à plus de la moitié. De plus, 48 % d'entre eux n'ont pas utilisé d'agent nettoyant durant leur processus. Cela signifie-t-il que leur nettoyage de pulvérisateur n'a pas été efficace? Pas nécessairement!

Selon les résultats du sondage, les dimensions de la cuve à nettoyer n'entrent pas en ligne de compte. L'effet des agents de nettoyage n'a pas été évident, ce qui est peut-être étonnant. Par contre, ce qui est certain c'est que plus il y avait de rinçages, plus le nettoyage était efficace. En outre, du moment que le volume utilisé pour le rinçage nettoyait toutes les plaques dans la cuve, et était suffisant pour rincer toutes les surfaces, des volumes aussi peu élevés que 10 % du volume total de la cuve suffisaient pour nettoyer 99 % de la cuve avec un triple rinçage.

Rinçage unique : propre à 91 % (n=71); Double rinçage : propre à 95 % (n=62); Triple rinçage : propre à 99 % (n=43)

L'efficacité globale du nettoyage a été de 95 %. Il n'existe pas de seuil absolu pour établir ce qui est acceptable, mais on convient généralement que le nettoyage n'est peut-être pas insuffisant s'il reste 5 % de pesticide dans la cuve et les conduits.

Alors en résumé, nettoyez le pulvérisateur dans un endroit approprié, nettoyez-le souvent et assurez-vous de recourir à la méthode du triple rinçage à faible volume.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca