Virus associé à la tache rouge de la vigne : Nouvelle maladie découverte dans les vignobles

Le virus associé à la tache rouge de la vigne (« tache rouge »), maladie virale de la vigne nouvellement découverte, a suscité une attention considérable de la part des médias ces derniers mois. Les variétés de raisins affectées sont non seulement le raisin rouge comme le Merlot, Zinfandel, Mourvedre, Petite Syrah, Cabernet franc, Cabernet sauvignon, Malbec, Pinot Noir et Petit Verdot, mais également les cépages blancs comme Chardonnay et Riesling, ainsi que certaines variétés de raisins de table et de porte-greffe. Le virus peut être présent dans d'autres variétés, mais l'expression du symptôme peut avoir davantage à faire avec la vulnérabilité de la variété particulière de vignes.

La tache rouge a été identifiée dans de nombreux États et, l'an dernier, on a confirmé l'infestation dans certains vignobles de l'Ontario. Ces vignobles ont statistiquement de la difficulté à produire des fruits mûrs. Les chercheurs pensent que la maladie est « présente » depuis longtemps, mais qu'elle n'a pas été identifiée parce que les épreuves types menées pour établir les diagnostics n'étaient pas spécifiques à ce type de virus. La seule façon de mener une épreuve fiable pour cette maladie est un séquençage de l'ADN spécifique au virus.

L'enroulement de la vigne et la tache rouge causent tous deux le rougissement des feuilles basilaires des variétés rouges à la fin d'août et en septembre. Un symptôme permettant de diagnostiquer l'enroulement de la vigne est que les veines demeurent vertes tandis que le reste de la feuille tourne au rouge et s'enroule vers le bas. La tache rouge n'entraîne pas d'enroulement des feuilles, la décoloration rouge est marbrée et irrégulière et les petits veines tournent au rouge plutôt que de demeurer vertes. Dans les variétés de blancs, les symptômes sont moins faciles à distinguer. Les vignes infectées portent du fruit où l'accumulation de Brix est faible. En Californie, on a signalé dans les vignes infectées une baisse allant jusqu'à 5 degrés Brix. Puisque la maladie est relativement nouvelle, on ne connaît pas encore l'effet sur le Brix dans les climats plus froids. D'après une étude menée dans l'État de Washington, les pousses sur les vignes symptomatiques de Merlot et de Cabernet franc étaient de 23 % et de 18 % plus courtes que sur les vignes saines à la véraison et le rendement était de 22 % et 37 % inférieur respectivement. De plus, nous ne disposons pas de renseignements sur l'effet de la tache rouge sur le rendement ou sur la résistance au froid des vignes, non plus que sur leur longévité dans nos conditions climatiques.

La collectivité des chercheurs est encore au stade de l'apprentissage concernant cette maladie. Nous savons que le virus peut se transmettre par greffage. Les chercheurs californiens mentionnent que, dans certaines plantations commerciales, le virus est apparu au fil du temps sur de jeunes vignobles en santé proches de vieux vignobles infectés. Certains croient qu'un insecte vecteur pourrait participer à la propagation de la maladie, mais on ne dispose pas de renseignements précis pour le moment. Des recherches récentes menées dans l'État de Washington ont prouvé que la cicadelle des vignes vierges (également présente en Ontario) peut transmettre le virus de la tache rouge de vignes infectées à des vignes saines, d'après les études menées en serre. Marc Fuchs et Greg Loeb, de l'Université Cornell étudient les vecteurs potentiels de cette maladie dans les vignobles de l'Est. D'après ce que nous savons du virus de la tache rouge, il est très improbable qu'il puisse être transmis mécaniquement par l'élagage, l'éclaircissage et la récolte.

Nous ne savons pas à ce stade l'ampleur de la menace que pose la tache rouge pour notre industrie. Puisqu'elle est probablement présente depuis longtemps, son identification est plus probablement une question de diagnostiquer les vignobles ayant des antécédents de Brix faible pour obtenir une explication du problème, plutôt que d'éliminer une source d'inoculum. Il existe probablement des souches du virus de la tache rouge à degré de virulence différent. Cela signifie que même si un vignoble s'avère positif au virus, cela ne signifie pas que le rendement en fruits ou la qualité ou la santé de la vigne seront affectés.

L'élimination d'un vignoble infecté est une décision économique - si le virus est présent réduit considérablement le degré Brix, l'exploitant peut décider que ça suffit. La position actuelle de l'ACIA est qu'elle ne recommande pas l'élimination des vignobles affectées, mais plutôt d'interdire le déplacement du matériel de propagation hors du vignoble. Les vignes éliminées doivent être brûlées au vignoble même plutôt que d'être déplacées ailleurs.

La GGO et le MAAO/MAR mènent une enquête préliminaire sur la tache rouge de la vigne dans 20 vignobles en Ontario. Si vous constatez dans votre vignoble une baisse ou une déclin inexplicables et persistant des niveaux de Brix et observez des symptômes foliaires typiques de la tache rouge tels que décrits, prière de communiquer avec Wendy McFadden-Smith à wendy.mcfadden-smith@ontario.ca.

Pour en savoir davantage sur la tache rouge, visitez le site : http://ucanr.edu/sites/NCPNGrapes/files/161782.pdf.

Figure 1 : Déficit en potassium : Les feuilles intermédiaires pâlissent et ensuite, virent au pourpre et finalement, des taches brunes apparaissent le long des marges des jeunes limbes. Les marges des feuilles se dessèchent et s'enroulent vers le haut ou le bas et les limbes deviennent tordues et froissées.

Figure 1 : Déficit en potassium : Les feuilles intermédiaires pâlissent et ensuite, virent au pourpre et finalement, des taches brunes apparaissent le long des marges des jeunes limbes. Les marges des feuilles se dessèchent et s'enroulent vers le haut ou le bas et les limbes deviennent tordues et froissées.

Figure 2 : Virus de l'enroulement de la feuille de vigne : À la fin de l'été jusqu'au début de l'automne, les feuilles malades deviennent rougeâtres dans les variétés rouges ou jaunâtres dans les variétés blanches, épaississent et deviennent plus cassantes. Les feuilles s'enroulent vers le bas en commençant à la base des pousses. Le limbe de la feuille peut être d'un jaune ou rouge éclatant, mais les veines principales demeurent vertes.

Figure 2 : Virus de l'enroulement de la feuille de vigne : À la fin de l'été jusqu'au début de l'automne, les feuilles malades deviennent rougeâtres dans les variétés rouges ou jaunâtres dans les variétés blanches, épaississent et deviennent plus cassantes. Les feuilles s'enroulent vers le bas en commençant à la base des pousses. Le limbe de la feuille peut être d'un jaune ou rouge éclatant, mais les veines principales demeurent vertes.

Figure 3 : Virus de la tache rouge de la vigne : Taches de veines roses ou rouges sur les feuilles vertes à l'automne, lorsque les feuilles devraient normalement prendre une couleur dorée uniforme. Le raisin n'accumule que lentement les concentrations de sucre suffisantes à la vinification et certains raisins ne mûrissent jamais pleinement. Les vignes infectées tendent à être plus petites que celles qui ne sont pas infectées.

Figure 3 : Virus de la tache rouge de la vigne : Taches de veines roses ou rouges sur les feuilles vertes à l'automne, lorsque les feuilles devraient normalement prendre une couleur dorée uniforme. Le raisin n'accumule que lentement les concentrations de sucre suffisantes à la vinification et certains raisins ne mûrissent jamais pleinement. Les vignes infectées tendent à être plus petites que celles qui ne sont pas infectées.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca