Pose des pièges dans les parcelles de confusion des mâles du carpocapse de la pomme

Il est possible de lutter à la fois contre le carpocapse de la pomme (CP) et la tordeuse orientale du pêcher (TOP) en recourant aux phéromones de confusion des mâles (CM) comme élément essentiel du programme de lutte intégrée contre les larves de la famille des lépidoptères qui se nourrissent à l'intérieur des fruits dans les vergers de pommiers de l'Ontario. On offre dans la province des produits de lutte contre la TOP seule : (Isomate OFM TT, Isomate Rosso OFM, Isomate M-100 OFM, Semios OFM) ou combinés agissant aussi contre le CP (Isomate CM/OFM TT).

Les programmes de confusion des mâles (CM) sont, dans le cas de la TOP, considérés comme solides et, si les populations sont faibles, que les blocs traités sont vastes (> 4 ha) et relativement carrés et que les distributeurs sont utilisés aux taux indiqués sur l'étiquette, ils peuvent offrir un excellent moyen de lutte contre ce ravageur dans la majorité des vergers. Dans certains cas (blocs de pommiers en période de maturation voisins de pêchers), un supplément d'insecticides peut s'avérer nécessaire sur les pourtours. Les pièges et leurres types dans les blocs classiques -que nous appelons « pièges sentinelles » - servent à surveiller la TOP dans les blocs traités par un produit de CM. Il faut s'attendre à des pièges fermés ou à des prises nulles (une tordeuse capturée à l'occasion dans des zones circonscrites du pourtour constitue un résultat acceptable). Pour la répression de la TOP pendant toute la saison, les distributeurs doivent être en place avant les premiers vols de tordeuses (dans le meilleur des cas, avant la floraison), sinon il faut compter utiliser un insecticide pour lutter contre la première génération*. À remarquer qu'au 13 mai, nous avons déjà capturé des spécimens de TOP dans certaines parties de l'Ontario.

Il est plus difficile de réussir un programme CM du CP que de la TOP, car il n'est pas rare que cela exige une certaine forme d'insecticide supplémentaire pour éliminer la première génération (vous trouverez dans la publication 360, la liste des produits et les calendriers recommandés). Pour la surveillance du CP dans les blocs traités CM, on a recours à un autre type de système de leurres à phéromones. Les leurres Standard 1X utilisés dans les blocs classiques pour l'établissement de BIOFIX sont remplacés par des leurres conçus pour piéger le CP dans les blocs traités CM (par exemple, le leurre Trécé CM L2, CM 10X Megalure, Pherocon CM DA, Pherocon CM-DA Combo). D'après les recherches, le leurre CM DA Combo (contient des phéromones et un ester de poire - en attractif alimentaire) est le plus efficace pour la capture d'insectes dans les vergers traités CM et offre l'avantage de durer jusqu'à huit semaines. Certains producteurs avec lesquels j'ai discuté en 2015 ont également reçu un leurre « AA » à utiliser en même temps que le leurre CM DA Combo pour stimuler l'attraction. Utilisez au moins un à deux pièges par 4 hectare.

Il faut distribuer les diffuseurs du produit CM pour le CP dans le tiers supérieur du couvert des arbres. Dans les blocs CM, il faut également placer des pièges à bonne hauteur dans le couvert des arbres, et non à hauteur de poitrine. Pour faciliter le dépistage, les fixations des pièges peuvent être montées des perches de bambou ou autre perche légère et accrochées aux branches supérieures ou aux fils, mais il faut vérifier les pièges chaque semaine. Les leurres CMDA Combo sont conçus pour capturer ces ravageurs dans les blocs traités CM; il ne faut donc pas s'étonner d'en retrouver! Le nombre capturé peut servir à déterminer s'il faut un épandage supplémentaire d'insecticide. En règle générale, le seuil est de cinq insectes par piège par semaine. Évitez de dresser la moyenne des captures par pièges pour l'ensemble de l'exploitation, car il est important de repérer les points chauds afin d'intervenir dans ces zones en particulier. Certains producteurs utilisent un système de feux verts, jaunes ou rouges. De 0 à 3 prises dans les pièges = feu vert; de 4 à 6 prises, mise en garde ou feu jaune; 6 prises ou plus, feu rouge. Enfin, et ce n'est pas le moins important, il faut s'assurer de chercher les signes de failles ou d'échecs dans le système, que l'on utilise un moyen de lutte classique ou la lutte fondée sur la CM. Vérifiez la présence d'excréments (qui ont l'aspect de sciure) ou d'autres signes de la présence de larves du carpocapse ou de la tordeuse lorsqu'elles se nourrissent. En règle générale, un seuil de 1 % de dommages témoigne de la nécessité de revoir votre programme de lutte. Une bonne surveillance devrait permettre de dépister les dommages dus à l'alimentation au cours de la période d'éclosion de la première génération et, si vous observez des dommages supérieurs à 0,5 %, il faut prendre des mesures et modifier le programme.

« * » Vérifiez l'étiquette pour savoir quelle est la durée des distributeurs. Isomate M-100 dure jusqu'à 90 jours, Isomate-M Rosso, jusqu'à 120 jours, Isomate CM/OFM TT, jusqu'à 150 jours pour le carpocapse et 90 jours pour la tordeuse. Pour les variétés de pommiers à production tardive, il peut falloir un épandage d'insecticide contre la tordeuse, si les populations sont élevées.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca