Pourquoi le manomètre monte-t-il en flèche?

Cela vous est-il déjà arrivé? Vous avez fini la pulvérisation, vous fermez les rampes et les aiguilles du manomètre montent en flèche et dépasse l'échelle de référence. Cela est très mauvais pour la jauge et mènera à sa défaillance. Que se produit-il?

Figure 1 - Un manomètre dont les aiguilles montent en flèche et dépassent l'échelle de référence

Figure 1 - Un manomètre dont les aiguilles montent en flèche et dépassent l'échelle de référence

La cause est une insuffisance ou une restriction de la capacité du régulateur. Le régulateur doit maintenir la pression souhaitée du système pour la gamme de vitesses normales du pulvérisateur, quel que soit le nombre de rampes (ou sections sur la rampe) qui sont en marche ou en arrêt. Ceci est réalisé en établissant un équilibre entre la pression du pulvérisateur et le ressort du régulateur, lequel doit bouger librement pour la gamme de débits.

Cet article présente les causes possibles de surpression et propose des solutions. Cependant, assurez-vous de lire le manuel d'utilisation avant de faire quoi que ce soit. Vous devez comprendre la conception de votre appareil avant d'effectuer tout entretien, réglage ou étalonnage.

Entretien :

  • La cavité du ressort du régulateur peut être remplie de saletés, ce qui limite le mouvement de la vanne. Nettoyer le boîtier et le ressort, puis les lubrifier et les régler.
  • Le régulateur peut être partiellement grippé ou collé. Si le piston du régulateur et les alésages du cylindre sont recouverts d'une croûte de pulvérisation, ils vont retenir la vanne jusqu'à ce que l'équilibre pression/ressort surmonte le frottement. Parfois, la vanne ou la tige de guidage de la vanne est grippée. Démonter ces pièces, nettoyer toutes les surfaces de glissement, puis les lubrifier et les régler.
  • L'usure de la vanne ou du siège a pu causer une fuite. Pour compenser la situation, vous avez peut-être déjà resserré le ressort, mais ce resserrement comprime le ressort au-delà du point d'équilibre de la pression que vous souhaitez utiliser. Cela signifie que lorsque les rampes sont en position arrêt, la pression augmente jusqu'à ce qu'elle atteigne le « nouveau » point d'équilibre du ressort. Réparer (ou remplacer) le régulateur, puis le lubrifier et le régler. Il faut garder à l'esprit que toute fuite (interne ou externe) peut contribuer à cette condition et que resserrer le ressort n'est pas la solution.
  • Le ressort peut être endommagé (par exemple, plié, érodé, etc.) Remplacer le ressort, le lubrifier et le régler.

Figure 2 - Un régulateur de pression de marque FMC

Figure 2 - Un régulateur de pression de marque FMC

Étalonnage :

Le ressort du régulateur est peut-être mal dimensionné pour la pression de pulvérisation souhaitée. De nombreux pulvérisateurs sont équipés de ressorts de régulation adaptés à la plage de pressions maximales de la pompe et non à la pression de fonctionnement souhaitée. Ces ressorts sont incapables de contrôler la pression; ils sont si rigides que la pression du liquide est incapable d'agir sur le ressort. La vanne agit alors essentiellement comme une vanne de réglage du débit (vanne d'étranglement) plutôt qu'une vanne de régulation de la pression. La pression du liquide est difficile à contrôler à l'aide d'une vanne d'étranglement; elle est incapable de compenser les variations de débits (p. ex. lorsque le régime du moteur baisse en montant une côte ou quand on ferme des buses ou des rampes). Cela peut causer une surpression au manomètre (qui doit être réglé à la pression normale de fonctionnement). Un ressort de taille incorrecte peut être soit trop faible ou trop rigide :

  • Le ressort est peut-être trop faible pour la pression utilisée (c'est-à-dire que tout ajustement l'amène à sa limite la plus basse). Afin d'obtenir une pression suffisante, l'opérateur resserre le ressort jusqu'à ce qu'il soit presque affaissé, créant essentiellement un orifice fixe. Lorsque les rampes sont en position arrêt, « l'orifice fixe » ne peut compenser et la pression augmente pour forcer le débit accru à passer au travers de ce petit orifice.
  • Si le ressort est trop rigide par rapport à la pression utilisée (c'est-à-dire que tout ajustement a peu d'impact sur le ressort lorsque la pompe est fermée). Dans ce cas, la pression utilisée ne déformera pas le ressort. Par conséquent, l'opérateur ferme le régulateur jusqu'à ce que « l'orifice fixe » crée une restriction suffisante au débit pour atteindre la pression souhaitée. Lorsque les rampes sont en position arrêt, « l'orifice fixe » ne peut compenser et la pression augmente pour forcer le débit accru à passer, ou jusqu'à ce que le ressort commence à se déformer.

Dans les deux cas, le ressort doit être dimensionné de manière à être dans le tiers centre de sa gamme de flexibilités (c'est-à-dire, qu'à l'état de repos > que totalement affaissé) à la pression souhaitée. Vous pouvez acheter les ressorts chez les concessionnaires de pulvérisateurs ou les vendeurs de quincailleries (par exemple, www.fastenal.com, rechercher « ressort de compression » (cette section est en anglais seulement)). Essayez de maintenir la longueur et le diamètre d'origine du serpentin, tout en variant le diamètre du fil.

Aspect mécanique :

  • Le tuyau d'alimentation et le tuyau de retour du régulateur sont peut-être trop petits pour le débit de la pompe. Pour des renseignements sur les capacités de débits et les longueurs, consulter les manuels de tuyaux et de raccords. Redimensionner les tuyaux et les raccords de manière appropriée, puis régler le régulateur.
  • Il peut y avoir des plis ou des angles aigus dans la ligne de retour. Replacer les tuyaux et les raccords pour éviter les plis et angles serrés, puis régler le régulateur.
  • Le régulateur est peut-être trop petit pour le débit de la pompe. Consulter le guide d'utilisation du régulateur pour connaître les capacités de débits et se procurer le régulateur de taille appropriée. Étalonner le ressort du régulateur et faire les réglages.
  • Les vannes du régulateur ont une pression de tarage (pression à laquelle la vanne commence à s'ouvrir). Des régulateurs bien conçus ont de petites variations entre la pression de tarage et la pression à plein débit. Ce renseignement figure dans les manuels d'utilisation. Les régulateurs mal conçus ont de grandes variations de pression entre ces deux valeurs et sont des types de régulateurs à éviter.
  • La pompe est peut-être trop grosse pour le système. Cela arrive souvent quand on modernise les pulvérisateurs et qu'on remplace les pompes. Consulter les manuels d'utilisation et réduire la taille ou la vitesse de la pompe, ou augmenter la taille des tuyaux, des raccords et du régulateur.
  • Il peut y avoir un agitateur à jet hydraulique sur la ligne allant du régulateur au réservoir. Un agitateur à jet applique une contre-pression considérable sur le système, et lorsque les rampes sont fermées, l'augmentation du débit entraîne plus qu'une augmentation linéaire de la pression.
  • De façon générale, le système de pulvérisation dans son ensemble est peut-être mal conçu. Inspecter et tracer le parcours du débit du système de pulvérisation. Examiner la direction où tout va (ou ne va pas). Est-il possible que quelqu'un ait apporté des modifications qui n'étaient pas prévues dans les directives du fabricant? Consultez le fabricant si vous avez des doutes. Parfois, le système devra être repensé, et cela pourrait nécessiter la consultation d'un spécialiste.

Votre manomètre indique beaucoup plus que la pression de fonctionnement; il peut indiquer s'il y a un problème avec le régulateur, la pompe, les tuyaux ou la mécanique de l'ensemble du pulvérisateur. Mieux vaut ne pas l'ignorer et y remédier.

Figure 3 - Représentation schématique d'un régulateur de pression FMC

Figure 3 - Représentation schématique d'un régulateur de pression FMC (version texte)


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca