Répression de la cochenille de la vigne et de la lécanie

Lors d'une enquête menée l'an dernier, nous avons constaté que les cochenilles hivernent sous forme de jeunes nymphes. Ces nymphes sont devenues des femelles adultes dont le pic est survenu aux environs de la nouaison et les nymphes du premier instar (les premières à sortir des œufs et également celles qui sont le meilleur vecteur du virus de l'enroulement de la vigne) ont augmenté à leur maximum entre la nouaison et la fermeture de la grappe. Les nymphes du premier instar sont également les plus vulnérables aux insecticides; toutefois, elles passent la majorité de leur vie sous l'écorce, protégées des insecticides qui ne peuvent fonctionner sans contact. Dans l'enquête menée l'an dernier, nous n'avons repéré de cochenilles et lécanies que sur les vignes dont les troncs portaient une écorce épaisse et pelant (troncs de plus de cinq ans).

Dans le cadre d'un projet de recherche, mon équipe a fait la surveillance de la cochenille et de la lécanie dans les vignobles commerciaux. Depuis une semaine environ, l'équipe a commencé à trouver des cochenilles femelles adultes et de jeunes lécanies également. Cela correspond au moment observé en 2014.

Comment pouvez-vous savoir s'il y a des cochenilles dans votre vignoble? Pelez l'écorce des troncs et vérifiez s'il y a des taches blanches cotonneuses, indicatives de la cochenille des vignes, ou les coquilles coniques brun foncé de l'autre espèce de cochenilles. Souvent, les deux insectes sont entretenus par les fourmis, qui se nourrissent du « miel » que secrètent ces insectes.

Le développement de la cochenille progresse de la petite nymphe rose-saumon foncé minuscule aux femmes adultes, qui sont de couleur rose et couvertes d'écaille blanche cireuse. Les mâles sont ailés et on peut les observer sporadiquement sous l'écorce peu de temps après leur sortie de l'œuf.

Le Malathion 85E et le savon insecticide Safer sont homologués pour la lutte contre les larves de cochenille et les lécanies adultes. Le Diazinon 50W est homologué pour la répression des cochenilles. Le Malathion, le Diazinon et le savon insecticide Safer peuvent être utilisés contre le stade larvaire (premier stade nymphal) de la cochenille et de la lécanie; toutefois, d'après nos observations, les générations de cochenilles ne sont pas synchrones, de sorte que l'éventail des stades de croissance est vaste, quel que soit le moment. Cela signifie que vous pourriez, à l'aide d'une nébulisation (entre la nouaison et la fermeture des grappes), réussir à éliminer quelques larves lorsqu'elles sont à l'extérieur de l'écorce, mais il peut y en avoir encore beaucoup plus bien à l'abri sous l'écorce.

Le Movento 240 SC est mobile dans le phloème et passera donc des feuilles traitées aux feuilles nouvelles et également dans le phloème du tronc où, profondément sous l'écorce, les cochenilles et les lécanies se nourrissent. Il est homologué pour la lutte contre la cochenille et la suppression de la lécanie.

Puisque le Movento doit être absorbé par les feuilles et ainsi acheminé vers le tronc où se nourrissent les cochenilles et les lécanies, il vaut mieux attendre qu'il y a ait suffisamment de feuillage pour absorber la pulvérisation. Pour optimiser l'absorption et l'intégration systémique du Movento, il doit être mélangé dans le réservoir avec un surfactant non ionique (p. ex. Agral 90 ou Ag-surf), de l'huile végétale méthylée (p. ex. Hasten) ou une huile horticole à une concentration de 0,2 % v/v (2 L/1 000 L). Le Movento 240 SC doit être pulvérisé au cours de la floraison. Il faut attendre au moins 30 jours avant de procéder à un deuxième épandage. La concentration de Movento 240 SC pour épandage est, selon l'étiquette, de 365 à 585 mL/ha. Il faut s'assurer de ne pas dépasser le maximum saisonnier d'application, soit 920 mL/ha/an. Nous sommes encore en apprentissage en ce qui a trait aux meilleurs concentrations et moments d'épandage du Movento. À ce stade, mon opinion est de procéder à deux épandages de 460 mL/ha, un immédiatement avant la floraison et un deuxième 30 jours plus tard.

Dans l'essai de cette année, nous nous pencherons sur l'efficacité de diverses combinaisons de concentrations et de calendriers d'épandage des insecticides contre la cochenille et la lécanie.

Figure 1 : Grappe d'œufs blancs de la cochenille sur le tronc

Figure 1 : Grappe d'œufs blancs de la cochenille sur le tronc

Figure 2 : Grappe d'œufs de nymphes au premier instar

Figure 2 : Grappe d'œufs de nymphes au premier instar

Figure 3 : Cochenilles femelles adultes

Figure 3 : Cochenilles femelles adultes

Figure 4 : Cochenilles mâles adultes

Figure 4 : Cochenilles mâles adultes

Figure 5 : Jeunes lécanies de couleur ambre

Figure 5 : Jeunes lécanies de couleur ambre

Figure 6 : Lécanies immatures et matures

Figure 6 : Lécanies immatures et matures

Figure 7 : Lécanies soignées par des fourmis

Figure 7 : Lécanies soignées par des fourmis


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca