Eau stagnante = problèmes de sol

Les récentes tempêtes de pluie ont été une bénédiction, apportant humidité aux sols secs. Toutefois, dans certaines régions, les producteurs font des pieds et des mains pour débarrasser leurs champs de l'excédent d'eau. Les cultures, pour la plupart, ne peuvent survivre longtemps sous l'eau. Tout en posant un danger pour les cultures, l'eau retenue et les sédiments qui se déposent constituent un problème constant de drainage.

L'inondation momentanée des champs n'entraîne pas seulement le recouvrement des cultures et du sol, car la pluie transporte avec elle la terre de surface et les résidus de culture, qui s'accumulent dans les zones basses. L'eau qui s'écoule dans les zones basses y laisse d'abord des particules de sable, souvent en bordure des zones les plus basses. Les fractions limoneuses se déposent en quelques heures, tandis que les particules argileuses demeurent en suspension pendant des jours tant que l'eau reste, ce qui finit par créer une mince couche argileuse dans une zone humide. L'accumulation de microparticules dans le sol et le poids de l'eau dans les zones inondées font que le sol peut devenir imperméable et présenter une structure peu propice à la culture. Résultats : piètre circulation de l'air et de l'eau à la surface du sol et formation d'une croûte. Il sera difficile d'obtenir, pendant cette année, l'assèchement de nombre de ces zones basses.

Dans l'intervalle, si vous avez déjà planté dans le champ, les racines sont dans un sol qui ne dispose que de très peu d'oxygène. La tolérance des cultures à des faibles taux d'oxygène et à des concentrations élevées de dioxyde de carbone varie selon l'espèce en culture et l'âge. Souvent, le premier effet de l'inondation temporaire est une plus grande résistance à la circulation de l'eau dans les racines. Les plantes ont de la difficulté à absorber l'eau et peuvent paraître desséchées. Souvent, les racines anciennes meurent et il peut se produire un décalage avant que se forment de nouvelles racines adventices.

L'essentiel, pour gérer les inondations temporaires, est d'expulser l'eau dans les plus brefs délais et d'ouvrir le sol dès que cela est possible. Ameublissez légèrement le sol au cultivateur pour ouvrir la surface et améliorer l'aération.

Ensuite, le problème suivant est peut-être l'azote : après de fortes pluies et une période d'eau stagnante sur le sol, l'azote est-il encore présent?


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca