Dommage de l'hiver sur les fruits tendres et le raisin

Pour la deuxième fois, l'Ontario a connu plusieurs épisodes de basses températures dans les régions viticoles et fruiticoles. Lors de certains de ces événements, il n'y a eu aucune inversion de température, ou si peu, que les éoliennes n'ont pu réussir à tirer suffisamment d'air chaud pour protéger les cultures. L'épisode le plus important a eu lieu du 12 au 17 février, lorsque les températures ont chuté sous les 25 C dans certaines régions du Niagara et à près de 34 C dans d'autres régions du Sud de l'Ontario. Les scientifiques de l'Université Bud ont recueilli des données d'évaluation de survie des bourgeons, qui sont affichées à ces adresses : tenderfruitalert.ca/bud-survival and www.ccovi.ca/vine-alert/bud-survival (en anglais seulement).

Raisin :

La survie des bourgeons n'est pas nécessairement un indice de ce que sera la récolte, mais l'information peut servir d'outil pour déterminer dans quelle mesure modifier l'élagage. La survie des bourgeons varie selon les variétés et l'endroit. Dans la région du Niagara, la survie des bourgeons va de 20 à 75 %. Dans la région du lac Érié-rive Nord, la survie des bourgeons se situe entre 5 % à 30 %. Dans le comté Prince Edward, il est difficile de savoir quelle est la survie des bourgeons car il est pratique courante d'enfouir les vignes pour les protéger du froid. Dans le cas des vignes non enfouies dans ce comté, le taux de survie des bourgeons est de 1 à 4 %.

Kevin Ker et Ryan Brewster de KCMS Applied Research and Consulting et Jim Willwerth de l'Institut Cool Climate Oenology and Viticulture de l'Université de Brock ont préparé un document dressant les stratégies d'élagage et d'équilibrage des vignes à la suite de lésions dues au froid. Ce document, intitulé « Strategies to Recover from Winter Damage » est accessible à l'adresse : brocku.ca/webfm_send/29613 (en anglais seulement).

Cerise acide :

Le taux de survie nécessaire des bourgeons est de 50 % pour obtenir une pleine récolte de cerises. Dans le Niagara, le taux de survie est de 80 à 85 % et dans la région de Simcoe, il varie de 30 à 80 %.

Pêche, prune et nectarine :

Un taux de survie de 10 % réparti uniformément dans l'ensemble de l'arbre est nécessaire pour obtenir une pleine récolte. Dans la région du Niagara, les taux de survie vont de 15 à 80 % pour la nectarine et de 30 à 85 % pour la pêche et la prune. Dans Arkona, le taux de survie des bourgeons est de 35 % pour la prune et de 3 % pour la pêche. À Blenheim, le taux de survie des bourgeons est de 5 à 7 % pour la nectarine et la pêche et, dans Simcoe, il est de 3 % pour la pêche.

Lésions du bois des arbres fruitiers :

Si les températures descendent sous les -25 C, il peut y avoir lésions du bois dans le cas de la pêche et de la cerise douce, -29 C pour la cerise amère et -32 C pour l'abricot. Les symptômes de lésions dues au froid seront plus faciles à diagnostiquer à mesure que le printemps d'installe. Ces symptômes comprennent : dommages aux racines, craquelures de l'écorce, fendillement du tronc, dommage aux fourches, cœur noir et échaudage. Vérifiez le cambium du tronc : s'il est encore vert, le tronc survivra. Si le cambium du tronc est brun, l'arbre est plus sujet à se fendiller (figure 1). Les arbres peuvent fleurir et feuiller normalement au printemps,mais s'effondrer plus tard dans la saison en raison de dommages au xylème dans le tronc. Assurez-vous de maintenir une bonne irrigation des arbres pour gérer la situation.

Figure 1 : Cambium du tronc brun

Figure 1 : Cambium du tronc brun (photo : William Shane, Université d'État du Michigan)

Bibliographie :

  • Shane, W. 2015. Winter Damage to Peaches-Management Implications (exposé de l'école de fruiticulture, Université d'État du Michigan) (en anglais seulement)
  • Marini, R. 2015. Cultural Practices Affecting Cold Tolerance and Assessing Low Temperature Injury in Peaches (présentation de l'Ontario Fruit and Vegetable Convention) (en anglais seulement)

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca