Les lombrics peuvent sauver le monde

« Si nous nourrissons les vers, ils nourriront le monde, » de dire John Baker, scientifique des sols de Nouvelle-Zélande. Bien sûr, ce qu'il évoque, c'est le défi de nourrir une population mondiale qui aura augmenté de plus de 50 % d'ici 2050. Toutefois, ce dont M. Baker parle vraiment, c'est de la santé du sol, c'est-à-dire d'augmenter la productivité biologique du sol. Les vers de terre ou lombrics sont les indicateurs les plus visibles de la santé du sol - en quelque sorte, la preuve parfaite de la santé du sol.

Alors, commençons par les vers de terre - que pouvons-nous faire pour en augmenter les populations? C'est un peu comme dans le célèbre film « Jusqu'au bout du rêve » - Si vous préparez le terrain, ils viendront.

Vous pouvez créer un meilleur habitat pour les vers de terre en optant pour l'absence de labourage, en utilisant des rotations de cultures plus longues et plus diverses, en ajoutant de la matière organique sous forme de fumier et de compost et bien sûr, en cultivant des plantes de couverture.

Plantes de couverture - imaginez-vous! Mais cela prend du temps, non? Bon, peut-être pas autant que nous le croyions. Adam Hayes et moi-même avons fait une sorte de recensement des vers de terre l'an dernier sur nos parcelles plantées en cultures-abris établies après la récolte du blé. Il s'agit de parcelles portant de simples mélanges de cultures-abris comme l'orge, le radis et le trèfle incarnat. Nous avons comparé le nombre de vers de terre entre parcelles en cultures abris et les autres parcelles. Le résultat variait d'une parcelle à l'autre, mais il y avait toujours plus de vers de terre dans les parcelles mises en cultures-abris.

La rotation des cultures, combinées aux cultures-abris comme celle du trèfle incarnat peut faire la différence au niveau des populations de vers de terre, même dans un sol sableux très grossier.

Ainsi, si vous préparez le sol, les vers de terre y viendront. Créez un habitat et fournissez suffisamment de nourriture par la rotation des cultures et des cultures-abris pour relever la population de vers de terre et, en retour, la santé et la productivité du sol.

Graph comparing number of earthworms between plots in shelter crops and other plots

Version texte


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca