L'angle de nébulisation change avec la pression – et c'est peu dire!

Mais il est évident qu'il n'en va pas ainsi des buses de pulvérisateurs! Lorsque, dans un catalogue de pulvérisateurs, on vous affirme que la buse génère un éventail de 80° à 110° sur l'ensemble d'une plage de pressions donnée, ce doit être vrai! Eh bien, cher lecteur, toutes mes excuses, mais le Père Noël, la Fée des dents, un régime amaigrissant délicieux et des angles de pulvérisation uniformes, sont des pieux mensonges.

À titre d'illustration, j'ai monté un ensemble de buses rouges à jet plat (des 04). Elles offraient une gamme de qualités de pulvérisation et provenaient de fabricants différents. J'ai branché chaque buse dans une table de formes de jet, fixé le régulateur à une pression précise et photographié l'angle de pulvérisation et la distribution du produit. J'ai répété le processus pour chaque buse à sept pressions différentes dans la gamme approuvée par le fabricant, soit de 20 à 80 lb/po2. Après téléchargement des images sur l'ordinateur, j'ai mesuré l'angle de pulvérisation à l'aide d'un rapporteur d'angle numérique.

Je suis partie du principe qu'il y aurait une modeste augmentation de l'angle de pulvérisation au fil de l'augmentation de la pression; cela me semblait logique. Quiconque a utilisé un pulvérisateur sait que le profil de nébulisation s'ouvre à mesure que la rampe de pulvérisation se remplit et que la pression s'établit. Toutefois, je ne m'attendais pas à une variation et à une inégalité aussi grandes de l'angle de pulvérisation par rapport à la plage des pressions recommandées par le fabricant.

La figure 1 est un graphique sur cinq buses populaires de 110 degrés à jet plat à des pressions allant de 20 à 80 livres par pouce carré. L'angle de pulvérisation a été mesuré pour chaque buse et le graphique illustre la grande variation entre les buses et les pressions.

Figure 1 – Angles de pulvérisation de buse à jet plat à induction d'air (IA) de 110 degrés par rapport à la plage de pressions recommandées par le fabricant

Même si j'ai fait l'essai de plusieurs buses autres que celles de 110°, concentrons-nous sur ces dernières en raison de leur popularité. L'angle de pulvérisation des buses de 110° variait de 75° singulièrement affaissé à 20 lb/po2 jusqu'à un 143° surélargi à 80 lb/po2. Une des buses n'a pu atteindre 110°, quelle que soit la pression. À l'inverse, une autre buse dépassait l'éventail de 110° à presque toutes les pressions.

Idéalement, les buses de pulvérisation devraient être utilisées aux environs du milieu de la plage d'exploitation recommandée par le fabricant et, de la sorte, on pourrait s'attendre à ce que l'angle soit précis à cette pression. Trois des buses de 110° dont j'ai fait l'essai ont presque répondu à cette attente. Parmi ces trois, la TeeJet AIC110-04 était la seule à atteindre 110° au milieu de la plage recommandée (~50 lb/po2).

Comme vous le constatez à la figure 2, l'angle de pulvérisation de la buse AIC110 n'était que de 85° à 20 lb/po2. Les flotteurs jaunes indiquent que la distribution était assez égale, bien qu'un peu étroite. À 50 lb/po2, la buse donnait l'étalement attendu de 110°. La distribution de la pulvérisation était également conforme aux attentes : 25 % de pulvérisation en éloignement conique à chaque extrémité et 50 % au centre, de façon relativement égale. Voilà pourquoi nous essayons d'obtenir un chevauchement d'au moins 50 % avec les jets plats de 110°, mais nous donnerons d'autres détails plus tard. À 80 lb/po2, l'angle a augmenté à 125°. Cela n'est peut-être pas aussi grave qu'un profil affaissé, mais peut devenir un problème si on veut une pulvérisation égale.

La figure 2 est un ensemble de photographies de la buse TeeJet AIC exploitée à 20, 50 et 80 livres par pouce carré. Les images illustrent l'angle de pulvérisation à chaque pression et la distribution de chaque buse sur un tableau d'analyse de répartition de la pulvérisation.

Figure 2 – Photographies de l'angle de pulvérisation et de la distribution du TeeJet AIC110-04 aux pressions inférieure extrême, moyenne et supérieure de la gamme de pressions recommandées.

La figure 3 est une photographie d'une parcelle de démonstration de soya traitée avec des buses réglées à 7 po centre à centre pulvérisant un herbicide de contact. La rampe a été utilisée à 20 livres par pouce carré pour obtenir un affaissement du profil et faire ressortir la couverture striée attribuable à un piètre chevauchement des buses. Le résultat est que les fèves de soya ont été brûlées dans les bandes alternées.

Figure 3 – Parcelle de démonstration de soya pulvérisée à l'aide d'un herbicide de contact en utilisant des buses à jet plat à induction d'air de 110 degrés, à 20 lb/po2. Le profil de pulvérisation affaissé ne donnait pas un chevauchement suffisant pour traiter la totalité de la récolte jusqu'en bas, laissant un profil en bandes, preuve d'une piètre couverture.

Il en ressort quelques conséquences importantes. L'espacement des buses sur la rampe varie d'un pulvérisateur à l'autre. Normalement, l'objectif général est de 50 cm (20 po) centre à centre, mais il est évident que nous avons observé des variations en plus ou en moins. L'espacement des buses et la hauteur de la rampe déterminent ensemble la quantité de produit dans le chevauchement. Un chevauchement excessif ne pose pas tant problème que les lacunes dans le profil, qui pourraient donner des zones de non-traitement, par exemple comme dans la parcelle de démonstration de soya, où nous avons pulvérisé un herbicide de contact dans un profil affaissé. Vous pouvez voir le profil à bandes illustrant les zones touchées et celles non traitées résultant d'un chevauchement incomplet de la pulvérisation.

En règle générale, les fabricants de buses recommandaient un chevauchement de la pulvérisation de 30 % à 50 % pour les buses à jet plat à induction d'air de 110°. Toutefois, les expériences menées par @Nozzle_Guy (alias Tom Wolf of Agrimetrix Research and Training, Saskatchewan) prouvent que les gouttelettes les plus grosses produites par ces buses se situent aux « cornes » ou bords du profil. Ainsi, même si le volume de pulvérisation est conforme à un chevauchement de 50 %, la densité des gouttelettes ne l'est pas. Si les gouttelettes sont plus grosses, cela signifie qu'elles sont moins nombreuses et si elles sont moins nombreuses, cela augmente le risque de rater la cible. Tom Wolf conseille un chevauchement de 100 %, ce qui signifie que la bordure d'un profil de pulvérisation recouvre le milieu du suivant.

Et de la sorte, si l'angle de la buse n'est pas uniforme sur une plage de pressions, une couverture uniforme devient une cible mobile. Les exploitants de pulvérisateurs doivent prendre le temps d'observer le profil de pulvérisation à la rampe sur la plage type de pressions qu'ils visent afin de déterminer si le profil demeure adéquat.

En bref :

  • Exploitez les buses vers le milieu de la plage de pressions recommandée par le fabricant. Toutefois, même si une buse est calibrée sur une plage de pressions, cela ne signifie pas que l'angle est constant.
  • Les pressions basses posent davantage de problèmes que les pressions élevées. Une pression de 30 lb/po2 est la pressions la plus basse absolue pour exploiter les buses à jet plat à induction d'air de 110°; la plage idéale de fonctionnement de ces buses est de 50 à 70 lb/po2.
  • Si les buses ne maintiennent pas le chevauchement recommandé de 100 % à la plage de pressions choisie, envisagez alors de passer à différents débits des buses et de régler la pression et la hauteur de la rampe (sans qu'il y ait dérive). À défaut de cela, vous pouvez envisager de modifier la plomberie de la rampe pour régler l'espacement des buses.

Pour en savoir plus, consultez les articles connexes sur la chute de pression et la précision des jauges à pression à Sprayers 101.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca