Avez-vous vu ce ravageur : la punaise marbrée ?

La punaise marbrée fait maintenant des ravages depuis environ un mois. La semaine dernière, nous avons trouvé des nymphes au stade hâtif à l'un des endroits les plus durement touchés à Hamilton, Ontario, où nous suivons leur développement. Cette semaine, nous observons des nymphes plus grosses du troisième et quatrième stades. Les adultes hivernants sont encore en vie et pondent leurs œufs. Nous n'avons pas encore observé de punaise marbrée dans les cultures, mais il est facile de ne pas les voir, s'il s'agit de petites populations, particulièrement tôt dans l'année. La punaise marbrée a un vaste appétit qui s'étend aux fruits, aux légumes et aux cultures agronomiques, ainsi qu'aux arbres et arbustes ornementaux; on la dit souvent « phytophile ». Les plantes porteuses de structures reproductrices (organes de fructification, bourgeons, gousses, samares) tendent à attirer davantage de punaises que les plantes qui n'ont pas ces parties. Les populations grossissent souvent sans qu'on le remarque dans des hôtes non culturaux avant de passer dans les champs voisins.

Un nymphe de la punaise marbrée

Un nymphe de la punaise marbrée

On vient tout juste d'afficher une liste documentée d'hôtes, aux É.-U., offrant subsistance aux adultes et aux nymphes (hôtes de reproduction) : http://www.stopbmsb.org/where-is-bmsb/host-plants/. Malgré une enquête provinciale en cours en Ontario cette année, nous vous invitons tous à être aux aguets pour dépister cet envahisseur.

Liens connexes:


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca