Quoi de neuf en agriculture de précision axée sur les sols ?

Dans tout l'Ontario, de nombreux services de cartographie et de télédétection des sols commencent à être utilisés pour évaluer les types de sols et leur variabilité texturale dans le cadre de stratégies en matière d'agriculture de précision (ex. : populations à taux variable ou doses d'engrais recommandées). Dans de nombreux cas, ces technologies de cartographie et de télédétection offrent entre 10 et 40 cartes différentes sur les propriétés du sol de surface et du sous-sol (ex. : pH, P, K, CEC, % de matière organique, capacité hydraulique en sol saturé, eau utilisable par les plantes, etc.). Habituellement, la cartographie commence par la collecte de données altimétriques (topographiques) à l'aide d'un GPS- RTK de qualité supérieure qui est relié à un capteur continu de données sur le sol (ex. : lecteur de données géophysiques Dual EMTM ). Cette technologie permet d'établir les différences dans les textures de sol selon la position topographique ainsi que de repérer les zones qui devraient faire l'objet d'analyses plus poussées à l'aide de divers instruments :

  • sondes tubulaires : permettent de différencier les données des horizons de sol de surface (couche arable) des horizons du sous-sol;
  • tarières : pour extraire des carottes de sol à environ 1 m de profondeur;
  • échantillons de sol : prélevés à différentes profondeurs pour analyses de laboratoire plus poussées.

Il est nécessaire de faire la différence entre la cartographie des caractéristiques physiques d'un sol (ex. : la texture du sol ou l'épaisseur des horizons de sol) de la cartographie des propriétés d'un sol. Les cartes des propriétés d'un sol sont souvent établies à partir de données physiques ou de mesures prises dans le champ et d'échantillons séparés avec analyse de laboratoire (exemples de données faisant l'objet de cartes sur les propriétés des sols : risques de compactage, potentiel de ruissellement, potentiel de drainage, etc.). La plupart des services de cartographie et de télédétection des sols peuvent représenter un investissement important (ex. : jusqu'à 100 $ l'acre selon le degré de détails souhaités). Toutefois, cette analyse ne doit être effectuée qu'une seule fois dans un champ, à la condition qu'il n'y ait pas de problèmes graves d'érosion. Une surveillance additionnelle des changements dans les teneurs en éléments nutritifs du sol restera nécessaire en raison des rotations culturales. Une fois que la cartographie des données est effectuée, on peut prélever directement des échantillons de sol en se servant des cartes établies par le capteur de données, afin de repérer les positions géographiques.

Le MAAARO a récemment accordé une aide financière dans le cadre du programme Nouvelles orientations à Viacheslav Adamchuck (Université McGill), ingénieur détenant une expertise en détection proximale des sols. M. Adamchuck va ainsi comparer plusieurs appareils de cartographie et de détection utilisés sur plusieurs terres agricoles de l'Ontario (figure 1). Les subventions dans le cadre du programme Nouvelles orientations du MAAARO ont été accordées pour soutenir un certain nombre de projets de recherche en agriculture qui contribueront à améliorer la compréhension des capteurs et de la gestion des facteurs de production reliés aux sites.

M. Adamchuck va ainsi comparer plusieurs appareils de cartographie et de détection utilisés sur plusieurs terres agricoles de l'Ontario


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca