Demande d'échantillons d'ail aux bulbes et hampes attaquées par des nématodes

Plusieurs champs d'ail en Ontario ont été complètement détruits ces dernières années par des nématodes s'attaquant à la tige et au bulbe. Ce ravageur microscopique à l'aspect d'un ver s'est propagé incognito d'un champ à l'autre dans les cayeux d'ail contaminés et utilisés comme semences.

Les symptômes évidents de dommages aux hampes et aux bulbes apparaissent rarement avant la fin de juin ou le début de juillet, même si la hampe est sortie de terre. Les plants infectés ont un aspect rachitique, jaunissent, sèchent prématurément et s'extraient facilement du sol, y laissant la région pourrie du bulbe où se fixent les racines, c'est-à-dire la plaque racinaire (figure 1). Les bulbes d'ail infectés ont tendance à être mous, ratatinés, décolorés et plus légers. Souvent, des bactéries, champignons, vers blancs et acariens envahissent les bulbes gravement infestés, les réduisant en bouillie, avec pourriture molle et caries.

Figure 1 : Figure 1. Bulbe d'ail infesté par les nématodes des tiges et des bulbes.

Figure 1 : Figure 1. Bulbe d'ail infesté par les nématodes des tiges et des bulbes.

Il existe de nombreuses souches de nématodes des tiges et des bulbes. Certaines souches peuvent infecter quelques hôtes, mais d'autres ont une vaste gamme d'hôtes. D'après les résultats des recherches menées à l'Université du Manitoba, la souche de l'ail de l'Ontario peut infecter, tout en s'y reproduisant, les pois jaunes, les haricots, les pois chiches et l'ail, mais non les lentilles, le blé de printemps ou le canola. Les cultures courantes faites en rotation avec l'ail en Ontario n'ont pas été mises à l'épreuve et seront l'objet de deux projets de projet de recherche au cours des quelques prochaines années à l'Université de Guelph et par Agriculture et Agroalimentaire Canada à St-Jean-sur-Richelieu (Québec). Un autre objectif de la recherche est d'évaluer la diversité génétique des populations de nématodes des tiges et des bulbes en Ontario et au Québec et finalement, d'établir le lien entre ces renseignements et la gamme d'hôtes.

Pour en savoir davantage sur la diversité des populations de nématodes des tiges et des bulbes dans la culture de l'ail en l'Ontario, Benjamin Mimee, AAC, a besoin de deux à trois bulbes d'ail infestés par les nématodes des tiges et des bulbes provenant de 15 à 20 endroits différents dans l'ensemble de l'Ontario. Si votre ail est endommagé par les nématodes des tiges et des bulbes, veuillez communiquer avec Michael Celetti au (519) 824-4120, poste 58910, pour organiser la cueillette d'un échantillon d'ail infesté. Sinon, vous pouvez envoyer vos bulbes d'ail infestés par les nématodes des tiges et des bulbes à cette adresse :

Michael Celetti,
Phytopathologiste, chargé de programme, cultures horticoles, MAAARO
Pièce 3110, immeuble Edmund Bovey, Université de Guelph,
50, Stone Road, Guelph (Ontario) N1G 2W1

Les bulbes infestés doivent être placés dans des sacs de papier ou enveloppés dans du papier journal. Sur le sac, veuillez inscrire en lettres moulées votre nom, votre adresse et votre numéro de téléphone, ainsi que la variété d'ail ou encore, utilisez une feuille distincte incluse dans l'échantillon pour que nous puissions communiquer avec vous, au cas où nous aurions besoin de plus de renseignements sur l'échantillon.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca