Les lucioles et les carabes : des insectes utiles qui apprécient les cultures de couverture et les bandes tampons

Hier soir, j'observais les lucioles : c'est un de mes passe-temps favoris de l'été! Elles folâtraient et étincelaient dans la cour et le pâturage. Les lucioles volent haut dans les arbres et les graminées durant la nuit et utilisent la lueur qu'elles produisent pour attirer un partenaire sexuel et tout cela est très beau bien sûr. Mais saviez-vous que leurs stades larvaires vivent dans le sol? Les lucioles sont des insectes utiles : ces prédateurs féroces se nourrissent d'autres insectes et parfois de vers de terre.

Dans un contexte semblable, je travaillais dans le jardin récemment et j'ai vu une larve qui mesurait au moins 10 cm (2 po) de longueur. Elle était noire, longue et élancée; elle ressemblait à un perce-oreille qui aurait ingéré des stéroïdes, mais ce n'était absolument pas un perce-oreille. Je me suis rendu compte que c'était une larve de carabe. Je l'ai regardée de plus près en creusant : il y en avait beaucoup plus que ce que je croyais et elles n'étaient pas du tout impressionnées que je creuse ainsi. Les carabes sont habituellement des insectes utiles; seuls quelques-uns sont nuisibles aux cultures. La plupart s'alimentent de graines de mauvaises herbes, de limaces ou d'autres insectes. Avez-vous déjà vu des insectes d'une couleur métallique brillante qui marchent rapidement dans le sol ou ces grosses bibittes noires dans les champs qui s'enfuient rapidement après qu'on ait retiré des résidus de cultures? Oui, ce sont des carabes.

On a constaté que les carabes jouent un rôle majeur dans la lutte contre les mauvaises herbes dans les champs cultivés en semis directs. Dans ces champs, toute semence de mauvaises herbes produite est laissée à la surface du sol. Les carabes s'en nourrissent, ce qui réduit les populations de mauvaises herbes.

Les lucioles et les carabes sont quelques-uns des alliés qui nous aident à lutter contre les ravageurs des cultures et c'est une activité qu'on se doit de faciliter. Les sols non travaillés et les cultures de couverture sont des atouts majeurs pour maintenir la présence de ces insectes. On croit tous que les mouettes mangent les vers de terre dans les champs labourés, mais elles prennent aussi des larves de carabes. Ces larves sont assez bizarres lorsqu'on les dérange et prennent un certain temps avant de s'enfouir à nouveau dans le sol. Les sites non travaillés, comme les champs en semis directs, les champs de foin, les bordures et les bandes tampons constituent des habitats pour ces prédateurs. Il est très important de garder le sol recouvert, soit par des résidus de cultures ou des cultures de couverture.

Voilà donc une autre bonne raison de maintenir des cultures de couverture et de réduire le travail du sol. Favorisez les populations d'insectes prédateurs dans vos champs en semant des cultures de couverture et en laissant l'herbe sur les bordures des champs. Et puis profitez de la lueur des lucioles durant leurs danses de juillet.

Figure 1 : Larve de carabe

Figure 1 : Larve de carabe


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca