Lutte contre la drosophile à ailes tachetées : un défi pour les fruits à noyau en 2017

Les populations de drosophiles à ailes tachetées (DAT) commencent habituellement à augmenter de façon exponentielle à la fin de juillet, lorsqu'est terminée la plus grande partie de la récolte des cerises acides. Par contre, cette année, les effectifs ont augmenté rapidement, atteignant des niveaux beaucoup plus élevés que la normale au moment où les cerises ont commencé à prendre leur couleur. Nous avons exercé une surveillance de huit blocs de cerisiers à Niagara pour dépister la DAT à l'aide de pièges au vinaigre de cidre de pomme (VCP). Chaque semaine, les pièges étaient vidés et regarnis et nous comptions le nombre de DAT. Nous utilisons le VCP comme appât dans nos programmes de surveillance depuis 2011 et, même s'il est rentable et facile à utiliser, il n'est pas très efficace ni sélectif pour attirer la DAT si les densités de populations sont faibles. Pour cette raison, nous avons recommandé des pulvérisations de protection pour les fruits en cours de mûrissement lorsque la DAT est présente dans une région (DAT + fruits en mûrissement = pulvérisation).

Graphique indiquant le dénombrement de DAT prises au piège dans huit blocs de cerisiers de Niagara affichant un sommet dans tous les pièges le 17 juillet, lorsque les cerises ont commencé à prendre leur couleur

Version texte

Les mouches sont attirées par les fruits lorsque ceux-ci perdent leur couleur verte de fond et continuent à être attirées jusqu'à la récolte inclusivement. La DAT pond ses œufs sous la peau du fruit en cours de mûrissement. Chaque œuf compte une paire de « tubes respiratoires » à l'apparence de fils qui ressortent de la perforation d'oviposition et sont visibles sur la surface du fruit avec une bonne loupe à grossissement 16X.

Figure 1 : Cerise acide portant de multiples lésions d'oviposition de la DAT

Figure 1 : Cerise acide portant de multiples lésions d'oviposition de la DAT

Figure 2 : Vue rapprochée des tubes respiratoires

Figure 2 : Vue rapprochée des tubes respiratoires

Figure 3 : Blessure de sortie de la DAT sur une pêche trop mûre en C.-B.

Figure 3 : Blessure de sortie de la DAT sur une pêche trop mûre en C.-B. (Source : S. Acheampong, ministère de l'Agriculture de la C.-B.)

Figure 4 : Pupes de DAT sur une pêche en C.-B.

Figure 4 : Pupes de DAT sur une pêche en C.-B. (Source : S. Acheampong, ministère de l'Agriculture de la C.-B.)

Figure 5 : Blessure de sortie de DAT sur une prune trop mûre en C.-B.

Figure 5 : Blessure de sortie de DAT sur une prune trop mûre en C.-B. (Source : S. Acheampong, ministère de l'Agriculture de la C.-B.)

Figure 6 : Pupes de DAT sur une prune en C.-B.

Figure 6 : Pupes de DAT sur une prune en C.-B. (Source : S. Acheampong, ministère de l'Agriculture de la C.-B.)

Même si on a souvent signalé la DAT dans d'autres régions comme grave ravageur des cerises acides et cerises de France, les autres fruits tendres ne courent généralement pas de risque. On a signalé des infestations de prunes et de pêches trop mûres en C.-B. et lorsque les populations de DAT sont élevées. Il est souhaitable de recourir à des produits actifs à la fois contre la DAT et d'autres ravageurs de pré-cueillette lorsque vous choisissez un produit à pulvériser pour tous les fruits à noyau. N'allez pas supposer que les produits pré-cueillette utilisés contre la tripète des cerises et la tordeuse orientale du pêcher seront efficaces contre la DAT. Remarque : Vous trouverez au tableau 6-12 de la Publication 360 une liste des insecticides homologués pour les autres insectes ravageurs des fruits à noyau et qui peuvent posséder une certaine efficacité contre la DAT. Les insecticides du groupe 3 ne fonctionnent pas aussi bien et ne durent pas aussi longtemps aux températures supérieures à 26° C.

Le tableau qui suit (extrait d'un affichage antérieur sur ONFruit (en anglais))) donne les produits homologués contre la DAT pour les fruits à noyau. Si un produit est étiqueté pour les fruits à noyau, il peut être utilisé pour tous les fruits à noyau. Certains produits ne sont étiquetés que pour certaines cultures. Plus le chiffre de l'activité relative est élevé, plus le produit est efficace.

Produit: Delegate (Groupe 5)

Cultures Activité relative contre la DAT Délai avant la récolte Délai de sécurité après traitement Nombre maximal d'épandages/an Délai de retraitement
Pêches, nectarines
3-4
1 jour
12 heures
3
7 jours
Abricots, prunes
3-4
3 jours
12 heures
3
7 jours
Cerises
3-4
5 jours
12 heures
3
7 jours

Produit: Entrust (Groupe 5)

Cultures Activité relative contre la DAT Délai avant la récolte Délai de sécurité après traitement Nombre maximal d'épandages/an Délai de retraitement
Cerise, prunes
3
3 jours
Lorsque sec
3
7-10 jours
Pêches
3
1 jour
Lorsque sec
3
7-10 jours

Produit: Success (Groupe 5)

Cultures Activité relative contre la DAT Délai avant la récolte Délai de sécurité après traitement Nombre maximal d'épandages/an Délai de retraitement
Cerises
3
3 jours
Lorsque sec
3
7-10 jours
Pêches, nectarines
3
1 jour
Lorsque sec
3
7-10 jours
Abricots, prunes, pruneaux
3
3 jours
Lorsque sec
3
7-10 jours

Produit: Exirel (Groupe 28)

Cultures Activité relative contre la DAT Délai avant la récolte Délai de sécurité après traitement Nombre maximal d'épandages/an Délai de retraitement
Fruits à noyau
3
3 jours
12 heures
4
7 jours

Produit: Imidan 70 WP (Groupe 1B)

Cultures Activité relative contre la DAT Délai avant la récolte Délai de sécurité après traitement Nombre maximal d'épandages/an Délai de retraitement
Pêches
3
14 jours
7 jours1/ 14 jours2
4
s.o.
Poires
3
14 jours
7 jours1/ 14 jours2
5
s.o.
Prunes
3
14 jours
7 jours1/ 14 jours2
3
s.o.
Cerises (acides)
3
7 jours
3 jours
4
s.o.

1Délai de non-retour dans les zones traitées; 2Délai de non-retour dans les zones traitées pour l'autocueillette

Produit: Mako (Groupe 3) - Pour suppression

Cultures Activité relative contre la DAT Délai avant la récolte Délai de sécurité après traitement Nombre maximal d'épandages/an Délai de retraitement
Fruits à noyau
1
2 jours
12 heures
1
s.o.

Produit: Malathion 85E (Groupe 1B)

Cultures Activité relative contre la DAT Délai avant la récolte Délai de sécurité après traitement Nombre maximal d'épandages/an Délai de retraitement
Fruits à noyau
3
3 jours
12 heures
2
7-10 jours

Puisque la DAT peut boucler une génération en huit à 10 jours à 25° C, il est nécessaire de maintenir une excellente couverte à l'aide d'insecticides efficaces. Cela nécessite des intervalles de pulvérisation plus courts, particulièrement si les pluies sont fortes. Il est aussi important de vous assurer du bon étalonnage de votre pulvérisateur et de veiller à ce que la pulvérisation atteigne le haut et le milieu des arbres. Vous pouvez pulvériser dans chaque rangée, plutôt qu'une rangée sur deux. D'après l'expérience au Michigan, la lutte contre la DAT dans des conditions de pression forte comme cette année exige un intervalle de pulvérisation de sept jours par temps sec, et un autre épandage est nécessaire après la pluie. Si la DAT est votre cible principale, nous vous recommandons d'effectuer une rotation entre groupes d'insecticides pour éviter la résistance. Cela fonctionnera si vous utilisez des perturbateurs sexuels pour lutter contre la tordeuse orientale du pêcher. Par contre, si vous comptez sur les insecticides pour lutter contre la tordeuse orientale du pêcher, la stratégie de gestion de la résistance est de recourir au même groupe à l'intérieur des générations et de passer à un produit différent entre générations. Il est d'autant plus essentiel de continuer à suivre cette stratégie si vous procédez à des pulvérisations à la fois contre la tordeuse orientale du pêcher et la DAT.

Il est important de savoir quelle est la résistance au lessivage des insecticides utilisés, car les variations sont considérables d'un insecticide à l'autre. L'intensité de la pluie est également importante : 5 cm de pluie en une heure éliminera beaucoup plus de résidus que la même quantité de précipitations étalées sur deux semaines. Nous illustrons au tableau qui suit (tiré d'un affichage précédent sur Carnet Horticole) des renseignements sur la résistance relative au lessivage des insecticides homologués pour la lutte contre la DAT.

Tableau d'évaluation de la r�sistance au lessivage par la pluie : Caract�ristiques g�n�rales des catégories chimiques d'insecticide
Insecticide Résistance au lessivage ≤ 0.5 po
Fruit
Résistance au lessivage ≤ 0.5 po
Feuilles
Résistance au lessivage ≤ 1 po
Fruit

Résistance au lessivage ≤ 1 po
Feuilles

Résistance au lessivage ≤ 2 po
Fruit
Résistance au lessivage ≤ 2 po
Feuilles
Organophosphates (1B)
F
M
F
M
F
F
Pyréthroïdes (3)
M/E
M/E
M
M
F
F
Carbamates (1A)
M
M/E
M
M
F
F
Spinosynes (5)
E
E
E
M
M
F
Diamides (28)
E
E
E
M
M
F

* E - résistance élevée au lessivage (≤30 % de lessivage des résidus), M - lessivage modéré (≤50 % de résidus délavés), F - lessivage faible (≤70 % de résidus délavés), S -les résidus systémiques demeurent dans les tissus de la plante.

Persistance des insecticides, p�n�tration de la plante et cote de r�sistance au lessivage.
Catégorie de substance Persistance (résidus sur la plante) Caractéristiques de pénétration de la plante Cote de résistance au lessivage
Organophosphorés (1A)
Imidan
Moyenne à longue
Surface
Faible
Carbamates (1B)
Malathion
Brève
Pénétration dans la cuticule
Modérée
Pyréthroïdes (3)
Ambush, Decis, Mako, Matador, Perm-Up, Pounce, Up-Cyde
Brève
Pénétration dans la cuticule
Modérée - élevée
Spinosynes (5)
Delegate, Entrust, Success
Brève - moyenne
Translaminaire
Modérée - élevée
Diamides (28)
Altacor, Exirel
Moyenne à longue
Translaminaire
Modérée - élevée

En bref : Cette année, la DAT exerce une pression extrêmement élevée, de sorte que des dommages sont possibles là où normalement, cela ne se produirait pas. Utilisez les produits les plus efficaces contre la DAT et les ravageurs habituels de pré-cueillette. Il faudra des intervalles de pulvérisation plus courts et procéder à une nouvelle pulvérisation en cas de fortes pluies.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca