Cultures-abris - Planter tôt! Planter souvent!

Dans la fièvre de la récolte, n'oubliez pas de planter vos cultures-abris. Il est facile, dans tant d'occupation, de reporter la plantation des cultures-abris, mais à long terme, vous en paierez les frais. Vous risquez de perdre une importante période de croissance pour les cultures-abris, les chaudes journées d'automne, où nous pouvons tirer le maximum de croissance des plantes.

C'est un problème courant dans toute région où l'hiver peut arriver à l'improviste, mais obtenir le maximum de croissance des cultures-abris est important. En Ontario, l'utilisation de cultures-abris après la récolte du blé a permis d'observer qu'une différence de trois semaines dans la plantation estivale peut presque doubler la production de biomasse. En matière de culture-abri, le plus tôt vaut le mieux (habituellement).

Sjoerd Duiker, spécialiste de la gestion des sols en Pennsylvanie, a obtenu les mêmes résultats, particulièrement au fil de la progression de l'automne. « L'accumulation de la biomasse de la culture-abri et la croissance des racines dépendent du moment d'établissement de la culture-abri. C'est ce qui détermine l'ampleur de la couverture offerte par la culture-abri et c'est un élément important pour lutter contre l'érosion du sol, particulièrement lorsqu'on établit une culture-abri dans un semis travaillé, ou sans travail du sol lorsqu'il n'y a pas beaucoup de résidus (p. ex. après l'ensilage de maïs, après la récolte du soya ou l'enlèvement du maïs fourrager). Il est également important que la culture-abri s'établisse rapidement, pour absorber l'azote du sol avant qu'il ne soit entraîné dans les eaux souterraines. Dans une étude menée dans les États du centre du littoral de l'Atlantique, l'accumulation d'azote par la culture-abri correspondait à environ 120 livres d'azote en décembre si le seigle s'établissait hâtivement, mais elle était négligeable en décembre si la culture-abri s'était établie tardivement. L'azote absorbé par la culture-abri est protégé contre le lessivage et est libéré l'année suivante lorsque la biomasse de la culture-abri se décompose. »

Une des façons de veiller à ce que la culture-abri soit plantée dans les meilleurs délais est de faire en sorte que l'épandeur ou le semoir soit prêt et chargé des graines de la culture-abri.

Figure 1 : Orge planté hâtivement après la récolte des légumes et commençant à lever à l'automne. Passez la tondeuse si vous craignez qu'il y ait trop de résidus de paille. Cela maintiendra les plantes à l'état végétatif et les résidus seront plus faciles à dégrader.

Figure 1 : Orge planté hâtivement après la récolte des légumes et commençant à lever à l'automne. Passez la tondeuse si vous craignez qu'il y ait trop de résidus de paille. Cela maintiendra les plantes à l'état végétatif et les résidus seront plus faciles à dégrader.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca