C'est l'échantillonnage des feuilles et des pétioles

Durant les semaines et les mois qui viennent, il conviendrait d'échantillonner les feuilles et les pétioles des cultures vivaces. L'analyse des feuilles facilitera l'évaluation des besoins nutritifs de la culture actuelle et permettra de dresser des plans pour l'an prochain. Le tableau ci-dessous indique quand effectuer l'échantillonnage, quel organe de la plante échantillonner et combien de feuilles soumettre pour les cultures fruitières vivaces¹.

Date Culture Organe à prélever Nombre approximatif
Avant le 1er juillet Fraisier fructifère Limbe d'une feuille entièrement ouverte récemment parvenue à maturité (jeter immédiatement le pétiole) 50 feuilles, un peu partout sur le site d'échantillonnage
Deux dernières semaines de juillet

Pommier

Cerisier Montmorency

Pêcher

Poirier

Feuille mature au milieu d'une pousse de l'année, à hauteur d'épaule, partout dans l'arbre 10 feuilles de 10 arbres représentatifs
Fin juillet Framboisier Feuille entièrement ouverte sur la canne fructifère 100 feuilles, un peu partout sur le site d'échantillonnage
Fin juillet-début d'août Bleuet en corymbe Feuille mature au milieu d'une pousse de l'année 100 feuilles, un peu partout sur le site d'échantillonnage
Début d'août

Fraisier
non fructifère

Limbe d'une feuille entièrement ouverte récemment parvenue à maturité (jeter immédiatement le pétiole) 50 feuilles, un peu partout sur le site d'échantillonnage
Début septembre Vigne Pétiole dune feuille mature sur un sarment fructifère (jeter immédiatement la feuille) 75 à 200, selon la taille de la variété

¹MAAARO Guide de la culture fruitière, Publication 360 2010-2011

Avant de prélever les échantillons

  • L'organe de la plante échantillonnée et le stade de croissance influent sur l'interprétation des résultats.
    À titre d'exemple, le tableau que voici montre comment certaines valeurs cruciales varient pour le raisin de cuve (Vitis vinifera) échantillonné à divers stades de croissance, selon l'organe d'où vient le prélèvement. En notant le cultivar, la date du prélèvement et la partie du cep échantillonné, il sera plus facile de monter un dossier chronologique.
  Feuille entière, face à la grappe, au début de l'été¹ Pétiole face aux fleurs de la base épanouies¹ Pétiole de feuille mature sur un sarment fructifère²
Azote (%) 2,0-3,0 1,7-3,0 0,8-1,4
Phosphore (%) 0,3-0,4 0,15-0,5 0,15-0,4
Potassium (%) 1,3-1,4 1,5-2,0 1,2-2,3

¹Mills & Jones. 1996. Handbook of Plant Analysis II.
² MAAARO Guide de la culture fruitière Publication 360 2010-2011

Conseils pour l'échantillonnage

  • Prélever séparément les échantillons de variétés ou de parcelles que l'on cultive différemment.
  • Échantillonner séparément les zones assez vastes pour être fertilisées de façon distincte. Faire correspondre les programmes d'échantillonnage des feuilles et du sol.
  • Ne pas recueillir de feuilles abîmées ni les feuilles de plantes à l'aspect inhabituel.
  • Placer les tissus échantillonnés dans des sacs en papier clairement étiquetés. Les tissus placés dans un sac en plastique pourriront.
  • Ne pas contaminer l'échantillon avec du sol. Même en petite quantité, le sol peut fausser les résultats, surtout lorsqu'il s'agit de doser les oligoéléments.
  • Échantillonner les plantes qu'on soupçonne être carencées dès que le problème se manifeste. Prélever des échantillons de tissus aux endroits problématiques et les soumettre séparément. Recueillir et soumettre aussi un plant sain des zones adjacentes. Prélever du sol aux deux endroits et soumettre les échantillons.
  • Livrer les échantillons frais directement au laboratoire. Si c'est impossible, les laisser sécher pour qu'ils ne se détériorent pas. Les prélèvements peuvent être séchés à l'air pourvu que la poussière ou des débris ne les contaminent pas durant le séchage. On peut aussi les dessécher au four à 65 °C ou moins.
  • Il est important de compléter l'analyse du sol par une analyse des feuilles, pour les cultures vivaces. En effet, à longue échéance, cette analyse dira si le programme d'amendement du sol fournit assez d'éléments nutritifs pour une croissance optimale. Enfin, elle a son utilité pour dépister les problèmes. Si l'analyse du sol révèle qu'il y a assez d'éléments nutritifs, toute carence identifiée par analyse des feuilles fournira un indice sur les autres problèmes qui nuisent à l'absorption des minéraux.

Où envoyer les échantillons

Plusieurs laboratoires commerciaux de l'Ontario qui analysent le sol analysent aussi les feuilles. Vous en trouverez les coordonnées à :
http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/resource/soillabs.htm


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca