L'utilisation de brise-vent dans les nouveaux vergers

Pour protéger les arbres fruitiers et les fruits en développement des dégâts causés par le vent comme les cassures et l'abrasion, il importe de concevoir un bon brise-vent et de l'établir au bon endroit. Dans les vergers de pommiers, nous fournissons aux arbres des supports de treillis ou des piquets afin qu'ils puissent produire plus de fruits et moins de bois structural. Le brise-vent peut accomplir un rôle similaire en réduisant les mouvements provoqués par le vent dans les arbres et les branches.

Une haie brise-vent peut offrir de nombreux avantages dans les vergers, dont les suivants :

  • Réduction des dégâts causés par le vent comme la cassure de la tige dominante, la torsion du point de greffe, le frottement des branches sur les fruits, les déchirures aux feuilles et la dessiccation.
  • Réduction des dégâts d'abrasion occasionnés par l'érosion éolienne.
  • Réduction de la dessiccation hivernale dans les endroits exposés.
  • Maintient de la couverture de neige afin d'empêcher le froid de pénétrer trop profondément dans le sol.
  • Réduction des blessures causées aux arbres par le sel le long des routes (l'épinette du Colorado et le pin noir d'Autriche sont plus tolérants au sel de voirie).
  • Réduction de la propagation des maladies bactériennes pendant les tempêtes de vent, comme le feu bactérien ou les taches vésiculaires.
  • Amélioration de la couverture de pulvérisation en réduisant les perturbations du vent dans les schémas de pulvérisation.
  • Réduction de la dérive de pulvérisation hors de la zone visée.
  • Réduction de la pression sur les treillis ou les piquets qui soutiennent les arbres, notamment à l'apogée de la récolte.
  • Barrage visuel pour le public face aux pulvérisations.
  • Refuge pour les espèces bénéfiques.
  • Réduction de l'érosion éolienne et hydrique, en particulier dans les sites vulnérables à pentes abruptes ou dans les sols sablonneux.
  • Amélioration de l'efficacité du travail en raison du confort accru des travailleurs pendant toute l'année.

Les brise-vent peuvent causer certains problèmes s'ils ne sont pas conçus ou situés correctement. Voici certaines considérations :

  • Évitez de créer des poches de gelée, en particulier dans le bas d'une pente. Les brise-vent doivent être suffisamment poreux pour permettre un certain mouvement de l'air. Si nécessaire, la suppression des branches inférieures pourrait améliorer la circulation d'air dans les poches de gelée.
  • Évitez les essences qui sont des vecteurs d'insectes ou de maladies parasitaires. Par exemple, le cèdre rouge (Juniperus virginiana L.) est l'hôte alternatif de la rouille du genévrier et ne devrait pas être planté à proximité de pommiers. Le pin blanc peut héberger la rouille vésiculeuse du pin blanc qui est une maladie dévastatrice pour les groseilliers.
  • Évitez les problèmes de mauvaises herbes en laissant suffisamment d'espace pour permettre à la faucheuse de passer près du brise-vent ou pour une application en bandes d'herbicides.
  • Évitez les essences qui sont des plantes-hôtes pour les insectes à problèmes comme l'aubépine, le cerisier sauvage, les rosiers, etc. Les racines du noyer peuvent tuer les pommiers en raison de la toxine naturelle qu'elles contiennent, la juglone.
  • Évitez d'aménager les brise-vent dans une zone susceptible d'attirer les oiseaux nicheurs qui peuvent se nourrir de la culture fruitière.

Si votre site comporte déjà un brise-vent ou un rideau d'arbres, vous devrez évaluer s'il procure toujours la protection souhaitée. Les manques sont-ils trop nombreux aux endroits où les arbres sont morts? Faut-il envisager une régénération ou un rajeunissement en plantant de nouvelles rangées d'arbres?

Voici quelques conseils pour la plantation d'un nouveau brise-vent :

  • Époque : Préparez le site un an d'avance en éliminant les mauvaises herbes et en préparant un bon lit de semence pour la plantation. Tout comme dans le cas du verger, la plantation au printemps devrait se faire tôt. La plantation à l'automne fonctionne aussi lorsque les conditions du sol sont bonnes.
  • Essences : Il convient d'utiliser plus d'une essence d'arbres pour assurer la diversité et éviter d'éventuels problèmes attribuables à la qualité du site. Le thuya occidental est un arbre traditionnellement utilisé dans les brise-vent, mais il donne un écran très dense. Le thuya convient davantage quand il est planté en alternance avec d'autres conifères, tels que l'épinette de Norvège et l'épinette blanche. L'épinette est très efficace, elle n'est pas aussi dense que le thuya occidental et ne crée pas de turbulence dans la zone sous le vent de la ligne d'arbres. Dans les sols plus secs, les essences plus tolérantes sont le pin rouge, le pin blanc, le pin noir d'Autriche et l'épinette du Colorado, et elles peuvent toutes être plantées en mélange avec le thuya occidental. Pour ce qui est des arbres à feuilles caduques, l'aulne rugueux peut fixer l'azote de l'air, et ainsi contribuer à la fertilité du sol pour les autres arbres. Le peuplier hybride est un arbre à croissance rapide et à racines concurrentielles, mais sa durée de vie est courte. Le tilleul peut tolérer des conditions de sol humide, et ses fleurs tardives au printemps offrent un refuge utile pour les insectes pollinisateurs comme les abeilles et les pollinisateurs sauvages. Le robinier est un autre ami des insectes pollinisateurs et des abeilles, mais il contient des toxines naturelles et ne doit pas être utilisé dans les brise-vent servant à protéger des cultures vivrières ou le bétail. Le févier épineux indigène est une essence d'arbre fixatrice d'azote sans danger, car il ne contient pas de toxines.
  • Aménagement : Il est recommandé de planter au moins deux rangées d'arbres, de préférence trois. Cela permet au brise-vent de se refermer rapidement pour fournir une protection. Les aménagements ne sont pas tous identiques, car chaque brise-vent doit refléter le but pour lequel il est destiné. Par exemple, un brise-vent destiné à arrêter les poudreries de neige sera différent de celui qui est destiné à filtrer efficacement la dérive des pesticides.
  • Mauvaises herbes : L'élimination des mauvaises herbes sous les arbres va favoriser une croissance plus rapide et éviter que de nouvelles mauvaises herbes problématiques s'établissent dans votre verger. Les herbicides homologués pour la lutte contre les mauvaises herbes dans les brise-vent sont répertoriés dans la publication 75F intitulée « Guide de lutte contre les mauvaises herbes ». Planifiez une vérification des mauvaises herbes au début de juin afin de déceler celles qui auront échappé au traitement et procédez à des traitements localisés en cas de besoin. Les mauvaises herbes vivaces affectionnent les brise-vent. Pour y remédier, procédez à des traitements localisés en début de croissance, afin d'éviter des maux de tête plus tard.
  • Eau : Tout comme les arbres fruitiers, les arbres qui composent le brise-vent doivent être bien arrosés lors de la plantation et pendant les années d'établissement. L'utilisation de paillis ou de tissu d'aménagement paysager a donné de bons résultats pour conserver l'humidité. De nombreux échecs dans l'établissement d'un brise-vent sont liés au manque d'eau.
  • Ravageurs : La plupart des essences qui composent un brise-vent ont peu de parasites, mais il est important de dépister tous les insectes ou maladies qui pourraient empêcher le brise-vent de faire son travail.

On peut obtenir des conseils et de l'aide concernant les brise-vent dans la plupart des offices de protection de la nature. Voici des liens pour des lectures additionnelles sur les brise-vent :

Figure 1 : Brise-vent d'aulnes établis qui offre une protection contre la dérive de pulvérisation à la fois à l'intérieur et à l'extérieur du verger.

Figure 1 : Brise-vent d'aulnes établis qui offre une protection contre la dérive de pulvérisation à la fois à l'intérieur et à l'extérieur du verger.

Figure 2 : Brise-vent d'épinettes matures qui protège des dommages que le vent peut causer au printemps et qui favorise une activité accrue des abeilles pendant la floraison.

Figure 2 : Brise-vent d'épinettes matures qui protège des dommages que le vent peut causer au printemps et qui favorise une activité accrue des abeilles pendant la floraison.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca