Activités lors de la récolte et après la récolte dans les houblonnières : première partie - la récolte

La mise en place d'une chaîne d'approvisionnement permettant de garantir aux brasseurs et aux autres utilisateurs finaux la qualité du produit constitue le principal enjeu auquel les houblonniers ontariens doivent faire face pour constituer une industrie du houblon durable.

Il n'est jamais trop tôt pour réfléchir à la récolte et mettre en place les équipements adaptés pour sécher et conditionner votre houblon. Le choix de la date de la récolte ainsi que le séchage et le conditionnement après la récolte constituent des activités cruciales pour la qualité du houblon. Cette série d'articles examinera un certain nombre de conseils généraux concernant les activités au moment de la récolte et après la récolte.

Récolte (cueillette) :

En Ontario, le houblon est habituellement récolté, en fonction du cultivar et des conditions environnementales, entre la mi-août et la fin septembre. Le choix de la date de récolte est important en vue de préserver la qualité du houblon. Si vous récoltez votre houblon trop tôt, ce pourrait être au détriment du rendement et de la qualité de l'huile. Des études suggèrent qu'en cas de rendements réduits pour des cultivars hâtifs, le phénomène se reproduira les saisons suivantes en raison de l'enlèvement précoce de la biomasse avant que les hydrates de carbone produits dans les feuilles puissent être réabsorbés par le système racinaire. D'un autre côté, si les cônes de houblon sont laissés trop longtemps sur la plante, le contenu des glandes à lupuline peut être perdu ou peut commencer à se dégrader. Les huiles des houblons récoltés trop tardivement peuvent également s'oxyder plus facilement durant le stockage.

Pour déterminer si le houblon est prêt à être cueilli, recherchez les cônes ayant des écailles (les pétales extérieurs du cône aussi appelés bractées) et des bractéoles (petites écailles) minces et craquantes : lorsqu'on roule les bractées entre les doigts, elles doivent crisser comme du papier; les bractéoles et certaines bractées affichent également un vert légèrement teinté de jaune. Cassez un cône pour l'ouvrir et inspectez les glandes à lupuline : elles doivent avoir une couleur jaune moutarde similaire aux lignes jaunes sur la route (au fur et à mesure du mûrissement des cônes, elles évolueront d'un jaune citron à un jaune moutarde). Un brunissement peut également apparaître au bout des bractées signalant que le cône est à maturité ou proche de la maturité. Notez que les cônes qui ne sont pas encore mûrs dégagent en général un arôme d'herbe fraîchement coupée.

Lorsque la saison de la récolte approche, il est important d'inspecter régulièrement les cônes de houblon. Une fois les cônes arrivés à maturité, on dispose en général d'un créneau d'une semaine (7 à 10 jours) pour la récolte avant que les cônes ne deviennent surmatures. S'il fait chaud le jour de la récolte, il est préférable de laisser le moins longtemps possible les cônes de houblon exposés à la chaleur du champ pour éviter que le tissu vert de la plante ne se dégrade et que les glandes à lupuline ne se brisent.

Récolte manuelle :

La récolte manuelle constitue une option viable pour les agriculteurs exploitant au maximum 0,5 acre; toutefois, au-delà de cette limite, la pertinence économique et logistique de cette solution décroît au fur et à mesure que la surface s'accroît. On a estimé, pour l'État de New York, que la main-d'œuvre nécessaire pour récolter une houblonnière était de plus de 500 heures-personnes par acre de houblon, en fonction de la maturité des plants et de la densité de la plantation. Compte tenu du salaire minimum horaire dans la province de l'Ontario qui s'établit à 10,25 $, la récolte d'un acre de houblon devrait coûter aux environs de 5 125 $.

Récolte mécanique :

Les cultivateurs ontariens ont de plus en plus tendance à utiliser des systèmes de récolte mécanique pour leurs houblonnières. Les grandes régions productrices de houblon du monde entier exploitent traditionnellement des récolteuses Wolf qui sont désormais également utilisées en Ontario. Les récolteuses Wolf sont des machines immobiles nécessitant d'importants investissements financiers assortis de longs délais de livraison; elles sont, en général, importées d'Europe continentale et il peut s'écouler jusqu'à 6 mois entre la date d'achat et la livraison pour un prix variant entre 30 000 et 50 000 $, frais de transport inclus. Il existe d'autres solutions sous la forme de machines mobiles adaptées à des houblonnières de petite taille conçues et testées en Ontario, dans d'autres provinces ou dans d'autres pays. Voici quelques exemples de ces récolteuses à petite échelle :

Dans la deuxième partie de cette série, nous examinerons le séchage et le conditionnement du houblon.

Figure 1 : cônes de houblon récoltés et séchés avec glandes à lupuline visibles

Figure 1 : cônes de houblon récoltés et séchés avec glandes à lupuline visibles

Figure 2 : récolteuse à houblon mobile Nation Hops, photo gracieusement offerte par Daniel Sabourin, Nation Hops

Figure 2 : récolteuse à houblon mobile Nation Hops, photo gracieusement offerte par Daniel Sabourin, Nation Hops


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca