Planifiez dès maintenant vos besoins en culture de couverture

Les cultures à récolte précoce comme les pois, les radis, le chou et même le blé offrent une excellente occasion d'obtenir tôt une culture de couverture et de cultiver véritablement de la biomasse. Si vous n'avez pas déjà commandé des semences, faites-le le plus rapidement possible, car il peut y avoir une pénurie de certaines d'entre elles. Rangez vos semences et tenez-les prêtes dans le hangar : si elles sont à portée de la main, vous aurez plus de chance de pouvoir les planter au moment opportun.

Il existe plusieurs solutions répondant bien à la chaleur de l'été et permettant d'exploiter au mieux des précipitations éventuelles.

Le sorgho du Soudan et le millet perlé sont des graminées de saison chaude. Aimant la chaleur, elles prospèrent avec peu de précipitations une fois établies. Une fauche pourra être nécessaire si l'on souhaite que les débris végétaux restent tendres et se décomposent facilement. Ne fauchez pas plus court que 15 cm pour permettre la repousse. Pour conserver de grandes quantités de résidus, laissez la plante pousser jusqu'à 2 m ou plus. Attention quand même : pour une croissance maximale, ces cultures doivent être semées en juillet ou durant la première semaine d'août au plus tard. Elles sont sensibles au froid et vont mourir au premier gel mineur à l'automne. Semez le sorgho du Soudan à une profondeur de 1 à 2,5 cm avec une densité de 25 à 30 kg/ha. Le millet perlé peut être ensemencé à la même profondeur avec une densité de 5 à 15 kg/ha.

La phacélie pourrait être une bonne solution pour vous. Il s'agit d'une culture de couverture à croissance rapide qui préfère un ensemencement au milieu de l'été; elle se montrera performante dans le rôle de prédateur des agents fertilisants. La phacélie n'est pas liée à la majorité des espèces habituellement cultivées et offre donc une interruption de rotation. Les abeilles et les autres pollinisateurs sont attirés par ses fleurs mauves à l'aspect duveteux. Semez-la avec une densité de 3,3 kg/ha (3 lb/acre). Elle est éliminée lorsqu'il gèle.

Le sarrasin est aussi une option pour obtenir une culture de couverture à court terme qui contrôlera les jeunes pousses de mauvaise herbe et offrira éventuellement de quoi butiner aux abeilles. Il faut toutefois prendre garde de faucher à la floraison pour empêcher la grenaison. Semez avec une densité de 50 à 60 kg à l'hectare.

Gardez vos sols couverts!

Fig. 1 : La croissance précoce du sorgho du Soudan permet d'obtenir un ombrage dense et l'éradication des mauvaises herbes.

Fig. 1 : La croissance précoce du sorgho du Soudan permet d'obtenir un ombrage dense et l'éradication des mauvaises herbes.

Fig. 2 : Phacélie - les feuilles dentelées et les fleurs mauves attirent les insectes pollinisateurs.

Fig. 2 : Phacélie - les feuilles dentelées et les fleurs mauves attirent les insectes pollinisateurs.

Fig. 3 : Sarrasin - la floraison est excellente pour les pollinisateurs, mais il faut éviter la grenaison.

Fig. 3 : Sarrasin - la floraison est excellente pour les pollinisateurs, mais il faut éviter la grenaison.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca