Entretien des plants d'herbes culinaires endommagés par le gel

Le gel du 23 mai dernier a causé des dommages aux extrémités de bon nombre de fines herbes vivaces de la famille de la menthe dans certaines régions de l'Ontario. Les dommages ont surtout été limités aux points végétatifs et aux feuilles dans les 5 cm supérieurs des tiges. Les plants affectés sont la menthe (figure 1), la sarriette d'hiver (figure 2), l'origan et la marjolaine (figure 3), la bergamote (figure 4) et la sauge (figure 5). La mélisse est l'espèce qui a subi le plus de dommages et une grande partie des nouvelles pousses ont été détruites (figure 6). La lavande a également subi des dommages et fait l'objet d'un autre billet d'information. On ne signale pas de dommages dans le thym, mais il est probable qu'il y en ait eu. Dans certains cas, les feuilles semblent saines, mais les points végétatifs sont morts (figure 7).

Figure 1. Dommages causés par le gel - Menthe

Figure 1. Dommages causés par le gel - Menthe

Figure 2. Dommages causés par le gel - Sarriette d'hiver

Figure 2. Dommages causés par le gel - Sarriette d'hiver

Figure 3. Dommages causés par le gel - Origan. Dommages semblables à la marjolaine.

Figure 3. Dommages causés par le gel - Origan. Dommages semblables à la marjolaine.

Figure 4. Dommages causés par le gel - Bergamote. Dans ce cas, les feuilles affectées ont jauni, mais ne sont pas mortes.

Figure 4. Dommages causés par le gel - Bergamote. Dans ce cas, les feuilles affectées ont jauni, mais ne sont pas mortes.

Figure 5. Dommages causés par le gel - Sauge

Figure 5. Dommages causés par le gel - Sauge

Figure 6. Graves dommages causés par le gel - Mélisse

Figure 6. Graves dommages causés par le gel - Mélisse

Figure 7. Tige d'origan avec des feuilles majoritairement vertes, mais un point végétatif mort.

Figure 7. Tige d'origan avec des feuilles majoritairement vertes, mais un point végétatif mort.

Il est important pour les producteurs d'examiner attentivement la présence de dommages sur les plants, surtout s'ils sont présents uniquement à la pointe. Si aucune mesure n'est prise dès maintenant, le plant va se ramifier et risque de former des pousses non vendables pour la production d'herbe coupée, ce qui retardera davantage la récolte normale.

La plupart des herbes culinaires cultivées en Ontario sont destinées au marché des herbes coupées. Dans ce cas, s'il y a suffisamment de nouvelles pousses pour une récolte et que seul le point végétatif est endommagé, les producteurs ont la possibilité de faire une récolte normale sans réduction importante de la qualité. Dans tous les autres cas, cependant, il est préférable de rabattre les tiges qui auraient dû être récoltées, pour supprimer les tissus endommagés. Ces tiges devront être éliminées ou utilisées à d'autres fins. Cette mesure permettra aux nouvelles pousses de se développer pour une deuxième récolte normale. Il pourra être nécessaire de rabattre davantage les plants plus gravement endommagés et cela pourrait retarder la deuxième récolte.

Pour les herbes séchées, seules les parties endommagées devront être retirées, car ces dernières compromettraient la qualité du produit. De nouvelles pousses émergeront des tiges. Pour la production d'huile essentielle (comme avec la menthe), on peut laisser pousser les plants endommagés comme tels.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca