Les applications de bore avant et après la floraison des pommiers

Des recherches menées en Ontario et dans l'état de New York portaient sur l'efficacité des applications de bore effectuées sur les pommiers avant et après la floraison. Le bore est souvent appliqué à ces moments précis dans le but de réduire les dommages aux fleurs dus aux températures froides, et aider à la nouaison et à la qualité des fruits.

En Ontario, le Dr John Cline, de l'université de Guelph, s'est intéressé aux effets du bore sur les rendements et la qualité des vergers de pommes « Orchard ». L'étude a évalué le choix du moment pour la vaporisation du bore sur le sol ou sur les feuilles (bouton rose, floraison et chute des pétales, début et mi-juin, et après la récolte). Les sources de bore appliquées étaient le Solubor (sol et feuillage) et le Botrac (feuillage). Les arbres traités avaient un nombre de feuilles et de fruits significativement plus élevé comparativement aux arbres non traités. Malgré les concentrations de B, peu importe le produit, le moment ou la méthode d'application, tous les traitements n'ont montré aucun effet bénéfique sur le rendement total, la qualité des fruits ou la nouaison.

Les recherches faites dans l'état de New York touchaient aux effets de l'application préfloraison de bore (Solubor), de zinc (Zn-EDTA) et d'urée. Ces produits étaient appliqués seuls ou en combinaison.

Sur la base de ces résultats ainsi que d'autres observations faites lors de recherches, il convient de garder à l'esprit les points suivants lors de l'évaluation de l'efficacité des applications pré et post-floraison de bore.

Bore préfloraison

  • Lorsque les niveaux de bore dans les feuilles étaient adéquats à la saison précédente, il était inutile d'en appliquer. En Ontario, les niveaux étaient de 22 ppm ou plus. Dans l'état de New York, ils étaient de 35 ppm.
  • Les recherches de New York n'ont pas montré de relation claire entre la rigueur de l'hiver ou les blessures hivernales, et la réponse à l'application préfloraison de nutriants. Ceci suggère que les conditions de croissance à la saison précédente lors du développement des bourgeons peuvent déterminer la réponse des arbres au traitement.
  • Les applications pré-floraison n'augmentent que peu les niveaux foliaires en bore observés à la mi-saison.

Bore post-floraison

  • En Ontario, si les niveaux de bore dans les feuilles étaient de 22 ppm ou plus, les traitements étaient inefficaces.
  • L'application de bore post-floraison est plus efficace pour prévenir les maladies des fruits liées au bore, de même que pour augmenter les niveaux foliaires en bore à la mi-saison.

Bore et calcium (Ca)

  • Si le sol présente un léger déficit en bore mais contient des niveaux adéquats de Ca, une application de bore peut favoriser la captation du Ca par le fruit.
  • Dans les sols comprenant des niveaux de bore suffisants, l'ajout de bore additionnel n'apportera vraisemblablement aucun avantage du point de vue de l'absorption du Ca.
  • L'application de bore avant la floraison peut dans certains cas aider à la captation de Ca par le fruit en début de saison.
  • Le bore appliqué après la floraison ne semble guère améliorer la captation du Ca par le fruit.

Le bore du sol

  • Les racines ont-elles aussi besoin de bore; il faut donc s'assurer que cet élément est en quantité suffisante dans le sol. Le bore appliqué sur les feuilles ne se transfère pas aux racines, et ne peut donc aider à approvisionner ces dernières. Des taux de bore (soluble dans l'eau chaude) dans le sol de 0,5 à 1,0 ppm sont probablement adéquats.

Conseils sur l'application du bore

  • Les recherches effectuées en Ontario appuient les recommandations actuelles du MAAO et MAR, qui sont de deux applications équivalentes à 200 g bore/ha (sous forme de Solubor), au début ou à la mi-juin, lorsque les analyses de feuilles montrent une carence en bore.
  • Les recherches effectuées dans l'état de New York permettent de conclure que les traitements ont une efficacité maximale lorsque les récoltes prévues sont plus faibles, soit parce que les plants sont volontairement cultivés à faible densité, ou involontairement en raison des lésions causées par le froid.

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca