La Figure 1 illustre l'évolution typique du nombre d'organismes du sol et de la quantité d'azote biodisponible après l'ajout de matière organique ayant un faible rapport carbone/azote. Si les paramètres du sol permettent la décomposition, lorsqu'on y ajoute des matières nutritives (carbone organique), le nombre d'organismes présents augmente. À terme, la teneur en azote biodisponible augmente également. Le délai de la libération d'azote dépend de la digestibilité de la culture de couverture et de facteurs propres au sol (température, degré d'humidité, pH, etc.) qui peuvent se répercuter sur l'activité des organismes présents. Il est donc crucial de calculer la date de la destruction de la culture de couverture pour que l'azote soit libéré au moment où la culture principale en aura besoin.



Retournez La gestion de l'azote dans les systèmes de culture de couverture