Mise à jour sur la punaise marbrée - 16 mai 2014

Selon des signalements que des propriétaires résidentiels ont récemment confirmés dans la région de Windsor et aux alentours de London, il semble que la punaise marbrée (figure 1) serait établie dans le sud-ouest de l'Ontario. Nous devons poursuivre nos dépistages sur le terrain dans ces régions pour confirmer cet état de fait. Les producteurs et leurs dépisteurs doivent faire attention à ce ravageur à mesure que la saison progresse, afin de ne pas être surpris par ce qu'ils pourraient trouver dans les cultures.

À tous ceux qui espéraient qu'un hiver froid aurait tué une grande partie des punaises marbrées, détrompez-vous. Même si le taux de mortalité des punaises réfugiées sous les écorces d'arbres morts debout (où ils hivernent en général) est plus élevé que d'habitude, leur comportement de recherche d'un abri donne la possibilité à des individus d'hiverner dans les greniers et sous les revêtements pour se protéger des températures extrêmes et refaire surface le printemps venu.

L'allongement de la lumière du jour et les températures plus chaudes semblent inciter les punaises marbrées à quitter leurs cachettes d'hiver, ce qui a donné lieu à un nombre croissant de signalements de propriétaires résidentiels au cours du dernier mois, ou un peu plus. Quelques adultes ont été recueillis à l'extérieur sur le mur d'un bâtiment à Hamilton au cours des derniers jours (début mai), indiquant qu'ils vont bientôt se diriger à proximité de toute végétation ornementale pouvant convenir à leur goût.

Devez-vous vous inquiéter à propos de la punaise marbrée dans vos cultures à ce moment de la saison? Non, pas encore. La plupart des punaises marbrées sont encore à sortir de leurs sites d'hivernage. Une fois arrivés dans la végétation ornementale (habituellement dans les arbres et les arbustes à proximité des bâtiments), les adultes auront besoin de plusieurs semaines pour atteindre la maturité sexuelle et commencer à pondre. Les risques pour les cultures sont les plus élevés quand les œufs commencent à éclore, stade où les adultes et les nymphes endommagent les plantes en se nourrissant. Dans les régions les plus méridionales comme le New Jersey, cela se produit généralement entre le début et la mi-juin (jerseyfruitagupdates.blogspot.ca/2012/05/bmsb-activity-in-orchards.html) (en anglais seulement).

Le conseil le plus important est de surveiller les punaises marbrées dans les cultures et sur leurs hôtes sauvages préférés (p. ex. ailante glanduleux et nerprun; voir la liste à www.stopbmsb.org/where-is-bmsb/host-plants/) (en anglais seulement) qui se trouvent dans les plantes ornementales et les lots boisés adjacents. Gardez à l'esprit que cet insecte est très mobile et qu'il peut se déplacer dans les cultures en provenance des réservoirs naturels adjacents à n'importe quel temps de la saison. Restez à l'écoute pour avoir plus d'informations sur le dépistage et la lutte.

Si vous croyez avoir trouvé des punaises marbrées, veuillez nous en aviser. Ramassez les insectes suspects, prenez des photos numériques de bonne qualité, puis communiquez avec le Centre d'information agricole à ag.info.omafra@ontario.ca ou en appelant au 1 877 424­1300.

Endroits avec des populations établies confirmées : Hamilton/Burlington, Newboro.

Endroits avec des signalements confirmés par des propriétaires résidentiels : Windsor-Essex, Kincardine, Cedar Springs, London, Paris, Stoney Creek, Niagara Falls (seulement des photos), Fort Erie, St. Catharines (seulement des photos), Niagara-on-the-Lake, Milton, Vaughan, Toronto, Ottawa.

Figure 1 : Signalement de punaises marbrées se reposant sur le recouvrement d'une maison.

Figure 1 : Signalement de punaises marbrées se reposant sur le recouvrement d'une maison.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca