Observations sur quelques variétés de fraises

Nous avons mis en terre en 2014, à la Station de recherche de Simcoe dans le Sud de l'Ontario, un essai de variétés de fraisiers. Les renseignements qui suivent reposent sur les observations de cet essai en 2015, les conversations avec les producteurs et les résultats d'essais d'autres régions productrices de petits fruits du Nord-Est de l'Amérique.

Le gel sévère qui a eu lieu le 22 mai a eu des conséquences sur les rendements initiaux de notre essai.

Donna

Cette variété tardive, venue de Nouvelle-Zélande en 1993, n'est pas nouvelle en Ontario. La plante donne un fruit de moyen à grand, en forme de cœur et d'un rouge franc intégral, avec un petit calice. Le fruit est acidulé et juteux et pas très sucré. Certains fruits peuvent être forme irrégulière. La chair et la peau sont tendres et s'abîment facilement. La Donna est sensible aux maladies foliaires et donne des rendements relativement faibles. Cette variété n'est recommandée que comme plantation d'essai.

Fraises Donna
Figure 1 - Fraises Donna
Photo : Elizabeth Harlow

Laurel

Cette fraise de mi-saison est issue d'un croisement entre Allstar et Cavendish réalisé à Kentville, Nouvelle-Écosse, en 2012. Laurel est une amélioration de la Cavendish. Le fruit est plus ferme, plus uniforme et résiste mieux aux maladies. C'est un fruit de moyen à gros, rouge vif et de très grande qualité. La saveur est bonne et c'est un petit fruit intéressant et aromatique qui supporte bien le transport. La variété Laurel est tolérante aux maladies foliaires et à la stèle rouge, mais vulnérable au botrytis. Le fruit n'est peut-être pas totalement rustique dans le Nord de l'Ontario, mais il donne des rendements moyens. C'est une bonne variété pour le marché du frais et l'autocueillette.

Fraises Laurel

Figure 2 - Fraises Laurel
Photo : Pam Fisher

Lila

Il s'agit d'une fraise de mi-saison issue d'un croisement entre Queen Elisa et Wendy réalisé à Kentville, Nouvelle-Écosse, en 2012. La plante donne des fruits luisants de moyens à petits, coniques ronds d'un rouge orangé à texture granuleuse et à surface légèrement inégale. D'une saveur sucrée et juteuse, le fruit est par contre légèrement acidulé. La plante est semi-érigée et ses tiges espacées rendent la cueillette facile. Le plant est rustique. Recommandé pour le marché du frais et l'autocueillette.

Fraises Lila

Figure 3 - Fraises Lila. Fruits de la quatrième cueillette. Les fruits des cueillettes antérieures étaient meilleurs par la taille et la forme. Photo : Elizabeth Harlow

Rubicon

C'est une fraise de mi-saison originaire de New Haven, au Connecticut. Les fruits sont modérément fermes et d'une saveur et d'un arôme excellents. Le feuillage du plant est vert foncé avec une teinte bleuâtre. Le Rubicon résiste à la stèle rouge et au pourridié noir. Par contre, la plante est vulnérable à l'anthracnose. Elle supporte bien le gel et donne de bons rendements. Recommandé pour la plantation d'essai.

Malwina

Cette fraise est originaire d'Allemagne. C'est une variété très tardive, arrivant à maturité après la Valley Sunset. Les fruits sont gros et d'excellente qualité. Ils conservent leur taille toute la saison. La saveur est excellente. C'est une plante très rigoureuse, dont les besoins en azote doivent être gérés pour éviter une croissance végétative excessive. La Malwina tolère le Verticillium et la stèle rouge, mais est sensible à la brûlure helminthosporienne.

Fraises Malwina

Figure 4 - Fraises Malwina. Les fruits de la variété Malwina ne sont pas encore mûrs le 8 juillet, tandis qu'on récolte la Valley Sunset. Photo : Pam Fisher.

Mayflower

Il s'agit d'une fraise mi-tardive originaire d'East Malling, au Royaume-Uni. La plante donne de petits fruits de grande qualité et d'une bonne saveur. La Mayflower supporte bien le temps humide et donne un rendement élevé.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca