Lutte contre les pucerons du fraisier en Ontario

Les pucerons du fraisier posent un problème aux producteurs dans l'ensemble de la province, car ils sont le vecteur le plus efficace de propagation des virus du fraisier. Il est important d'inspecter les champs de façon uniforme pour surveiller les populations de pucerons et savoir à quel moment commencent à apparaître les pucerons ailés. C'est le stade le plus névralgique de la répression parce que les pucerons ailés pourront voler vers d'autres champs et d'autres fermes et propager le virus.

Pour dépister la présence de pucerons du fraisier, prenez un échantillon direct des pousses les plus jeunes, des feuilles pliées ou récemment ouvertes (Figure 1). Les pucerons du fraisier se trouvent habituellement sur le revers des feuilles (Figure 2). Pour la plupart, les pucerons que nous trouvons sont des pucerons du fraisier. Toutefois, pour garantir une identification correcte, ils peuvent être distingués des autres pucerons par leurs poils ondulés, observables au microscope (Figure 3). Vérifiez au moins 50 feuilles par parcelle.

Mon projet d'été vise à en savoir davantage sur les pucerons du fraisier en Ontario. Nous menons actuellement une surveillance des pucerons dans 15 exploitations agricoles chaque semaine dans diverses régions de la province. Notre surveillance porte les fraisiers à production continue, les plantations de deux à trois ans et les nouvelles plantations de 2014. Nous avons constaté une forte différence entre champs, qui semble être liée à la vigueur des plants et à l'usage d'insecticides. Nous essayons également quelques autres méthodes de surveillance axées sur les pucerons ailés. Nous avons mis en place des pièges collants jaunes et des pièges jaunes en forme de bols pour essayer d'attraper les pucerons ailés lorsqu'ils volent d'un champ à un autre (Figures 4 et 5). Jusqu'à maintenant, il semble plus facile de repérer les pucerons ailés en les cherchant directement sur les feuilles (Figure 6).

Figure 1. Nouvelles pousses où prélever des échantillons.

Figure 1. Nouvelles pousses où prélever des échantillons.

Figure 2. Pucerons vus sans grossissement.

Figure 2. Pucerons vus sans grossissement.

Figure 3. Poils ondulés caractéristiques du puceron du fraisier.

Figure 3. Poils ondulés caractéristiques du puceron du fraisier.

Figure 4. Piège collant jaune.

Figure 4. Piège collant jaune.

Figure 5. Piège jaune en forme de bol, rempli de savon et d'eau pour noyer les pucerons.

Figure 5. Piège jaune en forme de bol, rempli de savon et d'eau pour noyer les pucerons.

Figure 6. Puceron du fraisier ailé

Figure 6. Puceron du fraisier ailé. Photo : D. Moreau, Agriculture et Agroalimentaire Canada.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca