La pourriture du collet due à Phytophthora et la stèle rouge des fraisiers

Les conditions humides l'automne dernier et au début du printemps cette année dans bon nombre de régions de l'Ontario étaient optimales pour l'infection et la propagation de la pourriture du collet due à Phytophthora et de la stèle rouge (maladie des racines rouges) dans les fraisiers. Les symptômes de ces maladies se manifestent dans de nombreuses fraisières à cette époque de l'année.

La pourriture du collet est causée par la moisissure aqueuse Phytophthora cactorum. Les fraisiers infectés sont souvent regroupés et ils ont une apparence flétrie et rabougrie. Les feuilles des plants infectés semblent bleu vert au début; toutefois, à mesure que la maladie progresse, du tissu nécrotique brun apparaît sur le pourtour des feuilles des plants infectés et entre les nervures. Les plants flétrissent très rapidement durant le développement du fruit ou par temps chaud lorsqu'ils ont besoin d'eau même si l'humidité du sol est adéquate. On observe souvent les premiers symptômes dans les zones basses des champs ou des rangs, aux endroits où l'eau s'est accumulée pendant longtemps après une pluie abondante. La maladie finit par se déplacer le long des rangs à partir de la zone d'infection initiale. Une coupe transversale d'un collet infecté avec un couteau révèle une pourriture spongieuse rouge ou d'un brun rougeâtre foncé à l'intérieur (figure 1). Cette décoloration peut apparaître à la base, au milieu ou dans la partie supérieure du collet. Les racines attachées au collet infecté semblent souvent noires au point d'attache. Le système racinaire est également souvent décoloré et peut présenter moins de racines secondaires.

Figure 1. Pourriture spongieuse rouge-brun foncé à l'intérieur du collet d'un plant de fraises atteint de pourriture du collet causée par Phytophthora. Les racines attachées au collet infecté sont noires au point d'attache.

Figure 1. Pourriture spongieuse rouge-brun foncé à l'intérieur du collet d'un plant de fraises atteint de pourriture du collet causée par Phytophthora. Les racines attachées au collet infecté sont noires au point d'attache.

La stèle rouge est causée par la moisissure aqueuse Phytophthora fragariae. Cette maladie est relativement facile à diagnostiquer en arrachant délicatement des racines de plants de fraises infectés et en y faisant une coupe transversale (figure 2). Le tissu vasculaire (parfois appelé stèle) des racines atteintes sera rouge sang et sera entouré d'un tissu externe blanc, d'où le nom de stèle rouge donné à la maladie. Les racines secondaires sont souvent très dégarnies et prennent une allure en « queue de rat ».

Figure 2. Le tissu vasculaire (parfois appelé stèle) des racines infectées par la stèle rouge est rouge sang et une coupe transversale révélera un tissu blanc externe.

Figure 2. Le tissu vasculaire (parfois appelé stèle) des racines infectées par la stèle rouge est rouge sang et une coupe transversale révélera un tissu blanc externe.

Les agents pathogènes de la pourriture du collet due à Phytophthora et de la stèle rouge survivent sous forme de spores au repos persistantes et résistantes durant de longues périodes dans le sol ou dans du tissu végétal infecté. Par temps humide, les spores au repos germent pour produire une structure appelée sporange. Au cours de périodes d'humidité prolongée, les racines et les collets peuvent s'infecter s'ils entrent en contact avec le sporange. Toutefois, lorsque le sol devient très mouillé ou saturé pendant une longue période (de 30 minutes à 6 heures), le sporange produit et libère de nombreuses spores spécialisées appelées zoospores qui possèdent des queues leur permettant de nager vers les collets et les racines des fraisiers, puis de les infecter. Les fraisiers cultivés dans des champs mal drainés où l'eau stagne après des précipitations abondantes ou dans des sols lourds ou humides sont plus à risque d'être infectés par les champignons du genre Phytophthora. Les agents pathogènes peuvent contaminer les étangs par les eaux de ruissellement s'échappant des parcelles contaminées. L'irrigation à partir de l'eau provenant d'étangs contaminés peut propager les agents dans d'autres champs.

La lutte contre la pourriture du collet causée par Phytophthora et contre la stèle rouge dans les fraisiers est difficile et exige une approche intégrée. Choisissez des champs bien drainés avec des sols légers, si possible. Si de tels sols ne sont pas accessibles, faites les plantations dans des rangs surélevés. Évitez de planter des fraisiers dans des champs ayant des antécédents de pourriture du collet ou de stèle rouge. Une fumigation avant la plantation aidera aussi à réduire les populations de Phytophthora dans le sol. Plantez toujours des plants de repiquage exempts de maladie afin d'éviter d'introduire des agents pathogènes dans les champs. Il n'y a pas de fongicide homologué contre la pourriture du collet causée par Phytophthora dans les fraises.

Toutefois, Aliette WDG (fosétyl-Al) et Ridomil Gold SL (métalaxyl-M) sont deux fongicides très efficaces homologués en Ontario pour la lutte contre la stèle rouge dans les fraises, mais ils ne sont pas contre la pourriture du collet causée par Phytophthora. Toutefois, le Ridomil Gold et Aliette aideront à réduire la pourriture du collet causée par Phytophthora quand les fraisiers sont traités contre la maladie des racines rouges. Comme pour tout pesticide, lisez toujours l'étiquette du produit avant l'usage et suivez les directives décrites.

Portez attention aux périodes de traitements. Ridomil Gold 480SL est homologué pour deux applications par bassinage du sol à l'automne contre la stèle rouge et ne devrait pas être appliqué au printemps aux plants porteurs de fruits. Aliette WDG doit être appliqué par pulvérisation foliaire aux plants qui sont en croissance active et peut être appliqué jusqu'à quatre fois par saison de croissance; son délai d'attente avant cueillette est cependant de 30 jours. Pour de meilleurs résultats, appliquez Aliette WDG longtemps avant que l'infection se manifeste, soit au printemps ou au début de l'automne.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca