Conseils et astuces pour la pollinisation

Les arbres à fruits tendres sont en fleurs, les pommiers fleuriront bientôt et les apiculteurs procèderont sous peu à l'installation des ruches de location dans les vergers pour assurer la réussite de cette période capitale. Voici quelques réalités dont il faudrait tenir compte au moment de planifier la pollinisation :

  • les fruits seront plus gros si le pollen émane de plusieurs cultivars;
  • la fleur doit être butinée 8 à 24 fois par les insectes pollinisateurs;
  • un verger bien aménagé réduira le nombre de visites nécessaires par les abeilles;
  • dans les vergers très denses, les abeilles volent rarement plus loin que trois ou quatre rangs;
  • le pollen a tendance à ne voyager que de quelques arbres dans le même rang.

Les conseils que voici garantiront une utilisation efficace des abeilles.

  • Demandez à l'apiculteur de vous procurer des colonies saines et vigoureuses. Les colonies fragiles seront d'une piètre utilité si les températures fraîches se maintiennent.
  • Habituellement, deux à quatre colonies par hectare suffiront à assurer une pollinisation adéquate.
  • Les ruches doivent être installées au verger au bon moment. Pour les pruniers, attendez que 30 % des fleurs soient écloses (10 à 20 % pour les poiriers).
  • Prévoyez un nombre suffisant d'arbres pollinisateurs. Comptez au moins un cultivar pollinisateur pour huit arbres du cultivar principal (poirier); pour les cerisiers, plantez-en un tous les quatre arbres, un rang sur quatre.
  • Mettez les ruches à l'abri des brises fraîches du printemps. Déposez les colonies en grands groupes dans un lieu ensoleillé et protégé. En l'absence de brise-vents naturels, érigez-en un temporaire, par exemple un mur de balles de foin ou de caissons à fruits.
  • Placez les colonies afin que le soleil en réchauffe l'entrée le matin.
  • Fournissez de l'eau fraîche, surtout si la période de la floraison s'avère sèche. Des bâtonnets flottant à la surface d'une cuve peu profonde feront office de radeaux sur lesquels les abeilles se poseront sans risque de se noyer.
  • Méfiez-vous de l'eau libre susceptible d'être contaminée, par exemple les flaques près de l'endroit où l'on remplit les pulvérisateurs.
  • Les fleurs de poirier et de prunier attirant moins les abeilles que celles de pissenlit et d'autres mauvaises herbes (plus riches en nectar), tondez le verger pendant la pollinisation. Cette opération est moins importante pour les pommiers, dont les fleurs attirent naturellement les abeilles.

Les fruiticulteurs savent qu'il faut mettre les abeilles à l'abri des intoxications. Ainsi, la Loi sur l'apiculture interdit l'application d'insecticides durant la floraison des arbres fruitiers. Voici d'autres moyens de protéger les abeilles.

  • Signalez à l'apiculteur que vous avez l'intention de pulvériser un insecticide (sur les champs situés à moins de un kilomètre des ruches). En général, un préavis d'une journée suffira pour qu'on mette les ruches à l'abri.
  • Ne pulvérisez pas d'insecticide sur les cultures en fleur où butinent les abeilles.
  • S'il faut traiter les champs voisins, évitez de le faire durant la journée. Les abeilles retournent dans leur ruche à la tombée de la nuit. Par conséquent, il est plus prudent d'attendre 19 h pour pulvériser. Une deuxième possibilité consisterait à pulvériser le matin, avant 7 h.
  • Les abeilles ne butinent pas quand la température est inférieure à 13 ºC.
  • Des sacs humides à l'entrée de la ruche interrompront le travail des butineuses pendant un maximum de 12 heures, ce qui laissera aux pulvérisations le temps de sécher. Ménagez un espace de un pouce de chaque côté pour que les abeilles puissent sortir de la ruche et la laisser refroidir.
  • Prenez garde aux cultures-abris ou aux mauvaises herbes en fleur - ce sont sur elles que les abeilles s'empoisonnent le plus souvent quand il y a application d'insecticide.
  • Méfiez-vous de la dérive du brouillard en évitant de pulvériser l'insecticide quand il vente.
  • Retirez les ruches au plus vite une fois la floraison terminée, avant de procéder aux pulvérisations à la chute des sépales ou des pétales.
  • Choisissez les insecticides les moins nocifs pour les abeilles. Consultez le Tableau 13-3, Toxicité relative des pesticides pour les abeilles de la publication 360. Guide de la culture fruitière. Les produits les plus toxiques pour les abeilles sont les suivants : Actara, Admire, Agri-Mek, Alias, Ambush, Clutch, Concept, Cygon, Decis, Delegate, Diazinon, Entrust, Furadan, GF-120, Guthion, Imidan, Lagon, Lannate, Lorsban, Malathion, Matador, Movento, Nexter, Orthene, Perm-Up, Pounce, Pyramite, Ripcord, Sevin, Silencer, Success, Sniper, Up-Cyde et Vydate.

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca