Cette année, surveillez vos cultures légumières afin de déceler les ravages de la jaunisse de l'aster

En 2012, l'incidence de la jaunisse de l'aster dans de nombreuses cultures légumières en Ontario était très élevée. La jaunisse de l'aster est une maladie qui peut affecter plus de 300 espèces de plantes, y compris de nombreuses cultures agricoles, par exemple les carottes, le céleri, la laitue, les oignons, l'ail, et le canola. Cette maladie peut aussi affecter plusieurs mauvaises herbes. La maladie est imputable à un micro organisme semblable à une bactérie appelé phytoplasme. Le phytoplasme vit et se reproduit à l'intérieur des cellules ou tubes criblés du phloème riches en nutriments dans le système vasculaire des plantes hôtes ou dans les cicadelles porteuses.

L'agent pathogène est propagé par la cicadelle, plus particulièrement la cicadelle de l'aster (Macrosteles phytoplasma). Bien que la cicadelle adulte ne survive pas à l'hiver en Ontario, elle peut hiverner à l'état d'œuf dans les cultures comme le blé d'hiver ou le seigle. Au printemps, les œufs éclosent, se transforment en nymphes qui se nourrissent localement des mauvaises herbes et cultures céréalières d'hiver. Pendant la maturation des cultures céréalières, les cicadelles deviennent des adultes puis se dispersent pour se nourrir sur d'autres plantes comme les mauvaises herbes et les cultures légumières. Si une cicadelle se nourrit sur une mauvaise herbe qui a été infectée l'année précédente par le phytoplasme de la jaunisse de l'aster, elle acquiert le pathogène par sa pièce buccale de type piqueur-suceur. Le phytoplasme nécessite une période d'incubation à l'intérieur de l'insecte (2 à 3 semaines) avant de se développer et de pouvoir être retransmis à d'autres plantes. Après les périodes d'acquisition et d'incubation, la cicadelle infectée pourra retransmettre l'agent pathogène pour toute la durée de sa vie. Les cicadelles peuvent aussi être portées par les vents/fronts météorologiques provenant du sud des États-Unis et ces cicadelles migratrices peuvent être porteuses de la jaunisse de l'aster.

L'incidence de la jaunisse de l'aster au cours d'une année donnée dépend de l'importance de la population de cicadelles et du pourcentage de cicadelles porteuses du phytoplasme. La plupart des années, l'incidence de jaunisse de l'aster dans les cultures de légumes en Ontario est faible et sporadique. Toutefois, en raison des températures plus chaudes de l'hiver et du printemps 2012, les populations de cicadelles adultes qui ont hiverné dans le sud des États Unis ont migré vers le nord plus tôt qu'à l'habitude, transportées par les tempêtes survenues à la fin du printemps. Un nombre important de cicadelles adultes qui ont migré vers le nord au cours du printemps 2012 étaient porteuses du phytoplasme de la jaunisse de l'aster, ce qui s'est traduit par une hausse de l'incidence de la jaunisse de l'aster dans plusieurs cultures de légumes la saison dernière. Par conséquent, on pourrait observer un plus haut taux d'incidence de la maladie pour les mauvaises herbes vivaces et bisannuelles cette année comparativement aux années précédentes. Ces mauvaises herbes infectées pourraient agir comme réservoir de cet agent pathogène pour les cultures de légumes de 2013.

Les symptômes de la jaunisse de l'aster varient en fonction de la culture hôte. Un rabougrissement des plants infectés est couramment observé. Dans le cas des carottes, les feuilles commencent par jaunir (Figure 1); puis finissent par rougir au fil du temps. Le feuillage des plants de céleri infectés par l'agent pathogène de la jaunisse de l'aster commence par jaunir puis leur aspect devient chlorotique avec des nervures vertes (Figure 2). Les feuilles du cœur des oignons infectés se tordent et sont de couleur vert pâle (Figure 3). On observe souvent le jaunissement des feuilles des plants d'ail et certaines variétés deviennent rouges ou produisent des pigments rouges sur les feuilles de la base. Les bulbes des plants infectés peuvent être plus mous et plus petits que d'habitude ou peuvent avoir une apparence « normale ». La gravité des symptômes dépend du moment où le plant a été infecté par le phytoplasme. Les plants infectés tôt présentent des symptômes plus graves que les infections tardives. Au Minnesota, la jaunisse de l'aster a affecté une importante proportion de la culture d'ail en 2012. Les caïeux plantés en provenance de bulbes en apparence sains n'ont pas émergé au printemps ou les plants qui ont poussé ont connu un ralentissement de croissance. Le problème d'émergence peut être attribuable au fait que le phytoplasme compromet la capacité des plants d'ail à survivre aux hivers froids, toutefois, cette hypothèse n'a pas été confirmée.

Pour de nombreuses cultures légumières sensibles à la jaunisse de l'aster, le contrôle de cette maladie est difficile. La meilleure stratégie consiste à planter des variétés résistantes à la maladie. Malheureusement, pour de nombreuses cultures de légumes sensibles, il n'existe aucune variété résistante à la jaunisse de l'aster et la gestion de la maladie dépend de l'application en temps opportun d'insecticides pour contrôler les cicadelles porteuses et d'un bon contrôle des mauvaises herbes dans les champs de culture de légumes et autour de ces champs. Pour une liste des produits homologués pour la gestion de la cicadelle, veuillez consulter la Publication 838F - Guide de protection des cultures légumières et son supplément.

Figure 1. Champ de carottes où un taux d'incidence élevé de jaunisse de l'aster a été observé en 2012

Figure 1. Champ de carottes où un taux d'incidence élevé de jaunisse de l'aster a été observé en 2012

Figure 2. Chez les plants de céleri, les symptômes de la jaunisse de l'aster incluent un ralentissement de la croissance et des feuilles chlorotiques avec des nervures vertes.

Figure 2. Chez les plants de céleri, les symptômes de la jaunisse de l'aster incluent un ralentissement de la croissance et des feuilles chlorotiques avec des nervures vertes.

Figure 3. Les plants d'oignon infectés par la jaunisse de l'aster sont rabougris et ont un feuillage vert pâle ou jaune.

Figure 3. Les plants d'oignon infectés par la jaunisse de l'aster sont rabougris et ont un feuillage vert pâle ou jaune.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca