Élimination des chancres du feu bactérien au début du printemps

Les producteurs de pommes et de poires dont les vergers ont été touchés par le feu bactérien l'an dernier devraient inspecter ces derniers afin de vérifier la présence de chancres pour enlever ces derniers à la fin de l'hiver ou au début du printemps. Cette période est en fait idéale pour retirer les chancres du feu bactérien du verger avant que les températures grimpent et que les bactéries commencent à suinter des chancres. Ceux qui survivent à l'hiver seront en effet une source de maladie pour l'année à venir. En les enlevant maintenant, on élimine ou on réduit la source d'inoculum dans le verger.

De nombreuses raisons justifient l'élimination des chancres à cette période de l'année. D'abord, la bactérie pathogène responsable, Erwinia amylovora, est dormante dans le chancre durant l'hiver et au début du printemps. Par conséquent, elle ne se propagera pas par les sécateurs ou les outils. Il ne sera pas nécessaire de désinfecter les outils entre les tailles. Deuxièmement, les chancres sont plus faciles à voir avant que le feuillage apparaisse dans les arbres et les masque.

Les chancres du feu bactérien peuvent apparaître sur les rameaux, les branches ou les troncs des arbres, et peuvent être de grosseur différente. Les chancres se trouvent fréquemment aux endroits où étaient attachés un dard, un rameau ou une branche infectés la saison précédente (figure 1). Ils sont souvent légèrement enfoncés et présentent une crête étroite sur les pourtours du chancre et ils ne pénètrent pas profondément dans le bois. Certains chancres peuvent présenter des fissures à l'intérieur ou sur le pourtour (figure 1), d'autres sont lisses (figure 2). Les chancres aux pourtours lisses sont plus difficiles à trouver et ils risquent de devenir plus actifs quand les températures se réchauffent au printemps. L'écorce interne du chancre peut sembler brun rougeâtre et des milliards de cellules bactériennes peuvent s'en dégager dans une substance collante sucrée au cours du printemps ou au début de l'été par temps humide et chaud (figure 3). Une moisissure noire (fumagine) se développe parfois sur cette substance sucrée, ce qui donne une apparence foncée ou noire au chancre. Souvent, les chancres du feu bactérien sont colonisés par d'autres champignons comme Botryosphaeria obtusa, responsable de la pourriture noire.

Il est souvent difficile de repérer en une seule fois tous les chancres de feu bactérien dans un verger. C'est pourquoi il est conseillé d'inspecter les vergers plus d'une fois au début du printemps et à différents moments de la journée. Les chancres sont davantage visibles au cours des journées ensoleillées. Il est également utile de faire le dépistage des chancres du feu bactérien plus tard au printemps quand les températures se réchauffent, au moment de l'éclosion des boutons ou au stade de la pointe verte, afin de repérer ceux qui n'ont pas été vus précédemment. Les outils utilisés pour la taille devront être désinfectés entre les opérations à ce stade afin de prévenir la propagation de l'agent pathogène qui risque alors d'être actif. La coupe doit se faire à au moins 30 cm (12 po) au-delà du chancre ou du tissu infecté visible dans le bois de la 2e année. Les arbres qui semblent constamment infectés ou infectés pendant plus d'un an indiquent qu'un chancre actif a été laissé ou qu'il a été mal diagnostiqué et ces arbres doivent donc être éliminés.

Figure 1. Chancres de feu bactérien présentant un pourtour rugueux sur une branche correspondant à un rameau infecté de l'année précédente.

Figure 1. Chancres de feu bactérien présentant un pourtour rugueux sur une branche correspondant à un rameau infecté de l'année précédente.

Figure 2. Les chancres de feu bactérien semblent souvent décolorés et légèrement enfoncés avec un pourtour lisse.

Figure 2. Les chancres de feu bactérien semblent souvent décolorés et légèrement enfoncés avec un pourtour lisse.

Figure 3. Bactéries suintant d'un chancre actif de feu bactérien vers le milieu ou la fin du printemps.

Figure 3. Bactéries suintant d'un chancre actif de feu bactérien vers le milieu ou la fin du printemps.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca