Insectes ravageurs des fruits du poivron

La liste des insectes susceptibles d'endommager les fruits du poivron en Ontario est loin d'être brève. Nombre d'entre eux provoquent des dommages importants par eux-mêmes, mais offrent aussi une porte d'entrée aux organismes provoquant la pourriture.

Pour en savoir plus, voir Pourriture du poivron.

Pourriture du poivron

Pyrale du maïs

  • œufs posés sur le dessous des feuilles de poivron;
  • les larves nouvellement écloses se nourrissent des feuilles pendant une courte période et ensuite, pénètrent le fruit sous le calice ou, à l'occasion, par le côté du fruit, laissant un résidu semblable à de la sciure de bois autour du trou; les larves peuvent également pénétrer par les tiges;
  • les larves effectuent la pupaison à l'intérieur du fruit ou des tiges;
  • si le fruit est trop pourri pour qu'elles se nourrissent, les larves le quittent et pénètrent dans un autre, propageant la pourriture molle à de nombreux fruits;
  • présentes de la mi-juillet jusqu'en septembre, elles pénètrent les fruits qui ont environ la taille d'une noix ou plus;
  • la surveillance peut s'effectuer à l'aide de pièges à phéromones - soyez également à l'affût des trous d'entrée/de sortie et des fruits qui pourrissent;
  • apprenez-en davantage sur l'identification, la biologie et la lutte.

Pyrale du maïs

Pentatomes (punaise brune, punaise variée, punaise verte)

  • les adultes et les nymphes percent les fruits pour se nourrir, générant des taches jaunes troubles sous la peau;
  • très fréquent dans les champs de poivrons de juillet à la récolte; les migrations dans les champs de poivrons peuvent atteindre leur sommet lorsque l'insecte quitte du blé mûrissant ou récolté ou lorsque le foin est coupé;
  • il n'est pas rare de voir de forts dommages aux fruits même si aucun pentatome n'a été observé;
  • pour en savoir plus sur l'identification, la biologie et la lutte.

Punaise verte

Pentatomes (punaise marbrée)

  • ravageur envahissant désormais présent en Ontario mais, jusqu'à maintenant, le plus souvent repéré dans les structures, plutôt que dans les cultures agricoles;
  • insecte vorace; les adultes et les nymphes percent les fruits pour se nourrir, provoquant des taches jaunes troubles sous la peau;
  • les multiples stades biologiques sont présents pendant la plus grande partie de la saison de croissance;
  • pour en savoir plus sur l'identification, la biologie et la lutte;
  • lire les mises à jour du MAAARO.

Punaise marbrée

Punaise terne

  • se nourrit des pousses et des fleurs, entraînant la chute des fleurs;
  • perce le fruit pour se nourrir, causant des dépressions ou trous, des malformations ou une chair liégeuse;
  • trois à cinq générations par an;
  • comme les pentatomes, peut migrer dans les champs de poivrons lorsque la végétation environnante sèche ou après la récolte des céréales ou du fourrage à proximité;
  • pour en savoir davantage sur l'identification, la biologie et la gestion.

Punaise terne

Mouche du poivron

  • les adultes émergent au milieu de l'été pour s'accoupler et pondre dans la paroi des poivrons;
  • les larves se nourrissent à l'intérieur du fruit, habituellement sur le placenta, mais aussi à l'intérieur de la paroi du fruit;
  • lorsque l'insecte est prêt à la pupaison, il se fraye un trou de sortie dans le poivron et tombe sur le sol;
  • une seule génération par année;
  • le dépistage est difficile - les pièges de surveillance doivent être placés haut dans les arbres voisins - les cicatrices de ponte et les tous de sorties sont les seuls signes externes de l'infestation;
  • la lutte doit cibler les adultes, car les larves se développent à l'intérieur du fruit;
  • pour en savoir davantage sur l'identification, la biologie et la gestion.

Mouche du poivron larva et adulte

Charançon du poivron

  • on ne croit pas qu'il hiverne en Ontario, mais il a été observé dans les champs de poivrons à la fin de l'été;
  • les adultes pondent leurs œufs dans les parois du fruit;
  • les larves émergent et vont directement dans le fruit;
  • les adultes peuvent se nourrir du fruit, des fleurs, des pousses et des feuilles, mais la principale préoccupation est la présence de larves dans le fruit et la chute prématurée du fruit en raison de l'activité de l'adulte ou de la larve;
  • il existe des pièges à phéromones pour la surveillance - nécessaires pour un dépistage précoce;
  • lors du dépistage, être à l'affût des cicatrices de ponte, des trous de sortie, des poivrons tombés dont le calice est jaune - les adultes sont difficiles à trouver sauf si les populations sont élevées;
  • les mesures de lutte doivent cibler les adultes, car les larves se développent dans le fruit.

Charançon du poivron

Autres insectes

  • le poivron peut à l'occasion être attaqué par le ver de l'épi du maïs ou la légionnaire d'automne - ceux-ci peuvent également introduire dans le fruit des organismes provoquant la pourriture;
  • les millipèdes et les vers fil-de-fer peuvent se nourrir des fruits qui touchent le sol;
  • les trétanyques, les thrips et les limaces peuvent se nourrir du fruit;
  • la mouche du vinaigre (plus souvent, bien que erronément appelée mouche des fruits) est attirée par le fruit pourri et peut répandre les organismes provoquant la pourriture, qui peuvent ainsi attendre l'occasion de pénétrer par une blessure ou une fissure;
  • d'autres insectes présents dans les champs, qu'il s'agisse de ravageurs ou d'insectes utiles ou fortuits, peuvent également propager des organismes pathogènes d'une plante à l'autre de sorte que lorsqu'il y a un problème de pourriture, les choses peuvent facilement empirer.

Dommages cause par  le ver de l'épi du maïs ou la légionnaire d'automne

Drosophile à ailes tachetées.

La sauterelle sur le poivron

Liens :


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca