Projet 2015 sur la drosophile à aile tachetée

Après quatre ans de surveillance de la drosophile à aile tachetée (DAT) à 50 à 100 sites par année, en Ontario, nous concluons que ce ravageur est ici pour rester. Chaque année, nous capturons les premières DAT à la fin juin ou au début juillet, autour de la fin de la récolte de fraises de juin et durant la récolte des framboises d'été. Chaque année, le nombre de captures augmente rapidement, et la pression de la DAT est extrêmement élevée durant les récoltes de bleuets et de framboises d'automne. Nous avons constamment observé des dommages dans toutes les cultures de petits fruits, sauf dans les fraises hâtives, et nous soupçonnons que les cerises ont aussi subi des dommages. Nous recommandons aux producteurs de protéger les cultures vulnérables de fruits tendres si ces derniers sont en période de mûrissement au moment où la DAT est active.

Nous avons cependant observé que les captures à une ferme ne permettent pas de prédire les risques de dommages sur cette même ferme. Nous constatons parfois la présence de dommages avant que la DAT ait été capturée dans un site donné. Nous estimons qu'il est plus utile de tenir compte des captures dans l'ensemble de la région plutôt qu'à la ferme même. Nous croyons aussi que les producteurs devraient miser sur le dépistage des premiers signes de dommages aux fruits. Il est également utile pour les producteurs d'immerger les fruits dans de l'eau salée pour faire flotter les larves de DAT afin d'évaluer l'orientation à donner à leur stratégie de lutte contre la DAT.

En vue de soutenir les producteurs de petits fruits dans leur lutte contre la DAT, l'Ontario Berry Growers Association (OBGA) et le MAAARO ont uni leurs efforts dans le cadre d'un programme régional de surveillance de la DAT en 2015. Le projet sera coordonné par Erin Hanna, qui travaille pour l'OBGA. Des pièges seront mis en place à environ 30 sites représentatifs dans la province, de Harrow jusqu'à la baie Georgienne et Ottawa. Des bénévoles du secteur de l'agroentreprise, des conseillers privés et des étudiants travaillant pour le MAAARO vont recueillir les pièges et les expédier à Vineland, où des étudiants du MAAARO feront le comptage des captures. Des rapports hebdomadaires sur l'activité de la DAT seront envoyés aux producteurs de petits fruits dans le cadre du bulletin sur la culture des petits fruits, et seront offerts à tous les producteurs sur onfruit.wordpress.com/ (en anglais seulement) ainsi que dans le Carnet horticole.

Tableau 1 : Emplacements des pi�ges pour la surveillance régionale de la DAT, 2015
Comté
Nombre de sites
Emplacements des pièges
Essex
4
Harrow, Cottam
Kent
2
Thamesville, Blenheim
Lambton
1
Arkona
Huron
1
Bayfield
Grey
1
Clarksburg
Elgin
2
Port Burwell, Aylmer
Middlesex
1
London
Oxford
1
Woodstock
Brant
1
Scotland
Norfolk
2
Simcoe
Haldimand
1
Dunnville
Niagara
5
Vineland, St. Catharines, Fenwick, Jordan
Wellington
1
Puslinch
Halton
1
Milton
Durham
2
Bowmanville, Newcastle
Prince Edward
1
Picton
Kawartha Lakes
1
Buckhorn
Northumberland
1
Brighton
Quinte West
1
Wooler
Stormont
1
Avonmore
Ottawa/Carleton
1
Richmond

Figure 2 : DAT piégées en Ontario, par région, 2014.

Figure 1 : DAT piégées en Ontario, par région, 2014. (version texte)

Figure 3 : Tendances relatives aux infestations de DAT dans les fruits en Ontario, 2014. Les fruits vendables ont été cueillis et gardés à la température ambiante jusqu'à ce que les DAT apparaissent.

Figure 2 : Tendances relatives aux infestations de DAT dans les fruits en Ontario, 2014. Les fruits vendables ont été cueillis et gardés à la température ambiante jusqu'à ce que les DAT apparaissent. (version texte)


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca