Rapport d'essais de milieux de culture sur les fraisiers photo-apériodiques

Nous avons installé à la station de recherche de Simcoe un ensemble de milieux de culture d'essais afin de comparer divers milieux et diverses méthodes d'irrigation/de fertigation du volet de recherche-développement piloté par l'industrie sous l'égide du programme Agri-innovation de l'initiative fédérale Cultivons l'avenir 2. Dans les trois premiers essais, nous avons examiné différents milieux de culture. L'un d'eux, appelé le milieu de culture de Simcoe, a toujours été utilisé dans la station de recherche pour la culture des fraises. Les autres milieux de culture ont été fournis par la Société Fafard. De plus, nous avons utilisé dans le premier essai du sable ordinaire. Le milieu de culture de Simcoe se composait, à volumes égaux, de tourbe, de Turface, de sable et de perlite. Tous les milieux de culture de Fafard ont donné de meilleurs résultats que celui de Simcoe ou le sable ordinaire et ont été utilisés dans les essais subséquents. Parmi les mélanges de Fafard, les plants poussant dans G10 dénotaient une croissance racinaire fasciculée et une croissance végétative plus intense. Toutefois, si le substrat sèche, il lui faut beaucoup de temps pour réabsorber l'eau, ce qui peut être source d'inconvénients, en cas de culture en pots. Les mélanges Fafard G6, G5 et N7 donnent tous un bon rendement. Le mélange N7 a été conçu pour les pépinières et contient de gros morceaux d'écorce. Il absorbe l'eau facilement et n'est pas aussi susceptible au dessèchement que G10. À la comparaison des propriétés physiques de ces milieux de culture, on constante que G10 obtient une note plus élevée en matière d'aération. Le drainage plus élevé de G10 peut contribuer au taux de croissance plus élevé des fraisiers dans ce substrat. Tous les mélanges de Fafard dénotaient une capacité de moyenne à élevée de conserver l'eau dans leur structure, ce qui est absolument essentiel pour les fraisiers.

Nous avons mis à l'épreuve quelques génotypes au cours de ces essais de milieux de culture. Dans les premiers essais, nous avons utilisé Seascape et Albion, mais seul ce dernier est utilisé actuellement. Nous utiliserons une lignée autofécondée de fraisiers à taux de croissance lent pour faire ressortir le potentiel des différents mélanges pour un génotype à croissance lente et élaborer un protocole d'essai de milieux de culture pour nos lignées autofécondées dans le cadre de notre programme d'obtentions.

Les premières tentatives d'utiliser des injecteurs d'engrais pour la fertigation des fraisiers dans les essais expérimentaux n'ont pas été couronnées de succès en raison du faible débit du goutte à goutte d'irrigation, qui ne déclenchait pas les injecteurs. Dans le dernier essai, nous avons utilisé à pompe à engrais pour injecter les solutions nutritives dans le système d'irrigation. Nous avons eu recours à deux solutions nutritives à CE (conductivité électrique) de 1,5 et de 2 dSm-1. Actuellement, le système fonctionne bien. Au cours de l'hiver, nous avons eu recours à des lampes halogènes pour offrir un supplément d'éclairage aux plantes de la serre, mais elles demeuraient allongées en raison d'un manque d'éclairage. L'augmentation de la durée du jour et de l'intensité lumineuse entraînera un regain de la croissance et l'élongation cessera, de sorte que les grappes florales donneront du fruit.

Figure 1 - Système racinaire fasciculé sain dans un milieu de culture commercial.

Figure 1 - Système racinaire fasciculé sain dans un milieu de culture commercial.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca