Produits de lutte antiparasitaire utilisés pour l'édamame

L'edamame est une fève soya cueillie avant la maturité qui est très utilisée dans la cuisine japonaise et asiatique. La production ontarienne de l'edamame a grimpé au cours des dernières années en réponse à la popularité croissante de ce légume auprès des consommateurs canadiens. On estime qu'en 2013 les superficies d'edamame atteignaient 500 acres en Ontario. L'une des questions qui nous ont été le plus souvent posées par les producteurs intéressés par cette culture concerne les produits de lutte antiparasitaire qui peuvent être appliqués à l'edamame. L'edamame est en fait une fève soya qui est récoltée plus tôt en saison que la fève soya ordinaire, alors est-ce que les produits utilisés dans le soya ne pourraient pas aussi servir pour l'edamame? Malheureusement, la réponse est non.

L'espèce , Glycine max, est la même que le soya ordinaire, mais elle est récoltée beaucoup plus tôt (habituellement de 75 à 90 jours après les semis, comparativement à 115 à 130 jours pour la fève soya ordinaire). De plus, son utilisation finale, soit le marché du frais, est très différente que celle du soya conventionnel qui est généralement séché et transformé. De plus, les variétés cultivées pour la production d'edamame sont habituellement différentes de celles qu'on utilise pour la culture du soya ordinaire. En raison de ces différences, les divers facteurs utilisés pour l'évaluation des pesticides dans le cadre des homologations (comme les limites de résidus, la tolérance de la culture et l'exposition professionnelle) peuvent être assez différents pour les deux cultures. C'est pourquoi la série de produits approuvés pour le soya conventionnel ne l'est pas nécessairement pour l'edamame.

Alors comment un producteur peut-il savoir quels produits peuvent être utilisés pour l'edamame? Aux fins de l'homologation des produits antiparasitaires, les législateurs fédéraux, incluant l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada, considèrent que l'edamame est une « fève soya immature ». L'edamame appartient donc au groupe de cultures 6 - Graines et gousses de légumineuses et du sous-groupe 6A - Légumineuses à gousses comestibles en ce qui a trait aux groupes de cultures de l'ARLA en matière de résidus de produits chimiques.

Si l'étiquette du produit mentionne uniquement « fève de soya », alors ce produit ne peut être appliqué que sur des fèves de soya qui seront récoltées comme haricots secs et NON comme edamame. Si l'étiquette dit « Soya- graines immatures », groupe de culture 6, ou groupe de cultures 6A, alors le produit peut être appliqué aux fèves soya dont on récolte les graines immatures, soit l'edamame.

Une recherche rapide d'étiquette de produit sur le site de l'ARLA (http://pr-rp.hc-sc.gc.ca/ls-re/index-fra.php) montre que bon nombre des produits bien connus des producteurs de soya (Cruiser, Lagon, Sencor, par exemple) ne sont PAS homologués pour l'edamame. Il existe encore certains fongicides et insecticides qui sont homologués aussi pour l'edamame, mais la liste est assez différente de celle pour le soya ordinaire. La situation est différente pour les herbicides; il ne semble pas y avoir d'herbicides actuellement homologués pour usage dans l'edamame. Le personnel du MAAO et du MAR collaborent avec le gouvernement fédéral dans ce dossier, mais les choix d'herbicides pour l'edamame sont actuellement restreints.

En résumé, ne présumez pas qu'un produit homologué pour le soya ordinaire peut être utilisé pour l'edamame. Vérifiez toujours l'étiquette pour confirmer si le produit peut être utilisé pour la production de graines immatures.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca