Le mildiou de la pomme de terre en Ontario en 2015

Le 9 juillet 2015, un cas de mildiou a été observé dans un champ de pommes de terre près d'Orangeville. Il s'agit du premier cas de mildiou de la pomme de terre en Ontario. Les plants infectés ont été retirés et le producteur applique un programme rigoureux de pulvérisation de fongicide, des mesures d'assainissement préventif et surveille étroitement les champs. Toutes ces méthodes de lutte contribuent à ralentir la propagation de la maladie et à réduire la présence de mildiou. Des échantillons ont été envoyés à Lawrence Kawchuck d'Agriculture et Agroalimentaire Canada à Lethbridge. M. Kawchuck identifiera la souche qui a causé cette éclosion de mildiou.

Le mildiou est l'une des maladies les plus dévastatrices des pommes de terre. Si les conditions climatiques sont favorables et qu'aucun fongicide efficace n'est appliqué, le mildiou peut détruire un champ de pommes de terre en quatre ou cinq jours.

Pour maîtriser le mildiou, les fongicides doivent être appliqués de manière appropriée. Effectuez les pulvérisations en fonction des conditions climatiques, de la croissance de la culture et de la pression exercée par la maladie. Des pulvérisations fréquentes, tous les trois ou quatre jours, sont nécessaires quand le mildiou a été constaté et que la température est fraîche et humide. Les intervalles peuvent être allongés si le temps est chaud et sec. On doit utiliser en alternance des fongicides ayant différents modes d'action afin d'éviter l'apparition de résistance. Un bon recouvrement est indispensable pour que les fongicides soient efficaces. Le recouvrement doit être uniforme, sans zones non traitées. Il est crucial de garder les nouvelles pousses protégées, car ces dernières sont une cible de choix pour le mildiou, surtout au point végétatif où l'eau reste pour de plus longues périodes après la pluie.

Le mildiou est une maladie communautaire. Une fois que la maladie apparaît, le vent transporte les spores porteuses de mildiou sur de longues distances, lesquelles contaminent beaucoup de champs et de fermes. Il est préférable que la lutte contre cette maladie soit coordonnée. Assurez-vous qu'il n'y a pas de repousses spontanées ou de tas de rebuts de pommes de terre à la ferme. Un seul tas de rebuts peut causer une épidémie entraînant de lourdes pertes économiques pour de nombreux producteurs.

Zones à risques devant toujours faire l'objet d'un dépistage attentif :

  • Creux de terrain susceptibles d'être détrempés pendant de longues périodes après la pluie.
  • Zones compactées.
  • Rangs en bordure des rangées d'arbres.
  • Bordures des champs le long des ruisseaux ou des étangs.
  • Les points de pivotement central et les ornières. Examinez attentivement les plants situés sous la première tour des points de pivotement. Cette zone demeure mouillée pendant de plus longues périodes que celles qui sont plus éloignées de la rampe.
  • Les endroits comportant beaucoup de mauvaises herbes. Les côtés du champ exposés au vent; les spores peuvent y être transportées par le vent et causer de l'infection à ces endroits.
  • Toute zone protégée du vent où les feuilles ont tendance à rester mouillées plus longtemps.

Symptômes du mildiou dans la pomme de terre

  • Symptômes sur les feuilles. Recherchez les petites taches vert pâle ou vert foncé qui semblent gorgées d'eau. Les lésions grossissent rapidement par temps frais et humide et deviennent brun foncé ou noires. Habituellement, les taches sont entourées d'un halo vert pâle. Une croissance fongique blanche se développe sous le revers des feuilles atteintes.
  • Symptômes sur les tiges. Des lésions brun foncé irrégulières se forment sur les tiges. Ces lésions apparaissent habituellement d'abord au point d'attache des feuilles. La croissance fongique blanche peut se développer sur les tiges si les conditions météo sont favorables.
  • Symptômes sur les tubercules. L'infection des tubercules est caractérisée par des lésions sur la peau, de forme irrégulière, brunes à violacées. Ces zones infectées semblent légèrement enfoncées. Une pourriture sèche et granulaire, rouge-brun, se développe sous la peau.

Fongicides homologués contre le mildiou de la pomme de terre

Consulter la publication 838F du MAAARO, " Guide de protection des cultures légumières " pour la liste des fongicides homologués contre le mildiou de la pomme de terre.

Figure 1: Symptômes du mildiou sur les feuilles

Figure 1: Symptômes du mildiou sur les feuilles


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca