La circulation de la solution dans une buse de rinçage de la cuve de pulvérisation maintient la concentration de nématodes

Pour de nombreuses productions horticoles, comme la production de gazon et les cultures de pépinière, le programme annuel de pulvérisation prévoit l'épandage de nématodes vivants. En 2013, nous avons réalisé des recherches préliminaires après avoir été informés d'une réduction de l'efficacité des épandages de nématodes chez un producteur. Au cours de l'enquête, on a découvert que la concentration de nématodes (la dose) évaluée à partir d'un échantillon provenant du pistolet de pulvérisation diminuait durant l'épandage.

Après avoir éliminé les problèmes mécaniques qui auraient pu affecter le fonctionnement du pulvérisateur (ex. : les filtres, les crépines, etc.), on a émis l'hypothèse que les nématodes restaient collés à l'intérieur de la cuve, ce qui expliquerait que leur concentration diminue avec la baisse de volume. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons installé une buse de rinçage de la cuve afin de nettoyer les parois intérieures de cette dernière durant l'épandage et permettre de remettre ainsi en suspension les nématodes coincés (figure 1).

Figure 1 - (A) Dispositif de rinçage de la cuve monté sur le couvercle de cette dernière avec une valve de régulation de débit. (B) Gros plan d'une buse de rinçage.

Figure 1 - (A) Dispositif de rinçage de la cuve monté sur le couvercle de cette dernière avec une valve de régulation de débit. (B) Gros plan d'une buse de rinçage. (version texte)

Une pompe à rouleaux de grande capacité (Pentair séries 1700C) a été installée pour activer la buse de rinçage de la cuve (Pentair Proclean Tankwash) durant la pulvérisation (figure 2). La pompe a été mise en place à l'aide d'une cloison placée dans l'orifice de remplissage. Pendant l'essai, on a constaté que la buse de rinçage de la cuve générait une pression et un débit trop forts, ce qui empêchait de maintenir le débit dans le pistolet de pulvérisation. On a donc installé une valve à l'arrière de la buse de rinçage pour freiner le débit de manière à ce que le jet rince doucement les parois internes de la cuve, ramenant ainsi le débit et la pression jusqu'au pistolet de pulvérisation.

Figure 2 - (A) Mise en place d'une pompe à rouleaux de grande capacité. (B) Buse de rinçage de cuve, avec valve, mise en place dans le couvercle de la cuve. (C) Bloc de distribution qui connecte le tuyau de retour, la buse de rinçage, le pistolet de pulvérisation et la rampe. (D) Dispositif complet installé.

Figure 2 - (A) Mise en place d'une pompe à rouleaux de grande capacité. (B) Buse de rinçage de cuve, avec valve, mise en place dans le couvercle de la cuve. (C) Bloc de distribution qui connecte le tuyau de retour, la buse de rinçage, le pistolet de pulvérisation et la rampe. (D) Dispositif complet installé. (version texte)

La cuve de 200 L a été inoculée avec une solution mère contenant 25 millions de nématodes (125 nématodes / ml). On a pulvérisé 20 L de solution dans un bac toutes les 10 minutes, après quoi 1 L de la solution de pulvérisation a été immédiatement retirée et des échantillons de 1 ml ont été prélevés pour comptage (figure 3).

Figure 3 - (A) Nématodes, tels qu'expédiés, dans une éponge. (B) Saupoudrage des nématodes pour les mélanger en cuve. (C) Comptage des nématodes. (D) Nématodes sains et non dilués, dans de l'eau, observés à travers la lentille d'un microscope.

Figure 3 - (A) Nématodes, tels qu'expédiés, dans une éponge. (B) Saupoudrage des nématodes pour les mélanger en cuve. (C) Comptage des nématodes. (D) Nématodes sains et non dilués, dans de l'eau, observés à travers la lentille d'un microscope. (version texte)

Au cours du premier essai, le comptage de nématodes (et la viabilité globale) a diminué de >40 %. On a présumé que les dommages avaient été causés par la circulation prolongée de la solution dans la pompe à rouleaux. Au cours d'autres essais, la durée de l'échantillonnage a été réduite à 10 minutes (ce qui représentait de manière plus réaliste le temps qu'il faut pour épandre 200 L dans le champ). La cuve a été rincée et inoculée de nouveau pour chaque essai. Des échantillons de 1 ml ont été prélevés du pistolet du pulvérisateur, qui fonctionnait sans arrêt, avec et sans la buse de rinçage.

Une analyse univariée a confirmé la normalité des données et un modèle linéaire général (MLG) a été appliqué pour l'analyse de la variance. Les résultats montrent que la concentration de nématodes a chuté de >15 % sans le rinçage de la cuve avec un minimum de dommages aux nématodes. Lorsque la buse de rinçage était activée, la concentration a diminué légèrement, mais beaucoup moins (<5 %) (voir le graphique ci-dessous).

Graph de Concentration de nématodes maintenue en faisant circuler le mélange de la cuve dans une buse de rinçage durant l'épandage de la solution.

(version texte)

Les résultats laissent croire qu'un dispositif de rinçage de la cuve maintient la concentration des nématodes durant l'épandage et peut améliorer l'efficacité de celui-ci.

Nous remercions Horticultural Crops Ontario, Ground Covers Unlimited, Pentair (Hypro), Nemapro et Behrouz Ehsani pour leur contribution à cette recherche.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca