La floraison - les promesses du verger

Une corvée primordiale vient de débuter dans les vergers. Malheureusement, aucun de nous ne peut s'en charger. Pour qu'elle soit effectuée correctement, nous sommes à la merci d'un autre organisme.

Cette tâche cruciale est la pollinisation des fleurs, grâce à laquelle il y aura formation des graines puis croissance des fruits jusqu'à capacité maximale, et elle repose entièrement sur les abeilles et d'autres insectes pollinisateurs. Sur chaque acre de pommiers s'épanouissent environ un million de fleurs, ce qui rend la pollinisation un formidable travail.

Nos apiculteurs ne ménagent pas leurs efforts pour combattre le petit coléoptère des ruches, un nouveau ravageur envahissant, et prennent des risques en installant leurs ruches dans la zone de quarantaine d'Essex. Plus d'information sur le petit coléoptère des ruches dans le site du web de MAAO et MAR.

Protéger les abeilles est important, même dans des circonstances ordinaires, mais cette année, les mettre à l'abri de toute intoxication revêt encore plus d'importance. La Loi sur l'apiculture interdit l'application d'insecticides quand les arbres fruitiers sont en fleurs. Voici d'autres moyens pour protéger les abeilles :

  • avertissez l'apiculteur une journée à l'avance si vous devez pulvériser un insecticide dans un rayon de un kilomètre;
  • ne pulvérisez pas d'insecticide sur les cultures où butinent les abeilles;
  • ne pulvérisez pas d'insecticide le jour. Les abeilles retournent dans leur ruche à la tombée de la nuit. La prudence réclame donc qu'on attende 19 h pour pulvériser. Les pulvérisations matinales devraient prendre fin à 7 h;
  • les abeilles ne butinent pas quand la température tombe sous 13 ºC;
  • bouchez l'entrée de la ruche avec des sacs humides pendant un maximum de 12 heures après les pulvérisations. Laissez un espace pour que les abeilles puissent en sortir et laisser la ruche refroidir;
  • attention aux cultures-abris ou aux mauvaises herbes en fleur - ce sont sur elles que les abeilles s'empoisonnent le plus souvent;
  • méfiez-vous de la dérive du brouillard d'insecticide en évitant de pulvériser quand il vente;
  • retirez les ruches au plus vite une fois la floraison finie, avant de procéder aux pulvérisations du stade de la chute des pétales;
  • privilégiez les insecticides moins nocifs pour les abeilles. Voici une liste de pesticides classés selon leur degré de toxicité pour les abeilles (PDF).

Pour savoir quand la pollinisation est terminée, vérifiez la cuvette oculaire des pommes. Les sépales se referment après la pollinisation et les fruits prennent de plus en plus de volume au fil des jours. Quelques semaines plus tard, ouvrez quelques pommettes avec un couteau pour déterminer combien de pépins elles renferment.

Comme je le répète constamment aux élèves qui visitent les vergers, les pépins commandent la pomme : pas de pépins, pas de pomme (ou alors une pomme rabougrie et difforme!).


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca