La saison 2015 : comment se porte la récolte de pommes de terre?

La culture de la pomme de terre est toujours un défi pour les producteurs ontariens de pommes de terre. La nature dicte le développement, de la plantation à la récolte et ce qu'elle décide échappe au contrôle des producteurs.

Le mois d'avril a été relativement calme, transition habituelle vers le printemps. Il faut toutefois constater qu'il y a eu quelques systèmes de tempêtes qui ont amené des pluies en quantités modérées. À Leamington, la plantation a commencé juste avant Pâques; dès le 15 avril, on pouvait voir poindre les pousses des variétés hâtives, par exemple Dakota Pearl, qui semblaient saines et vigoureuses.

La plantation a été un peu retardée en raison du temps frais et des averses de pluie occasionnelles dans d'autres régions de l'Ontario. Il a fait très sec en mai, et on a donc planté fiévreusement. Un grand producteur de pommes de terre de Shelburne m'a dit qu'il avait terminé la plantation en mai, quelque chose qui ne s'était pas vu depuis des années.

Aux premières heures du 23 mai, Dame Nature nous a offert du gel dans la plus grande partie de la province. Leamington a été épargnée, bonne fortune pour la zone la plus hâtive de production de la pomme de terre de la province. Le gel a retardé la récolte d'au moins deux semaines. Fort heureusement, peu de producteurs ont planté en avril, de sorte que la récolte était à un stade où les plantes pouvaient récupérer rapidement au retour des temps plus chauds.

Après un mois de mai sec et frigorifique, les fortes pluies de juin ont emporté toute crainte de sécheresse du sol pendant l'établissement de la récolte. Le temps plus frais et une bonne humidité du sol en juin donnaient des conditions de croissance idéales; les champs foisonnaient de plants en santé, resplendissants, en rangées continues dès la fin de juillet. Le temps humide et frais fait des merveilles, dans la culture de la pomme de terre, mais offre aussi des conditions idéales à notre pire ennemi, le mildiou.

On a observé la maladie dans quelques champs au début ou au milieu de juillet. La souche, d'après les analyses, était US 23, qui est sensible au Ridomil. La pulvérisation de ce fongicide a fait sécher les lésions. Ensuite, le 19 juillet nous apportait du temps chaud et sec. Les températures supérieures à 300 C ont imposé un stress à la récolte pendant environ deux semaines. Les irrigateurs à pivot et les canons d'arrosage mobiles ont chômé en juin, mais ont été utilisés à plein temps à partir de la troisième semaine de juillet. Le temps frais propice à soulager le stress thermique a commencé au début d'août.

Le traitement hâtif des variétés destinées au marché du frais sont en cours de récolte dans la majorité des zones de production de pomme de terre de l'Ontario. On mentionne que la qualité est très bonne. La récolte de mi-saison se fane et sera bientôt morte en cime. La récolte tardive est au stade de la tubérisation; avec un peu de chance, nous aurons des pluies bien réparties pendant le reste du mois d'août!


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca