Répression des cochenilles dans les vignobles

La cochenille de la vigne est un vecteur du virus de l'enroulement de la vigne. L'insecte hiverne sous forme de jeunes instars sous l'écorce des vignes et reprend son développement au printemps. Lorsqu'une cochenille de la vigne se nourrit sur une vigne infectée et passe ensuite à une vigne saine adjacente et s'en nourrit, elle peut transférer une partie des virus vers la vigne saine et l'infecter.

La meilleure façon de savoir si vous hébergez des cochenilles de la vigne est d'enlever l'écorce et de bien regarder. La première chose à chercher est la présence de masses d'œufs blancs pondus l'année dernière. Ils sont différents des nids d'araignée, qui sont plus fins et filandreux, tandis que les masses d'œufs de la cochenille ont davantage l'aspect de touffes et peuvent héberger une croissance fongique vert-jaune. Examiner les masses d'œufs pour déceler la présence d'insectes du premier instar, qui sont très petits et d'une couleur rose-orange saumonée foncée. Il est plus probable que vous verrez des individus du deuxième instar qui se sont séparés des masses d'œufs. Ils sont d'une couleur saumonée plus claire et se déplacent beaucoup plus vite. À mesure que les cochenilles passent par leurs divers stades de développement, elles grossissent et pâlissent. Les femelles adultes sont revêtues d'écailles blanches cireuses.

L'insecte hiverne sous forme de jeunes instars sous l'écorce des vignes et reprend son développement au printemps.

Le tableau qui suit illustre le dénombrement hebdomadaire de cochenilles dans un vignoble de Cabernet Sauvignon lourdement infesté en 2014. Dans les conditions ontariennes, il semble que les cochenilles hivernent sous forme de premier instar (ligne rouge ci-dessous). Elles se développent au deuxième instar au début de mai et passent progressivement au troisième instar (ligne violette) et ensuite, au stade adulte (ligne orange). Les femelles adultes pondent des grappes d'œufs (ligne bleue) qui éclosent pour produire un nouveau lot de larves du premier instar (ligne rouge). Les individus du premier instar sont les vecteurs les plus efficaces du virus de l'enroulement de la vigne et sont les plus faciles à tuer à l'aide d'insecticides : ce sont donc les ravageurs à cibler. Les individus du premier instar ont commencé à se développer à la nouaison, le pic des populations intervenant à la fermeture de la grappe.

On peut la lécanie des fruits  trouver exposé sur les tiges ou sous l'écorce à cette époque.

Puisque, pour la plupart, les cochenilles se retrouvent profondément sous l'écorce des vignes, il est difficile d'utiliser des produits ayant une activité de contact pour leur répression. Par conséquent, le produit le plus efficace est Movento, parce qu'il passe dans les tissus vasculaires de la vigne. Pulvérisé sur le feuillage après la floraison, il passe dans le tronc, là où se nourrissent les cochenilles. Procéder à un épandage avant cette époque ne permettra pas un bon déplacement dans le réseau vasculaire du tronc, parce que la vigne envoie la majorité de ses sucres pour le développement des feuilles. Si vous épandez le Movento pour réprimer à la fois le phylloxera et la cochenille, choisir un moment avant la floraison contre le phylloxera et procéder à un second épandage 30 à 45 jours plus tard.

La cochenille se situe actuellement surtout au stade de deuxième instar, quelques retardataires étant encore au premier instar et quelques autres étant rendus au troisième instar. Le développement des insectes dépend beaucoup de la température, tout comme la croissance de la vigne, de sorte que le temps frais de ce printemps peut retarder le développement de la cochenille : il vaut mieux planifier l'épandage en fonction du développement de la vigne, plutôt que du calendrier. Il faut un certain temps pour que le Movento passe des feuilles au tronc, là où se nourrissent les cochenilles. Le meilleur moment de procéder à la pulvérisation du Movento pour cibler les larves du premier instar lorsqu'elles émergent est juste après la floraison. Une seconde pulvérisation peut avoir lieu 30 jours plus tard pour viser les larves du premier instar qui restent lorsqu'elles sortent de l'œuf.

L'étiquette du Movento indique un maximum de 920 mL/ha par saison à une concentration de 365-585 mL/ha par épandage. Le produit est homologué pour réprimer le phylloxera et la cochenille de la vigne et pour supprimer les cochenilles en général. Lors des essais de l'an dernier, un épandage sur plein couvert de Movento après la floraison à des concentrations de 365, 420 ou 460 mL de produit par hectare n'a pas réduit de façon importante le nombre de cochenilles dans les dénombrements effectués en août. Un seul épandage de 500 mL/ha après la floraison a réduit le nombre de cochenilles comparativement aux champs non traités. Nous avons également fait l'essai d'un double épandage post-floraison et 30 jours plus tard dans les combinaisons suivantes : 365/365 mL, 500/420 mL, 420/500 mL et 460/460 mL. La réduction la plus forte des populations de cochenilles a été obtenue avec un total saisonnier de 920 mL/ha réparti sur deux épandages. La façon dont les épandages ont été répartis après la floraison et 30 jours plus tard n'était pas importante. Nous continuerons à ajuster la concentration et le moment dans les essais de recherche en 2016.

Taux de Movento après floraison (mL/ha) Taux de Movento
30 jours après la floraison (mL/ha)
Nbre moyen de cochenilles/vigne en août Nbre maximum de cochenilles sur une vigne
0
0
88 a*
396
365
0
79 ab
339
460
0
72 ab
331
420
0
68 ab
268
500
0
41 bc
163
365
365
39 bc
326
500
420
17 c
57
420
500
15 c
82
460
460
11 c
103

*Les valeurs dans les colonnes suivies par la même lettre indiquent une différence non statistiquement valable

La lécanie des fruits est un autre vecteur du virus de l'enroulement de la vigne identifié dans les vignobles ontariens. On peut ls trouver exposé sur les tiges ou sous l'écorce à cette époque. Les jeunes lécanies sont havane-brun et prennent une teinte davantage brun foncé pendant le vieillissement. L'insecte n'est pas aussi efficace comme transmetteur du virus de l'enroulement de la vigne, mais peut quand même contribuer à sa propagation. Certains vignobles inspectés l'an dernier recelaient des plus fortes populations de cet insecte que de la cochenille des vignobles, tandis que c'était le contraire dans d'autres. Les produits Sprays of Clutch, Assail ou Malathion tueront les cochenilles exposées, mais il y en a beaucoup plus qui se cachent sous l'écorce, de sorte que l'effet sera tout au plus minime. Le Movento est homologué pour la suppression des cochenilles sur la vigne. Le moment et le débit sont les mêmes que pour la cochenille de la vigne.

La lécanie des fruits est un autre vecteur du virus de l'enroulement de la vigne identifié dans les vignobles ontariens.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca