Les différentes solutions d'ensemencement intercalaire de cultures de couverture pour le maïs en 2015

Il existe de nombreuses occasions d'inclure des cultures de couverture dans un programme de rotation. L'objectif principal consiste à maintenir, en permanence, le sol couvert avec au moins 30 % de culture, de culture de couverture ou de résidus. Le maintien d'une quantité aussi grande que possible de racines vivantes dans le sol constitue un objectif secondaire. Des recherches effectuées sur le campus de Ridgetown de l'Université de Guelph ont montré que planter une culture de couverture présente des avantages, et ce, même si la croissance est limitée. Vous devriez, par conséquent, envisager différentes options, comme celles présentées ci-dessous, susceptibles de vous permettre de tirer partie des avantages procurés par les cultures de couverture.

Ensemencement intercalaire dans une culture de maïs

Il y a pas mal d'avantages à effectuer un ensemencement intercalaire avec des cultures de couverture au sein d'une parcelle de maïs sur pied. Différentes périodes d'ensemencement ont été testées pour le maïs : du stade cinq à six feuilles au stade où le couvert commence à s'ouvrir à la fin de l'été au début de l'automne en passant par le stade de la panicule. La solution ayant remporté le plus de succès en Ontario a consisté à semer du ray-grass annuel, du trèfle ou une combinaison des deux au stade cinq à six feuilles du maïs. Certains cultivateurs ont élaboré des équipements pour planter la culture de couverture ou pour remuer une partie du sol après l'ensemencement à la volée. La plupart procèdent par ensemencement à la volée. Pour le ray-grass annuel, on utilise habituellement une densité de 16,8 à 28 kg/ha (15 à 25 lb/acre) pour semer. Une bonne règle empirique, presque toujours valable pour l'ensemencement à la volée des cultures de couverture, consiste à ajouter 20 % à la densité d'ensemencement en ligne.

Lorsque l'on planifie un ensemencement intercalaire sur une parcelle de maïs, il est important de réfléchir au programme d'herbicides. Veuillez consulter le tableau 1 présentant une liste des herbicides pouvant remettre en cause le succès de la culture de couverture.

Tableau 1 : Potentiel de dommages pour un ensemencement intercalaire de ray-grass et de tr�fle sur une parcelle de maïs
Herbicide Ray-grass annuel Trèfle
Converge XT Pas de dommages Dommages
Callisto Quelques dommages - éclaircissement partiel Dommages **
Engarde Quelques dommages -éclaircissement partiel Dommages **
Integrity - dose de démarrage Pas de dommages Pas de dommages
Integrity - dose intégrale Dommages - éclaircissement Quelques dommages
Primextra Dommages - éclaircissement Quelques dommages
Lumax Dommages - éclaircissement ** Dommages **
Treflan/Prowl Dommages - éclaircissement partiel Quelques dommages
Focus Dommages - éclaircissement ** Légers dommages
Frontier Marksman Quelques dommages - éclaircissement partiel ** Quelques dommages

(*) Le nombre d'étoiles indique la gravité des dommages.

Source : Darren Robinson (Ph. D.), Université de Guelph, campus de Ridgetown, projet financé dans le cadre du programme Cultivons l'avenir 2.

Certains cultivateurs ont effectué un ensemencement intercalaire de seigle dans une parcelle de maïs alors que ce dernier commençait à mûrir, voire était déjà récolté, et ont tout de même obtenu une croissance suffisante à la fin de l'automne et au début du printemps permettant de bénéficier de quelques avantages. Le seigle a été ensemencé avec une densité de 67 kg/ha (60 lb/acre).


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca