Galerie de photos : Lésions d'herbicide sur les fraises

Chateau (ingrédient actif : flumioxazine)

Appliqué sur des plants non dormants, Chateau provoque des nécroses sur les points de contact de l'herbicide avec le feuillage (Figure 1). Les embruns de pulvérisation provoquent des mouchetures ou des nécroses seulement là où l'herbicide entre en contact avec la feuille (Figure 2). N'étant pas systémique, l'herbicide Chateau n'affecte pas les repousses après l'application.

Figure 1 : Chateau appliqué à des plants dormants

Figure 1 : Chateau appliqué à des plants dormants

Figure 2 : Dommages causés par des embruns de Chateau

Figure 2 : Dommages causés par des embruns de Chateau

Round-Up/glyphosate (Ingrédient actif : glyphosate)

Les fraises présentent deux types de symptômes de lésion au glyphosate, selon la période d'exposition.

  • Automne - Les fraises exposées au glyphosate peuvent ne pas présenter de symptômes jusqu'au printemps suivant. Les repousses du printemps vont du jaune pâle au blanchâtre, avec des feuilles gaufrées prenant une teinte rosâtre (Figure 3). Ce type de lésion peut être causé par des embruns de pulvérisation ou par du paillis qui aurait été prétraité au glyphosate.
  • Printemps - Des embruns de glyphosate ou l'application du produit sur des plantes en croissance causent une décoloration jaune vif bien visible (Figure 4).

Figure 3 : Une teinte jaune et des feuilles gaufrées sont des symptômes courants de lésions au glyphosate provoquées l'automne précédent.

Figure 3 : Une teinte jaune et des feuilles gaufrées sont des symptômes courants de lésions au glyphosate provoquées l'automne précédent.

Figure 4 : Décoloration jaune vif causée par le contact direct d'embruns de glyphosate sur des plantes en croissance

Figure 4 : Décoloration jaune vif causée par le contact direct d'embruns de glyphosate sur des plantes en croissance

Sinbar (Ingrédient actif : terbacil)

Les symptômes peuvent apparaître une semaine ou plus après l'application du produit, qui peut être absorbé directement par le feuillage ou par les racines. La décoloration entre les nervures des feuilles est un symptôme courant de Sinbar (Figure 5). Jaune au début, la décoloration devient névrotique puis tourne au brun. Certaines variétés sont plus vulnérables aux lésions de Sinbar (p. ex. Mira, Annapolis).

Figure 5 : Décoloration distincte entre les nervures

Figure 5 : Décoloration distincte entre les nervures

Pursuit (Ingrédient actif : imazéthapyr)

Cet herbicide ainsi que d'autres herbicides du groupe 2 utilisés en grandes cultures sont persistants dans le sol durant plusieurs années et endommagent les parcelles de fraises suivantes (Figure 6). Les plants touchés sont lents à démarrer, rabougris et peuvent présenter une vive décoloration (Figure 7).

Figure 6 : Les effets de l'herbicide Pursuit sur les plants de fraises de un à trois ans après l'application sont visibles à droite de l'image.

Figure 6 : Les effets de l'herbicide Pursuit sur les plants de fraises de un à trois ans après l'application sont visibles à droite de l'image.

Figure 7 : Vive décoloration du feuillage résultant de résidus de Pursuit dans le sol.

Figure 7 : Vive décoloration du feuillage résultant de résidus de Pursuit dans le sol.

Command (Ingrédient actif : clomazone)

Les embruns de Command causent un très fort blanchiment du tissu foliaire chez les variétés vulnérables (Figure 8).

Figure 8 : Blanchiment du feuillage causé par l'herbicide Command

Figure 8 : Blanchiment du feuillage causé par l'herbicide Command

Gramoxone (Ingrédient actif : paraquat)

Gramoxone ne cause des dommages que sur les parties directement touchées par l'herbicide. Le tissu foliaire devient nécrotique au contact (Figure 9). Cette lésion est souvent confondue avec les taches communes.

Figure 9 : Nécrose localisée d'un plant de fraise due au contact direct avec des embruns de Gramoxone

Figure 9 : Nécrose localisée d'un plant de fraise due au contact direct avec des embruns de Gramoxone

Betamix (Ingrédient actif : desmédiphame/phenmédiphame)

Appliqué à de nouveaux plants, cet herbicide peut provoquer des mouchetures jaunes sur les feuilles plus anciennes (Figure 10). Les plants touchés peuvent se rétablir de cette lésion.

Figure 10 : Les mouchetures jaunes sur les feuilles de droite sont l'un des principaux symptômes de lésion au Betamix.

Figure 10 : Les mouchetures jaunes sur les feuilles de droite sont l'un des principaux symptômes de lésion au Betamix.

2, 4 - D (Ingrédient actif : 2, 4 - D)

La torsion du feuillage et des pétioles est l'un des symptômes de lésion au 2,4-D sur les nouveaux plants de fraise (Figure 11). Les dommages sont nettement plus graves lorsque le temps est chaud et humide et sur certaines variétés, comme Veestar. Les plants montrés ici pourront se rétablir.

Figure 11 : Pétioles et feuilles tordus par l'herbicide 2, 4 - D

Figure 11 : Pétioles et feuilles tordus par l'herbicide 2, 4 - D


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca