Ces taches sur mes pommes, qu'est-ce que c'est?

Pendant que la plupart d'entre nous fondaient au soleil il y a quelques semaines, un certain nombre d'organismes pathogènes proliféraient. Depuis, on a observé dans toute la province l'apparition de taches sur des pommes en cours de mûrissement, en particulier des Golden Delicious, des Gala, des Honeycrisp, des Gingergold et des Spy. Bien que certains échantillons soient toujours en attente d'une confirmation du laboratoire de diagnostic phytosanitaire, on a déterminé que la pourriture amère était le pathogène en cause dans des vergers des comtés de Norfolk et de Northumberland.

De quoi s'agit-il?

La pourriture amère, causée par les champignons pathogènes Colletrotrichum gloeosporiodes et C. Acutatum, passe l'hiver dans le fruit momifié, dans les crevasses de l'écorce et dans les chancres. La maturité des fruits, des températures chaudes (> 26 °C), un niveau élevé d'humidité (80 à 100 %) et des antécédents de maladie constituent autant de facteurs qui déterminent le moment où la pourriture amère se manifeste; toutefois, d'une façon générale, les symptômes ne se manifestent qu'entre la fin de l'été et la récolte.

Les infections précoces du fruit apparaissent sous la forme de minces taches grises ou brunes qui s'élargissent pour former des lésions brun foncé crevassées souvent entourées d'une auréole rouge (figure 1). Lors de conditions pluvieuses ou humides, des masses de spores de couleur saumon sont produites à la surface des lésions du fruit dont la taille augmente. Une pourriture diagnostique en forme de V progressant vers le cœur peut également être observée lorsque le fruit infecté est coupé en deux (figure 2).

Figure 1. Les infections de pourriture amère sur les fruits apparaissent sous la forme de taches grises ou brunes crevassées pouvant être entourées d'une auréole rouge sur les variétés à la peau plus claire (droite).

Figure 1. Les infections de pourriture amère sur les fruits apparaissent sous la forme de taches grises ou brunes crevassées pouvant être entourées d'une auréole rouge sur les variétés à la peau plus claire (droite). Lors de conditions pluvieuses ou humides, des masses de spores de couleur saumon sont produites à la surface des lésions de pourriture amère (gauche).

Figure 2. La pourriture amère se caractérise par une pourriture diagnostique en forme de V progressant vers le cœur qui peut être observée lorsque le fruit infecté est coupé en deux.

Figure 2. La pourriture amère se caractérise par une pourriture diagnostique en forme de V progressant vers le cœur qui peut être observée lorsque le fruit infecté est coupé en deux.

Sur les feuilles, ce champignon produit des symptômes connus sous le nom de taches foliaires causées par Glomerella ayant l'apparence de plaques brunes entourées d'anneaux concentriques qui leur donnent un « fini bois » (figure 3). Souvent, le tissu restant des feuilles gravement infectées jaunit et tombe prématurément. Pour une description plus détaillée de cette maladie et de certains troubles physiologiques avec lesquels elle peut être fréquemment confondue, voir le Carnet horticole, volume 12 numéro 30.

Glomerella leaf blotch lesions

Figure 3. Les lésions de taches foliaires causées par Glomerella forment des plaques brunes irrégulières entourées d'anneaux concentriques qui leur donnent un « fini bois ».

Lutte

Contrairement aux autres pourritures, le champignon de la pourriture amère n'a pas besoin d'une blessure du fruit pour établir une infection et peut pénétrer directement la peau. De ce fait, il est crucial, lorsque cet agent pathogène est présent dans votre verger, de protéger les fruits en cours de mûrissement. Les chercheurs de Penn State et de Cornell recommandent des vaporisations de fongicides l'été à des intervalles de 10 à 14 jours, pouvant être plus fréquentes dans des conditions favorables, jusqu'à la récolte. Captan et Pristine (groupes 7 & 11) semblent fournir un bon moyen de lutte préventive; toutefois, n'oubliez pas, avec Pristine, de mettre en œuvre une gestion de la résistance et ayez à l'esprit, pour tout produit utilisé, le délai d'attente avant récolte. L'enlèvement des chancres, du bois mort, des fruits momifiés ainsi que des feuilles formant un paillis à l'automne réduira également notablement la présence d'inoculum ayant survécu à l'hiver.

On recherche des volontaires pour participer à une enquête sur la pourriture amère et sur les taches foliaires causées par Glomerella.

Vous craignez la présence de pourriture amère ou de taches foliaires causées par Glomerella? Les spécialistes du MAAO et du MAR conduisent cette année une enquête provinciale pour approfondir leurs connaissances sur la biologie de cette nouvelle maladie, sur la sensibilité des cultivars et sur les options de lutte. Merci de contacter le MAAO et le MAR au 519-426-4322 ou par courriel à kristy.grigg-mcguffin@ontario.ca, pour que nous puissions vous rendre visite sur votre exploitation et recueillir des échantillons à soumettre au laboratoire à des fins de diagnostic de la maladie.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca