Conseils avant la mise en service des pulvérisateurs à jet porté

Avant la mise en service de chacun de vos pulvérisateurs, vous devriez prévoir une demi-journée de préparation. Il est possible que l'opération dure moins longtemps, mais les manomètres se détachent, les raccords se fendillent et les paliers grippent; soyez donc prêts à vous procurer des pièces de rechange (voir Figure 1).

Voici quelques conseils qui vous seront utiles avant la remise en marche de vos pulvérisateurs pour la saison de 2013.

Inspection visuelle, nettoyage général et lubrification.

Effectuez une vérification opérationnelle de la jauge visuelle (elle ne doit pas être opaque), du régulateur et des valves. Sur le châssis, recherchez des signes de corrosion ou des soudures rompues; vous devrez même peut-être le repeindre. Vérifiez également l'intégrité de l'attelage, les chaînes de sécurité et la monture de la cuve. Nettoyez et inspectez les pales du ventilateur, le bâti, le grillage et la grille de protection. Veillez à bien nettoyer et lubrifier les arbres télescopiques de prise de force et leurs panneaux de protection. Inspectez les roulements de roues et vérifiez la pression des pneus.

Entretien de la pompe.

L'une des causes les plus fréquentes de défaillance dans le fonctionnement des pompes est la corrosion à l'intérieur de celles-ci. Après chaque pulvérisation, vous devriez vidanger la pompe et l'ensemble du système avec une solution assurant une neutralisation chimique du produit, quel qu'il soit, qui a été pulvérisé ce jour-là. Cela aura pour effet de dissoudre la majorité des résidus restés dans la pompe et de nettoyer celle-ci en vue de la prochaine utilisation.

Pompes à diaphragme.

Hypro recommande de vidanger l'huile après 40 heures de rodage, et ensuite toutes les 500 heures. Les diaphragmes doivent être remplacés toutes les 500 heures, et les clapets antiretour toutes les 1 000 heures. De façon générale, les diaphragmes en EPDM (noirs) sont meilleurs pour les pulvérisateurs à jet porté, alors que ceux en Desmopan (de couleur ambre) sont meilleurs pour les pulvérisateurs à pelouse.

Pompes centrifuges.

Le principal problème, c'est la corrosion. Lorsque vous avez préparé votre pulvérisateur pour l'hiver, vous auriez dû le nettoyer et le vidanger avec une solution à 50 % d'antigel automobile toutes saisons (PrestoneMD, ZerexMD, etc.) contenant un inhibiteur de rouille. Une autre solution serait de remplir la pompe avec du Fluid FilmMD, puis de la vidanger et de conserver le surplus pour la prochaine utilisation. Vous auriez dû boucher les ouvertures pour empêcher le passage de l'air pendant l'entreposage.

Vidange des conduites.

Si ce n'est déjà fait, enlevez les buses, les crépines et les filtres. Faites passer le contenu de plusieurs cuves d'eau propre dans le système avec l'agitateur en marche. C'est à ce moment-là que la rouille, le tartre, l'antigel et Dieu sait quoi se détacheront de la cuve et des canalisations. Laissez en marche jusqu'à ce que le liquide sortant soit transparent, puis replacer les buses, les crépines et les filtres.

Recherche de fuites.

Avec la cuve pleine, recherchez des fuites. Si l'arbre de l'agitateur fuit un peu, resserrez la garniture. Vous aurez peut-être besoin de placer une nouvelle garniture. Mettez le pulvérisateur sous pression et recherchez les traces d'humidité sur tous les raccords et les conduites. Si vos rampes laissent passer du liquide par les buses lorsqu'elles sont à l'arrêt, pensez à installer de nouveaux corps de buses avec des clapets antiretour. Ils coûtent environ 40 $ pièce (sauf TurbomistMD)

Vérification des crépines et des filtres.

Si vous n'avez pas déjà trois niveaux de filtration (dont un filtre à panier à l'orifice de la cuve), pensez à installer des filtres à fentes (et non à mailles) après les buses dans le corps de porte-buses. Si vous ne les utilisez pas parce qu'ils se colmatent, examinez votre système d'agitateur : s'il y a de la boue au fond de votre cuve lorsqu'elle est vide, c'est que le pesticide n'est pas mélangé ou ne reste pas en suspension comme il le devrait, ce qui a pour effet de colmater les crépines et les buses. « L'hygiène » de votre pulvérisateur peut également être en cause. Vous devriez laver les buses et les crépines après chaque journée de pulvérisation.

Êtes-vous certain que vos manomètres sont exacts?

Lors de la remise en service du pulvérisateur, la soupape de surpression doit toujours se trouver en position de dérivation. Si vous observez une montée de la pression pendant la mise en marche et que l'aiguille s'immobilise, le manomètre donnera toujours une lecture trop élevée et devra être remplacé. Remplacez également tout manomètre opaque, qui fuit ou montrant d'autres signes d'usure. Envisagez l'achat d'un vrai bon manomètre (p. ex. www.winters.com) plutôt que d'un modèle à 20 $ trouvé chez un fournisseur d'accessoires pour l'agriculture. Vérifiez l'exactitude de votre manomètre, qu'il soit neuf ou vieux.

Il y a beaucoup d'autres conseils qu'on pourrait donner, plus qu'on pourrait en inclure ici. Consultez toujours le manuel du fabricant de votre pulvérisateur. Vous trouverez également une liste de vérification à la fin de la fiche technique 10-048 intitulée Calibrer un pulvérisateur à jet porté. Pensez à en faire imprimer et laminer une copie que vous pourrez utiliser de nombreuses fois avec un marqueur à essuyage à sec.

Bonne pulvérisation.

Figure 1. Il faut du temps et beaucoup de travail pour libérer des pièces grippées comme cette boîte de vitesses de ventilateur.

Figure 1. Il faut du temps et beaucoup de travail pour libérer des pièces grippées comme cette boîte de vitesses de ventilateur. Prévoyez une demi-journée de préparatifs par pulvérisateur avant sa remise en service, et assurez-vous de savoir où trouver des pièces de rechange.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca