Petit retour : nouveau regard sur le rhizophage du framboisier

Pam Fisher, spécialiste de la culture des petits fruits, MAAARO

Le rhizophage du framboisier est un ravageur sournois qui s'attaque aux collets des framboisiers. Les larves creusent des tunnels et se nourrissent du collet jusqu'à deux ans. De la sorte, les tiges touchées flétrissent et meurent et les tiges fructifères se raréfient et deviennent rachitiques au fil du temps (figure 1). Puisque ces symptômes peuvent avoir diverses causes, le rhizophage du framboisier passe souvent inaperçu.

Dommages causés par le rhizophage du framboisier

Figure 1. Dommages causés par le rhizophage du framboisier

Par le passé, les producteurs ont pu lutter contre ce ravageur par une pulvérisation opportune d'insecticide organophosphaté dirigée à la base des tiges à la fin de l'automne ou au début du printemps. Par contre, en raison du retrait du diazinon en 2016, il faut s'attendre à ce que le rhizophage du framboisier fasse sa réapparition. Les producteurs auront recours à de nouvelles méthodes pour lutter contre ce ravageur.

La première étape est de dépister les dommages causés par le rhizophage du framboisier avant que le ravageur ne cause des dommages importants. Au printemps, soyez à l'affût pour dépister les tiges fructifères qui se flétrissent et meurent et les zones de faible croissance. Dès le début de l'été, les tiges affectées se détachent facilement en tirant sèchement. À la fin de l'été et au début du printemps, il est possible de voir des tiges portant des renflements rappelant la tour du CN près de leur base. Par contre, pour porter un diagnostic précis sur le ravageur, il faut vous des gants, une bêche et une tondeuse. Déterrez le collet, tondez les tiges et sectionnez le collet pour repérer les larves, des excréments ressemblant à du bran de scie et des galeries (figure 2).

Larves et excréments du rhizophage du framboisier dans le collet

Figure 2. Larves et excréments du rhizophage du framboisier dans le collet

À la fin de l'été, surveillez la présence d'adultes (figure 3) et d'œufs (figure 4) du rhizophage pour mieux optimiser la lutte. Les chercheurs n'ont pu mettre au point de phéromone stable utilisable en culture. Par contre, l'adulte du rhizophage s'active les jours ensoleillés et peut être repéré sur le feuillage en août et septembre. De plus, les œufs sont également visibles sur le revers des feuilles. Nous illustrons à la figure 5 le cycle biologique du rhizophage du framboisier, décrit dans une publication des années 1960 d'Agriculture Canada.

Rhizophage du framboisier adulte

Figure 3. Rhizophage du framboisier adulte

Œuf de rhizophage du framboisier. Photo : Carolyn Teasdale, BCAGRI

Figure 4. Œuf de rhizophage du framboisier. Photo : Carolyn Teasdale, BCAGRI

Cycle vital du rhizophage du framboisier. Photo Agriculture Canada

Figure 5. Cycle vital du rhizophage du framboisier. Photo Agriculture Canada

L'insecticide Altacor est homologué contre le rhizophage du framboisier. Ce produit permettra de lutter contre les œufs à peine éclos et les jeunes larves. Procédez à la première pulvérisation en août, lors de l'éclosion des œufs, et assurez-vous de bien couvrir toute la plante. Faites suivre par une deuxième application à la mi-octobre à l'aide d'un pulvérisateur à fort volume dirigé à la base des tiges pour s'attaquer aux jeunes larves. Coupez les vieilles tiges près du sol et luttez contre les mauvaises herbes dans les rangées pour briser les attaques de ravageur. À l'avenir, il est possible que l'on puisse mettre au point des phéromones, des produits de confusion sexuelle et des produits de lutte biologique pour lutter contre le rhizophage du framboisier. Toutefois, il est probable que le ravageur aura reparu avant qu'on ait pu affecter des budgets pour améliorer la lutte.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca