Blossom Protect: un nouveau biopesticide contre le feu bactérien

Un nouveau biopesticide, Blossom Protect, a récemment été homologué pour la lutte contre le feu bactérien dans les pommiers et les poiriers. D'autres biopesticides sont homologués pour la maîtrise partielle du feu bactérien, mais Blossom Protect est homologué pour la maîtrise de cette maladie. On n'a que peu d'expérience avec ce produit au Canada, mais il est probablement d'une certaine utilité.

Blossom Protect contient deux souches vivantes de levures Aureobasidium pullulans dans un contenant, et un tampon à l'acide citrique dans un autre contenant. Les deux sont mélangés avant l'application. Les souches de levures colonisent les mêmes parties des fleurs et utilisent les mêmes éléments nutritifs que la bactérie responsable du feu bactérien.

Blossom Protect peut être appliqué jusqu'à 5 fois par saison. Les programmes Cougar Blight et MaryBlyt devraient être utilisés pour planifier les pulvérisations un ou deux jours avant l'infection. S'il est impossible d'utiliser un de ces programmes, faire les traitements lorsque les fleurs sont ouvertes à 10 %, 40 %, 70 % et 90 %. Se rappeler que la levure doit coloniser les fleurs épanouies avant que la bactérie responsable du feu bactérien s'y introduise. Des études ont montré que l'application de Blossom Protect tôt en saison peut permettre une maîtrise efficace du feu bactérien, mais les traitements plus tardifs n'offrent qu'une maîtrise partielle.

Mises en garde relatives à Blossom Protect :

  • Blossom Protect peut accroître la roussissure des fruits des variétés sensibles.
  • Ne pas mélanger en cuve ou appliquer Supra Captan, Maestro, Equal, Syllit, ou des strobilurines (Sovran, Flint, Pristine) la même journée ou dans les 2 jours d'une application de Blossom Protect, car ces produits sont toxiques pour les levures contenues dans le biopesticide.
  • Scala et Vangard ne sont pas toxiques, mais ne sont pas recommandés pour les mélanges en cuve.
  • Utiliser Blossom Protect en rotation avec la streptomycine afin de réduire les risques d'apparition de résistance.

Blossom Protect peut être entreposé jusqu'à 10 mois à température ambiante (20 °C) et jusqu'à 24 mois au frais (8 °C). Cela permet de conserver les portions non utilisées pour l'année suivante, ce qui n'est pas possible avec les autres biopesticides.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca